Accueil - Mobile
92,730 € +0,69 %   27/05/2022 17:35

Positionnement sectoriel et perspectives

Concessions

Perspectives

Sur le réseau autoroutier français, dans la continuité de la bonne tendance observée au second semestre 2021, le trafic – hors évènements exceptionnels – devrait continuer de progresser et dépasser, sur l’ensemble de l’exercice 2022, son niveau de 2019. Est également attendue la poursuite de l’amélioration du trafic sur les infrastructures routières à l’international.

Dans le secteur aéroportuaire – hors nouvelle dégradation du contexte sanitaire –, le trafic devrait poursuivre le redressement observé depuis l’été 2021, particulièrement en Europe et sur le continent américain. Fort du poids des vols domestiques et intracontinentaux ainsi que des voyages affinitaires dans sa ventilation, le trafic passagers de VINCI Airports pourrait s’établir en 2022 – dans un scénario central – à environ 60 % de son niveau de 2019. Par ailleurs, VINCI Airports continuera d’optimiser ses coûts et ses investissements, dans le respect de ses obligations contractuelles et réglementaires. Dans ce contexte, VINCI Airports pourrait retrouver en 2022 un résultat net proche de l’équilibre.

Au-delà des incertitudes du court terme dans un environnement sanitaire non encore stabilisé, le modèle économique des sociétés concessionnaires doit s’analyser sur le temps long, qu’il s’agisse des besoins croissants de mobilité qui sous-tendent leurs marchés, des missions de service public qu’elles exercent pour le compte des collectivités publiques, ou des relations avec leurs utilisateurs. Dans ce cadre, les pôles de concessions de VINCI continueront de déployer des partenariats avec les territoires, dont ils sont des acteurs essentiels, et de développer des services améliorant la mobilité et l’expérience du voyage, en mettant l’accent sur les technologies digitales.

Les pôles de concessions joueront également un rôle central dans le déploiement de l’ambition environnementale du Groupe. S’appuyant sur les actions déjà engagées, ils accéléreront le développement de solutions qui réduisent l’empreinte directe de leurs activités et accompagnent les usagers des infrastructures routières et les compagnies aériennes dans la décarbonation des mobilités. Les investissements et démarches d’innovation menés par le Groupe, aux côtés de ses partenaires industriels et financiers, devraient susciter des avancées significatives, notamment dans le domaine des véhicules et avions fonctionnant à l’hydrogène.

Positionnement sectoriel de VINCI Autoroutes

Réseaux autoroutes concédés en Europe (en km)

Réseaux autoroutes concédés en Europe (en km)
RéseauKm
Atlantia9 346
VINCI Autoroutes4 443
Eiffage2 642
Brisa1 628

Sources : études internes, communication des sociétés.

Positionnement sectoriel de VINCI Airports

VINCI Airports est le premier opérateur aéroportuaire privé et le plus diversifié géographiquement avec 45 plateformes exploitées dans le monde en 2021.
Les principaux groupes aéroportuaires européens cotés du secteur sont Aena, Groupe ADP et Fraport.
En Europe, VINCI Airports gère dix aéroports au Portugal (24,9 millions de passagers) et 11 aéroports en France (8,7 millions de passagers), dont l’aéroport Lyon-Saint Exupéry (4,5 millions de passagers). VINCI Airports gère au Royaume-Uni l’aéroport de Londres Gatwick (6,3 millions de passagers) et de Belfast (2,3 millions de passagers), celui de Belgrade en Serbie (3,3 millions de passagers) et de Stockholm Skavsta en Suède (0,6 million de passagers).
En Asie, VINCI Airports gère les trois aéroports du Cambodge (0,3 million de passagers), et il est concessionnaire au Japon, dans le cadre d’un consortium avec des partenaires japonais, des trois aéroports de la région du Kansai (11,4 millions de passagers).
En Amérique latine, VINCI Airports est concessionnaire de l’aéroport Salvador Bahia au Brésil (5,6 millions de passagers), de celui de Guanacaste au Costa Rica (0,8 million de passagers) et de six aéroports en République dominicaine (4,6 millions de passagers). Au Chili, VINCI Airports, au sein d’un consortium avec ADP et Astaldi, gère l’aéroport international de Santiago (10,0 millions de passagers). Aux États-Unis, VINCI Airports gère cinq aéroports à travers des contrats de concession ou de gestion (7,0 millions de passagers).

