Accueil - Mobile
85,260 € +2,01 %   04/10/2022 17:38

VINCI au Qatar

Démarrage des tunneliers sur le métro de Doha


VINCI réalise des projets d’infrastructures au Qatar depuis 2007 à travers QDVC, dont les actionnaires sont Qatari Diar Real Estate Investment Company (51 %) et VINCI Construction Grands Projets (49 %).
QDVC conçoit et réalise de grands projets d’infrastructure et de génie civil complexes et à haute technicité, tout en maîtrisant les risques liés à la qualité des ouvrages, l’environnement, l’éthique, les droits humains et la santé et sécurité de tous les intervenants sur ses chantiers et en répondant au mieux aux besoins de ses clients, partenaires et employés. QDVC a contribué à la construction de plus de 114 km de projets d’infrastructures au Qatar, dont le Lusail Light Rail Transit System (33 km de lignes et 37 stations dont 10 souterraines), la ligne rouge du métro de Doha (32 kilomètres de ligne et 5 stations), la New Orbital Highway 2 (47 kilomètres d’autoroute), ainsi que le parc paysager et les parkings souterrains du Sheraton Park et des Lusail Car Parks.

Au plus haut de ses effectifs en 2016, QDVC comptait près de 6 500 employés. En avril 2022, le personnel de QDVC est descendu à 740 employés. Depuis sa création jusqu’à aujourd’hui, plus de 11 000 employés ont compté parmi les effectifs de QDVC. La taille importante des projets et la main-d’œuvre locale limitée ont conduit l’entreprise à recruter des employés aux nationalités diverses (une cinquantaine de nationalités présente sur les chantiers), parmi lesquels des travailleurs migrants venant principalement de l’Inde, du Bangladesh, du Népal et des Philippines. La population du Qatar est constituée de plus de 2/3 de main d’œuvre étrangère.

Dès le début de ses activités au Qatar, VINCI a exercé son rôle de prévention et d’atténuation des risques d’atteintes aux droits fondamentaux des travailleurs. Des actions concrètes en faveur de l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs migrants et de lutte contre le travail forcé ont été mises en place tout au long du cycle de migration, à la fois pour ses propres employés, pour les travailleurs intérimaires et ceux des sous-traitants mobilisés sur ses chantiers.

Pleinement conscient de la complexité des sujets liés aux droits des travailleurs au Qatar, VINCI travaille en étroite collaboration avec ses parties prenantes pour prévenir les risques d’atteinte aux droits humains. De même, VINCI et QDVC ont régulièrement mandaté des tiers externes pour auditer les pratiques et leur efficacité dans un objectif d’amélioration continue : une première fois avec VIGEO en 2011, puis en 2015 via la réalisation d’une étude d’impact droits humains par Business for Social Reponsibility (BSR). Cette pratique d’audit par des tiers s’est poursuivie dans le cadre de l’accord signé avec l’Internationale syndicale du Bois et du Bâtiment (IBB) fin 2017.


QDVC a accueilli plus de
11 000
employés depuis sa création
_______

99 %
des travailleurs s’estiment satisfaits de leurs conditions de travail
_______

100 %
des sous-traitants présents sur les chantiers audités sur les droits humains
_______

Ressources complémentaires

Mise à jour : 26/07/2022