Accueil - Mobile
104,720 € +1,04 %   01/02/2023 17:35

5 projets insolites de recyclage urbain

Projets insolites de recyclage urbain

Stades désertés, hangars abandonnés, bâtisses centenaires, usines vacantes… Découvrez comment le recyclage urbain offre une seconde vie à ces bâtiments, tout en luttant activement contre l’artificialisation des sols et l’étalement urbain.

Le recyclage urbain consiste à donner une nouvelle vie à des terrains artificialisés (bâtiments, parkings, friches industrielles) à l’abandon ou vacants. Il répond à l’objectif zéro artificialisation nette (ZAN) prévu par la loi française climat et résilience. Son ambition, explicite, est de limiter l’action humaine sur les sols pour lutter contre une érosion de la biodiversité, une perte des rendements agricoles, mais aussi le réchauffement climatique.


« Avec le zéro artificialisation nette, les architectes doivent plus que jamais aller vers des projets de recyclage urbain. »
Manuelle Gautrand, architecte.

Retrouvez son interview dans Recréation, le magazine de VINCI Immobilier.

Une centrale thermique convertie en centre de fitness pour les athlètes en 2024

Pour les habitants de Saint-Denis, difficile de passer à côté du projet Universeine. Là-bas, la préparation des événements sportifs de 2024 bat son plein.
À l'issue d’une reconversion, une ancienne centrale thermique construite au début du 20e siècle pour alimenter le métro parisien en électricité accueillera bientôt les athlètes. Plus précisément, 6 000 lits et environ 33 000 m2 d’espaces de services et de travail attendent les sportifs et para-sportifs du monde entier.

Cette reconversion se fait dans le respect de l’histoire industrielle du site, en conservant et réhabilitant certains de ses éléments. À l’image de la Halle Maxwell, nef originelle de l’ancienne centrale : « Longue de 200 mètres, elle servira à l’été 2024 de centre de fitness, de centre de services et d’information pour les athlètes ainsi que d’espaces de travail pour les délégations sportives », indique Julie Bosch, directrice du projet Universeine chez VINCI Immobilier.

Ou encore du Pavillon Copernic, autrefois occupé par les ingénieurs de la centrale, demain centre d’accueil des médias venus couvrir l’événement sportif.

Et l’histoire ne n’arrête pas là : l'opération Universeine a été conçue par VINCI Immobilier, en partenariat avec la Solideo, la Société de livraison des ouvrages olympiques en charge de la livraison des opérations nécessaires au déroulement des événements sportifs de 2024, la Ville de Saint-Denis et Plaine Commune, de manière à être réversible. Au quatrième trimestre 2024, une phase de reconversion transformera Universeine en un quartier mixte et vertueux sur le plan environnemental : les hébergements et espaces de services utilisés en 2024 deviendront par exemple les bureaux du ministère de l’Intérieur. Les trois quarts des matériaux utilisés lors de la phase d’accueil des athlètes seront démontés pour être réemployés ou recyclés.

En bref, Universeine est un vrai démonstrateur de la démarche de recyclage urbain.

Des stades de football transformés en logements

Coupes du monde, tournois internationaux… Si ces événements mondiaux sont l’occasion de rencontres sportives et diplomatiques, ils donnent également lieu à des constructions d’envergure qui perdent parfois de leur intérêt une fois les festivités terminées. Vétustes, les stades de football du Ray à Nice, le Ninian Park à Cardiff ou l’Highbury à Londres, tous construits au 20e siècle, ont été réhabilités, chose assez rare pour de telles infrastructures. À Cardiff, l’ancien stade s’est transformé en quartier résidentiel. À Londres, les gradins de l'Highbury ont été métamorphosés en logements et le terrain en parc central. Enfin, à Nice, le stade et ses parkings ont laissé place à des immeubles d’habitation aux toitures et façades végétalisées. « La difficulté a été de recréer des coutures avec la ville. Un stade a une emprise au sol très importante alors qu’un quartier se doit d’être plus intimiste, moins grandiose. » explique Jean Malmassari, directeur régional adjoint Méditerranée de VINCI Immobilier.

Projets insolites de recyclage urbain

Copyright : Patrick Berlan Programme immobilier Nice Le Ray©

Une usine de tracteurs convertie en campus numérique

On a voulu voir Vierzon et on a vu son campus numérique ! Dans cette ville au passé industriel, la Société Française, alors producteur national de tracteurs, a longtemps été source de fierté locale. Mais depuis vingt ans, ses immenses ateliers sont en friche. La réhabilitation des bâtiments a débuté en 2005, avec l’installation d’un cinéma, d’un centre des congrès puis d’un bowling. C’est aussi sur ce passé industriel que la licorne française en cryptomonnaies Ledger a décidé d’établir son campus, comprenant une école pouvant accueillir jusqu’à 1 000 étudiants et un incubateur de start-ups, qui ouvriront tous deux leurs portes fin 2023.

Un site industriel transformé en opération mixte

Certains industriels laissent leurs sites et bâtiments vacants plutôt que d’engager des coûts de dépollution, comme la loi les y oblige. Aussi, l’opération Nuances à Toulouse est une première en Occitanie : pour réhabiliter un site industriel de fabrication de composants électroniques, elle a eu recours au dispositif dit « tiers demandeur ». Il permet à un tiers, un promoteur immobilier par exemple, de se charger de dépolluer et de réhabiliter le site sans engager la responsabilité de l’ex-propriétaire. Les premiers logements du projet Nuances, véritable village urbain, ont été livrés en 2021.

Un site industriel transformé en opération mixte

L’opération Nuances à Toulouse

Mise à jour : 13/01/2023