Accueil - Mobile
83,580 € +0,49 %   03/10/2022 17:35

AirPact : des solutions pour décarboner l’aviation

AirPact : des solutions pour décarboner l’aviation

AirPact : des solutions pour décarboner l’aviation

Premier opérateur aéroportuaire engagé pour l’environnement, VINCI Airports met en œuvre depuis 2015 sa stratégie AirPact avec un objectif prioritaire : être exemplaire sur la réduction de ses propres émissions de CO2 et contribuer à réduire les émissions du transport aérien, qui représentaient 2,8 % des émissions globales en 2019. AirPact, ce sont des solutions concrètes et immédiates qui limitent les impacts des aéroports, des compagnies aériennes et des passagers, et qui ont d’ores et déjà réduit de 28 % l’empreinte carbone du réseau entre 2018 et 2021.

De l'énergie renouvelable pour alimenter les aéroports et avions au sol :
les aéroports du réseau produisent et consom-ment leur propre électricité solaire avec plus de 35 MWc de panneaux photovoltaïques installés en 2022 dont 22 MWc en auto-consommation, et proposent aux compa-gnies aériennes d’alimenter leurs avions au sol avec des solutions décarbonées.

La modulation carbone des redevances d'attérrissage :
VINCI Airports est devenu en 2021 le premier opérateur à appliquer aux compagnies aériennes une tarification incitative sur ses aéroports français, poussant au renouvellement des flottes vers des aéronefs moins émissifs.

Les biocarburants durables :
depuis le mois d’avril 2021, à l’aéroport de Clermont-Ferrand, VINCI Airports est le premier opérateur français à proposer à ses usagers des biocarburants durables. Ils sont, depuis, également utilisés à Londres Gatwick, Lyon – Saint Exupéry et Lisbonne. La modulation carbone incitera les compagnies à utiliser ces biocarburants durables.

Les puits de carbones forestiers :
aux aéroports de Lyon – Saint Exupéry et Lyon Bron, un programme local de reforestation qui absorbera 100 % des émissions résiduelles est déployé.

L'hydrogène vert :
avec l’arrivée des premiers avions à hydrogène à l'horizon des années 2030, VINCI Airports se prépare à transformer les aéroports en véritables à hydrogène vert aptes à satisfaire les besoins de l’ensemble de l’écosystème.

Des aéroports exemplaires :
VINCI Airports est le premier groupement aéroportuaire international à avoir engagé 100 % de ses platesformes dans la démarche volontaire de l’Airports Council International, l’Airport Carbon Accreditation (ACA), le programme de réduction des émissions de gaz à effet de serre de dimension internationale spécifique aux aéroports. Les aéroports de Lyon – Saint Exupéry et Londres Gatwick ont d’ores et déjà reçu l’accréditation 3+, et neuf aéroports au Portugal ainsi que les trois aéroports au Kansai ont obtenu le niveau ACA 4, l’un des plus élevés du programme. De plus, l’aéroport de Guanacaste, au Costa Rica, a été reconnu comme étant neutre en carbone par l’ONG Earth University. Au Brésil, l’aéroport Salvador Bahia a été désigné « aéroport le plus durable du pays » en 2019 par l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac).

Prochain objectif, l’atteinte du zéro émission nette d’ici 2030 pour les aéroports européens et d’ici 2050 dans le reste du monde.

Mise à jour : 28/09/2022