Sources : études internes, communication des sociétés.

Energie

Perspectives

Évoluant sur une dynamique de marchés porteurs, et fort d’un carnet de commandes élevé, VINCI Energies devrait afficher une nouvelle croissance de son activité et conforter son très bon niveau de performance opérationnelle en 2022. Il s’appuiera sur son positionnement d’intégrateur multitechnique et sur sa large couverture géographique pour déployer, dans tous ses domaines d’activité, des solutions efficientes et durables.

La montée en puissance de la transition écologique constitue un puissant levier de transformation des infrastructures, des bâtiments et des process industriels. VINCI Energies s’inscrit dans ce mouvement en accélérant l’orientation environnementale de ses offres, afin d’aider ses clients à réduire leur empreinte carbone.

Simultanément, VINCI Energies bénéficie de la dynamique de transformation digitale en cours dans tous les secteurs économiques – en termes de réseaux de communication, de stockage, de sécurisation et d’analyse des données – en accompagnant ses clients dans leurs objectifs d’optimisation de leurs performances en la matière.

Positionnement sectoriel

FRANCE

VINCI Energies fait partie des principaux acteurs du marché français, sur lequel interviennent notamment Spie, Equans, SNEF, Eiffage Énergie et Bouygues Energies & Services.

EUROPE
VINCI Energies est l’un des acteurs de premier plan en Allemagne, avec plus de 2,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2021, en Suisse, dans les pays nordiques (Suède, Finlande et Norvège), en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne, au Portugal, au Royaume-Uni et en Roumanie. Par ailleurs, dans les autres pays d’Europe, comme en Autriche, en Italie, en République tchèque ou en Pologne, VINCI Energies a une présence significative dans certains domaines d’activité.

HORS D'EUROPE
VINCI Energies est un acteur historique sur le marché africain. Il est notamment un leader sur le marché marocain, et se développe en Afrique occidentale. Également présent au Moyen-Orient, VINCI Energies dispose, par ailleurs, d’une base solide de développement en Océanie avec la Nouvelle-Zélande et l’Australie, ainsi qu’en Asie du Sud-Est avec ses implantations en Indonésie et à Singapour.
Avec l’acquisition de Transelec Common Inc. au Canada en 2020, après celle de PrimeLine Utility Services en 2017, VINCI Energies renforce son implantation en Amérique du Nord dans les services aux infrastructures d’énergie.
En Amérique du Sud, VINCI Energies intervient essentiellement au Brésil.

QSource : communication des sociétés

Construction

Perspectives

Fin 2021, le carnet de commandes de VINCI Construction s’élève à 33,4 milliards d’euros, proche de son plus haut niveau historique. Il comprend une part d’activités de fonds de commerce plus importante qu’en 2020 – année marquée par des commandes exceptionnelles de grands projets. L’équilibre entre les grandes opérations qui valorisent les fortes capacités de production et de management de projets de VINCI Construction et les affaires plus petites issues de son ancrage territorial confortera la résilience de l’activité. Dans ce contexte, le pôle devrait maintenir un haut niveau d’activité en 2022.

Poursuivant sa politique de sélectivité, VINCI Construction se concentrera prioritairement sur la poursuite de l’amélioration de ses résultats. Sa nouvelle organisation intégrée et l’accélération des synergies entre ses entités favoriseront la création de valeur autour des projets et l’optimisation de la performance opérationnelle.

À court comme à long terme, VINCI Construction bénéficiera de tendances porteuses sur l’ensemble de ses marchés, soutenus par des besoins croissants de construction, de rénovation et de transformation des bâtiments, du cadre de vie et des infrastructures. Le pôle répondra aux enjeux majeurs de la transition environnementale en accélérant le déploiement d’offres optimisant les performances énergétiques et le bilan carbone des ouvrages qu’il réalise, tout en poursuivant ses efforts pour réduire l’empreinte directe de ses activités.

