Accueil - Mobile
92,730 € +0,69 %   27/05/2022 17:35

Relever le défi humain

Le défi du Grand Paris n’est pas seulement technique. Par son ampleur et sa durée, il implique de mobiliser très rapidement des équipes de spécialistes et de recruter, former et insérer des collaborateurs, tout en organisant leur mobilité.

Recruter selon les besoins

Ce défi humain nécessite en premier lieu de mesurer les effectifs nécessaires à la mise en place d’équipes efficaces, dans un contexte de planning déjà tendu. À ce titre, VINCI a su mobiliser un millier de personnes - 200 encadrants pour 800 compagnons – sur les 8 km de voies du lot T3C sur la ligne 15 Sud du Grand Paris Express, entre la gare de Fort d’Issy Vanves-Clamart et la gare de Villejuif Louis-Aragon.

La campagne de recrutement pour les chantiers du Grand Paris Express a aussi conduit les filiales de VINCI à renforcer leur politique d’apprentissage. VINCI Energies a par exemple relancé une campagne d’apprentissage en Île-de-France, dans la perspective des besoins du Grand Paris.

Sur ces chantiers, 7 à 10 % des collaborateurs de VINCI sont aujourd’hui en situation d’insertion. Un résultat supérieur aux 5 % exigés par la Société du Grand Paris. Pour y parvenir, le Groupe s’est doté depuis 2011 d’une structure baptisée ViE, pour VINCI insertion Emploi, chargée d’accompagner les politiques d’insertion des filiales du Groupe et de ses partenaires, tout en favorisant l’emploi durable. C’est une passerelle entre le monde de l’entreprise et celui de l’économie sociale et solidaire.

« LES ENTREPRISES DU BTP VOIENT GÉNÉRALEMENT LES HEURES D’INSERTION COMME UNE CONTRAINTE. AU SEIN DE ViE, NOUS TÂCHONS DE TRANSFORMER CE PARAMÈTRE EN VALEUR AJOUTÉE POUR L’ENSEMBLE DES PARTIES PRENANTES. »
Arnaud Habert,
Directeur général délégué de VINCI Insertion Emploi (ViE )

ViE entretient des rapports permanents avec les pouvoirs publics, les collectivités territoriales et les opérateurs privés. Ce maillage dense permet de répondre de manière précise aux besoins des chantiers. Avec ce modèle unique en France, ce sont trois millions d’heures d’insertion qui ont ainsi été générées pour VINCI en France, soit l’équivalent de 1 500 temps pleins.


15 000
personnes seront employées directement sur les chantiers du Grand Paris Express.

Relever le défi humain des chantiers du Grand Paris
Relever le défi humain des chantiers du Grand Paris

Former en interne

VINCI a surtout la conviction que la formation et l’ancrage local sont essentiels à la réussite de ces projets. Le recrutement de nouveaux collaborateurs s’accompagne ainsi de formations spécifiques pour les préparer aux défis lancés par la construction du Grand Paris Express.

Le centre de formation interne Césame, situé en Île-de-France, propose entre autres une formation « La ville sous la ville, in situ », centrée sur les méthodes géotechniques appliquées aux souterrains. D’autres formations sont organisées pour des métiers spécifiques :

  • • pilote de tunneliers,
  • • boiseur,
  • • mineur,
  • • topographe,
  • • etc…

Elles apportent à VINCI beaucoup plus de souplesse, de réactivité et d’expertise de pointe.

Favoriser la mobilité

Le Grand Paris Express encourage également la mobilité et la venue en Île-de-France de jeunes talents issus des régions, mais aussi de l’international. La formation de pilote de tunneliers a, par exemple, réuni de nombreux collaborateurs déjà passés par Doha, Le Caire ou Hong Kong. Les expériences forgées à l’étranger sur des chantiers de nature similaire sont de précieux atouts pour des équipes nouvellement constituées.

Mise à jour : 14/02/2022