98,140 € Le prix de l'action a baissé de -2,25 %   14/06/2024 17:35

VINCI au Qatar - Conditions d’emploi et d’hébergement chez QDVC (VINCI)

Serge Moulène Workers’ Community

QDVC a toujours porté une attention particulière au respect des droits fondamentaux de ses employés concernant les conditions d’emploi, de travail et d’hébergement, allant au-delà des exigences règlementaires locales.

Conditions d'emploi

Le système de parrainage (la kafala) habituellement répandu dans les pays du Golfe, et qui entraîne dans de nombreux cas la confiscation du passeport des travailleurs, n’a pas été toléré au sein de QDVC. Tous les ouvriers de QDVC possèdent un permis de résidence qatari, document essentiel pour se déplacer dans le pays. Ils ont accès à un coffret sécurisé dans lequel ils peuvent garder leurs documents personnels (passeports, contrats de travail). Lorsqu’ils souhaitent quitter leur emploi, QDVC leur délivre une autorisation qui leur permet de changer d’employeur (Non Objection Certificate – NOC). Les « Exit Permits » ont, par ailleurs, toujours été délivrés aux travailleurs souhaitant quitter le pays, quelle qu’en soit la raison (congés, urgence). QDVC a accordé ces permis dès sa création, bien avant la réforme du système de kafala introduite par le gouvernement du Qatar en 2020.

QDVC couvre les frais de logement, de nourriture et de transport. Au moins une fois tous les deux ans, QDVC prend également en charge un aller/retour vers les pays d’origine des travailleurs. De même, l’entreprise a contracté des assurances complémentaires en matière de santé et de prévoyance pour tous les travailleurs.


Le temps de travail fait l’objet d’un suivi quotidien. Les ouvriers travaillent sur la base de 8 heures par jour et 2 heures supplémentaires sur une base volontaire, 6 jours sur 7. Les heures supplémentaires sont rémunérées à 125 %. Dans le cas où les ouvriers travaillent les vendredis et jours fériés, elles sont portées à 150 %. Tous les travailleurs ont accès aux décomptes de leurs heures, rappelées sur leurs fiches de paie, et peuvent s’adresser à un responsable ou au mécanisme de plainte en cas de désaccord.

Les travailleurs bénéficient de 21 jours de congés payés par an, auxquels s'ajoutent 11 jours fériés. Le dernier rapport du syndicat international de l’IBB souligne le taux de satisfaction des ouvriers de QDVC, dont l’ancienneté moyenne était de 6,72 années en 2021. Concernant ses partenaires de la chaîne d’approvisionnement, QDVC a mis en œuvre un processus complet de due diligence et des mesures de contrôle avec ses agences de travail temporaire et ses sous-traitants pour prévenir et gérer les risques liés aux droits du travail (voir Contrôle de la sous-traitance).


Le dernier rapport du syndicat de l'IBB souligne le taux de satisfaction des ouvriers de QDVC, dont l'ancienneté moyenne était de 6,72 années en 2021.

Conditions d’hébergement

Jusqu’en 2014, QDVC louait les installations dans lesquelles les travailleurs étaient logés. Ces dernières étaient gérées dans le strict respect des réglementations du Ministère du Travail liées au logement des travailleurs.

En 2014, QDVC a construit une nouvelle base-vie, la Serge Moulène Workers’ Community, en suivant à la fois les normes de bien-être des travailleurs de la Qatar Foundation et les meilleures pratiques internationales, dépassant les exigences de la loi sur le travail du Qatar. Construite sur 191 000 m², la communauté a accueilli jusqu’à 3 700 travailleurs. Les travailleurs sont au maximum quatre par chambre de 27 m² avec un accès gratuit à internet, et disposent d’un lit et d’espaces de rangement individuels. Chaque employé partage une douche, un lavabo et des sanitaires avec trois autres travailleurs au maximum.

Les installations comprennent une cantine, une clinique, une salle de sport climatisée, une salle multimédia, des salles de télévision, un cybercafé, plusieurs terrains de sport et une salle de prière. La base-vie est également équipée d’un magasin de produits de base et d’un salon de coiffure. Une société de services professionnelle s’occupe de la restauration, de la blanchisserie et de l’entretien ménager pour le compte de QDVC.

QDVC a investi près de 200 millions de riyals qatariens (environ 50 millions d’euros) pour la construction de cette base-vie. Le département des services généraux, chargé de la gestion et de l’entretien des installations communautaires, comptait 47 employés en 2017. Le département « Welfare » chargé de veiller au bien-être des résidents comprenait deux responsables et quatre chargés de mission, dont un travailleur social à temps plein.

Aujourd’hui les activités et la taille des chantiers ayant diminué, les travailleurs de QDVC sont logés dans Asian City, qui offre la même qualité de logement et de services. Par ailleurs, l’une des priorités de QDVC a également été de contrôler et d’améliorer les conditions de travail et d’hébergement des travailleurs de ses sous-traitants et agences de main-d’œuvre selon les mêmes standards (voir Contrôle de la sous-traitance).

Mise à jour : 08/11/2022