Positionnement sectoriel

RÉSEAUX DE SPÉCIALITÉ
Soletanche Freyssinet, leader mondial du génie civil spécialisé avec des activités dans plus de 100 pays dans le monde, est présent sur un marché très fragmenté. Parmi ses concurrents figurent Trevi, Bauer et Keller pour les activités de fondations spéciales, et VSL (filiale du groupe Bouygues) pour les systèmes de précontrainte et de haubanage.

FRANCE
VINCI Construction, pour ses activités de bâtiment et génie civil, est leader devant Bouygues Construction, Eiffage Construction, Fayat, NGE et Spie Batignolles. Le reste du marché se répartit entre plusieurs entreprises régionales de taille moyenne (notamment Demathieu Bard et Léon Grosse) et un grand nombre de petits entrepreneurs.
En matière d’infrastructures de transport et d’aménagements urbains, VINCI Construction avec Eurovia et ses filiales est, avec Colas (groupe Bouygues) et Eiffage Infrastructures, l’un des leaders du marché qui se répartit, par ailleurs, entre de nombreuses entreprises régionales et locales. Eurovia est également leader sur le marché des granulats, où opèrent aussi ses concurrents routiers et des groupes cimentiers comme LafargeHolcim, GSM (HeidelbergCement Group) et Cemex, ainsi que plusieurs centaines de producteurs locaux.

ALLEMAGNE
Eurovia GmbH est l’un des principaux acteurs du secteur avec Strabag, dans un marché composé principalement de nombreuses sociétés à caractère régional.

ROYAUME-UNI
VINCI Construction opère au Royaume-Uni au travers de ses filiales dédiées dans les cinq métiers du bâtiment (VINCI Construction UK), du génie civil (Taylor Woodrow et Eurovia Contracting), de la route (Eurovia), des services de maintenance à long terme des bâtiments (VINCI Facilities) et de l’entretien des routes (Ringway).
Ses principaux concurrents sont Balfour Beatty, Kier, Morgan Sindall, Laing O’Rourke, Tarmac (groupe CRH), Amey (groupe Ferrovial), FM Conway, Sir Robert McAlpine, Aggregate Industries (Holcim) et Hanson (Heidelberg).

EUROPE CENTRALE
VINCI Construction est présent dans cette zone grâce à ses filiales implantées localement, notamment en Pologne, en République tchèque et en Slovaquie.
Eurovia CS est l’un des leaders dans les travaux d’infrastructures routières et ferroviaires en République tchèque. Ses principaux concurrents sont Porr, Metrostav et Strabag.

AMÉRIQUE DU NORD
Au Canada, VINCI Construction avec ses entités locales est l’un des acteurs majeurs des travaux d’infrastructures routières dans les provinces du Québec, de l’Alberta et de la Colombie-Britannique. Ses principaux concurrents sont des filiales des groupes Colas, CRH et LafargeHolcim, ainsi que des entreprises locales. Aux États-Unis, VINCI Construction avec ses entités locales est l’un des leaders des travaux routiers de la côte Est avec une présence dans dix États, ainsi qu’au Texas. Ses principaux concurrents sont Archer Western Contractors (filiale de Walsh Group) et Lane Construction (Webuild) pour les travaux de construction et Preferred Materials (CRH) et de multiples acteurs régionaux pour la fabrication et la mise en œuvre de béton bitumeux.

AFRIQUE
Présent dans 23 pays, VINCI Construction avec Sogea-Satom est un acteur majeur en Afrique centrale, en Afrique de l’Ouest, en Afrique équatoriale et en Afrique de l’Est. Ses principaux concurrents sont européens, africains et asiatiques, en particulier chinois.

OCÉANIE
VINCI Construction est un acteur majeur des infrastructures sur les marchés néo-zélandais et australien au travers de ses filiales HEB Construction et Seymour Whyte.

Sources : études internes, communication des sociétés.

Mise à jour : 28/03/2022