117,300 € Le prix de l'action a baissé de -0,93 %   01/03/2024 17:35

Facteurs de risques

Les principaux risques, auxquels sont exposées les différentes activités du groupe VINCI, et leur évolution sont détaillés dans la présente section et synthétisés dans le tableau ci-dessous.

Le niveau de criticité de chacun de ces risques (élevé, intermédiaire, modéré) a été déterminé en fonction de leur probabilité d’occurrence, de l’ampleur anticipée de leur impact négatif sur le Groupe et après prise en compte des procédures de gestion des risques afin de pré- senter un impact net.

Les risques qui ont augmenté par rapport à l’année dernière (voir tableau ci-dessous) font l’objet d’une description spécifique dans le premier paragraphe de cette section. Certaines tendances macroéconomiques, amorcées courant 2021 – pénurie de matériaux et de main-d’œuvre, rupture des chaînes d’approvisionnement et inflation des coûts, conséquence d’un fort rebond de la demande au fur et à mesure des déconfinements postpandémie –, se sont amplifiées en 2022. Le conflit entre l'Ukraine et la Russie depuis février 2022 a notamment provoqué un choc sur les marchés de l’énergie, propulsant les prix du gaz et de l’électricité à des niveaux record en cours d’année. Cette crise énergétique a alimenté la poussée inflationniste, conduisant à une accélération du durcissement des politiques monétaires de la plupart des banques centrales. Dans ce contexte de resserrement monétaire sans précédent, les taux d’intérêt ont fortement augmenté.

En revanche, les comptes du Groupe n’ont pas été significativement affectés en 2022 par les effets directs de la crise sanitaire, contrai- rement aux deux exercices précédents. En particulier, l’activité aéroportuaire, durement touchée par la pandémie, s’est redressée tout au long de l’année, conséquence de l’allègement progressif, puis de la suppression des restrictions de circulation à travers le monde. Les impacts directs du Covid-19 ne font donc plus l’objet d’une description spécifique dans ce document d’enregistrement universel.

Enfin, il convient de rappeler que les conséquences financières directes du conflit entre la Russie et l’Ukraine sont limitées pour le Groupe, son exposition à ces deux pays n’étant pas significative. Pour l’essentiel, VINCI Concessions détient plusieurs participations en Russie : 50 % de la société concessionnaire de la section 0 de l’autoroute Moscou – Saint-Pétersbourg (M11), 40 % d’une société dédiée à l’exploi- tation des sections 7 et 8 de la même autoroute, dans le cadre d’un partenariat public-privé, et 50 % d’une société d’exploitation routière. Ces participations sont dépréciées en totalité au 31 décembre 2022

Les impacts de la pandémie de la Covid-19
Type de risquesDescription Niveau de criticité*Évolution
Opérationnels
2.1.1 Branches énergie et construction +
• Phase amont(1)Élevé
• Phase aval(2)Intermédiaire
2.1.1 Branche concessions
• Phase étudesIntermédiaire
• Phase constructionIntermédiaire
• Phase exploitationÉlevé
2.1.1 Métiers de l’immobilierIntermédiaire
2.1.2 Acquisitions et cessions de sociétésIntermédiaire
Juridiques
Relations contractuellesÉlevé=
Conformité législative et réglementaireIntermédiaire
Cyberrisques
CyberattaquesÉlevé+
FraudesIntermédiaire
Sociaux et sociétaux
Droits humainsÉlevé+
Santé-sécurité et sûreté des salariés et sous-traitantsÉlevé
Attraction et rétention des talentsModéré
Environnementaux
Changements climatiques et raréfaction des ressourcesÉlevé+
Qualité des milieux et présence de contaminantsIntermédiaire
Éthiques
Violation des principes éthiques du GroupeModéré=
Financiers et économiques
Évolution du contexte économique et fiscalÉlevé+
Risques financiersIntermédiaire

(*) Niveau de risque déterminé en fonction de la fréquence du contrôle et du niveau d’impact (élevé, intermédiaire, modéré).
(1) Avant la signature du contrat.
(2) Après la signature du contrat.

 

Mise à jour : 12/07/2023