Accueil - Mobile
72,840 € +1,42 %   23/10/2020 17:36

Qatar

VINCI ENGAGÉ EN FAVEUR DES DROITS HUMAINS AU QATAR

VINCI réalise des projets d’infrastructures au Qatar depuis 2007 à travers QDVC, dont les actionnaires sont Qatari Diar Real Estate Investment Company (51 %) et VINCI Construction Grands Projets (49 %).

QDVC conçoit et réalise des grands projets d’infrastructure et de génie civil et vise à être un leader local dans les ouvrages complexes à haute technicité, tout en maîtrisant les risques et la sécurité de tous les intervenants sur ses chantiers et répondant au mieux des besoins de ses clients, partenaires et employés.

QDVC a contribué à la construction de plus de 114 km de projets d’infrastructures au Qatar, dont le Lusail Light Rail Transit System (33 km de lignes et 37 stations dont 10 souterraines), la ligne rouge du métro de Doha (32 kilomètres de ligne et 5 stations), la New Orbital Highway 2 (47 kilomètres d’autoroute), ainsi que le parc paysager et les parkings souterrains du Sheraton Park et des Lusail Car Parks.

La taille importante des projets et la main-d'œuvre locale limitée ont conduit l'entreprise à recruter des employés aux nationalités diverses (une cinquantaine de nationalités présente sur les chantiers), parmi lesquels des travailleurs migrants venant principalement de l'Inde, du Bangladesh, du Népal et des Philippines.

Dès le début de ses activités au Qatar, VINCI est conscient de son rôle de prévention et d’atténuation des risques d’atteintes aux droits fondamentaux des travailleurs. Des actions concrètes en faveur de l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs migrants et de lutte contre le travail forcé ont été mises en place tout au long du cycle de migration, à la fois pour ses propres employés et ses travailleurs intérimaires et sous-traitants, en phase avec les lignes directrices de VINCI ( Manifeste et Guide des Droits Humains).

Pleinement conscient de la complexité des sujets liés aux droits des travailleurs au Qatar, VINCI travaille en étroite collaboration avec ses parties prenantes pour prévenir les risques d’atteinte aux droits humains. En voici des exemples :

Un travail de prévention des risques droits humains réalisé en association avec ses parties prenantes :

Un accord sur les droits des travailleurs a été signé avec l’Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois (IBB). Un audit conjoint de sa mise en œuvre a par ailleurs été réalisé, impliquant des visites de chantier et de la base-vie. Le rapport final de cet audit est entièrement public ( communiqué de presse).

Une étude d’impact droits humains avait été organisée par VINCI une première fois avec Vigeo en 2011, et une deuxième fois avec l’ONG BSR (Business for Social Responsibility) en 2015.

QDVC a soutenu très tôt la représentation libre de ses travailleurs, notamment en organisant les élections du Workers’ Welfare Committee en 2016 (voir vidéo en bas de la page), une première au Qatar, avec la présence des syndicats internationaux pour la deuxième édition en 2019.

Un programme de formation destiné aux représentants élus a été organisé et délivré conjointement avec l’IBB.

Des pratiques reconnues par ses parties prenantes en matière de recrutement responsable :

Le Stern Center for Business and Human Rights de l’université de New York (NYU) a réalisé une étude sur les pratiques de recrutement de QDVC au Qatar.
L'étude détaille les mesures mises en place par QDVC pour s'assurer que ses employés ne paient pas de frais de recrutement.

Le bureau de projet de l’ OIT au Qatar a signé un partenariat avec QDVC en mai 2018 pour développer un projet pilote de recrutement sans frais pour les travailleurs entre le Bangladesh et le Qatar. Un audit initial a été conduit par l’ONG Verité et un programme de renforcement des capacités des agences de recrutement et de placement a été déployé. Une étude d’impact est en cours.

VINCI s’engage avec d’autres entreprises pour l’amélioration des standards du secteur et la lutte contre le travail forcé :

VINCI est membre fondateur de Building Responsibly et est un membre actif du Leadership Group for Responsible Recruitment, deux initiatives collaboratives internationales dont le but est d’améliorer les standards du secteur et d’éradiquer la servitude pour dette.

Des conditions de logements dignes, dans le respect des règlementations locales et internationales :

La base-vie Serge Moulène Workers’ Community a été construite et opérée par QDVC selon les normes de la Qatar Foundation et les standards VINCI. Labour City offre également aux ouvriers de QDVC et à ses sous-traitants des logements qui respectent strictement les normes locales en vigueur.

VINCI s’attache à rendre compte de manière transparente de ses pratiques :

Le rapport 2019 du Business and Human Rights Resource Centre (BHRRC) place QDVC en tête d’un benchmark de 50 entreprises pour sa transparence sur les actions mises en place pour prévenir les risques liés aux droits humains dans ses opérations au Qatar. Le questionnaire est conçu par des ONG, des syndicats, le Bureau International du Travail (BIT) et des chercheurs indépendants.

VINCI/QDVC a rendu publique sa réponse complète au questionnaire. Ce rapport permet d’accéder en détails aux actions mises en œuvre par QDVC depuis de longues années pour prévenir les atteintes aux droits des travailleurs. Il détaille les pratiques de recrutement, les conditions de vie et de travail, la liberté de mouvement et d'association, les mesures pour pallier les risques associés à la sous-traitance et les mécanismes de concertation et de plainte mis en place par l'entreprise.

Des mesures COVID-19 spécifiques ont été mises en place par QDVC pour ses employés au Qatar. Celles-ci sont également publiées par le Business and Human Rights Resource Centre.

La démarche globale dans laquelle s’inscrivent ces actions :

Plan de vigilance de VINCI

12 ANS D’ACTIONS CONCRÈTES EN FAVEUR DES DROITS HUMAINS

2008-2011

Démarrage des chantiers de QDVC avec la politique de sécurité “zéro accident”

Premier audit RSE indépendant par Vigeo

2012-2013

Division spéciale consacrée à la RSE

Audits des logements des travailleurs des sous-traitants

Campagne IIF (Incident-and-Injury Free) pour une culture sécurité

2014

Construction d’une base-vie QDVC aux standards internationaux pour 3 700 ouvriers

Première grande enquête RSE auprès des ouvriers migrants

Création formelle du QDVC Workers’ Welfare Committee

2015

Renforcement des pratiques de recrutement pour éradiquer les frais illégaux dans les pays d’origine

Audit sur les droits humains réalisé par un tiers indépendant, BSR. QDVC a « un bon niveau de performance dans un contexte très difficile »

2016

Premières élections du QDVC Workers’ Committee, une première au Qatar (4 108 travailleurs, 72% de participation)

Procédure et audits approfondis des droits des travailleurs chez les sous-traitants

Mise en place d’un programme de prévention des risques psycho-sociaux avec des psychologues professionnels

2017

Signature de l’Accord sur les droits des travailleurs avec l’IBB à l’OIT à Genève

VINCI est un membre fondateur de Building Responsibly avec d’autres leaders du secteur

VINCI rejoint le Leadership Group for Responsible Recruitment 

2018

Etude du Stern Center for Business and Human Rights (New York University) sur le recrutement éthique mis en œuvre par QDVC


Signature d’un partenariat entre l’OIT et QDVC sur un projet pilote de recrutement sans frais

2019

Audit réalisé par l’IBB avec les syndicats français (CGT, CFDT & CFE/CGC) dans le cadre de l’accord

Deuxièmes élections des représentants des travailleurs QDVC

Visite des chantiers et de la base-vie par une délégation de journalistes français

2020

Programme de prévention contre la COVID-19 et mesures de protection spéciales pour tous les salariés.

Automne 2020, publication des résultats du projet pilote en partenariat avec l’OIT

Participation à un groupe de travail avec l’OIT et les autorités pour protéger les droits des travailleurs en cas de conflit au travail