Accueil - Mobile
85,850 € +1,05 %   01/07/2022 17:35
Accueil > Médias > Actualités > Top 7 des endroits insolites où déployer les énergies renouvelables (14/03/2022)

Top 7 des endroits insolites où déployer les énergies renouvelables

Image d'illustration

14 Mars 2022 - Développement durable - France

Où implanter des infrastructures productrices d’énergies renouvelables (ENR) ? Les terrains disponibles se font rares et les sources d’énergie renouvelable - le solaire et l’éolien en particulier- ont besoin d’étendues conséquentes. Tour d’horizon des lieux insoupçonnés qui accueillent ce type d’infrastructures face à la rareté du foncier.

L’énergie solaire les pieds dans l’eau douce

De plus en plus de pays, notamment ceux où l’espace fait défaut comme le Japon, développent des parcs solaires flottants. Le principe est le même que celui du solaire terrestre, à ceci près que les panneaux sont fixés sur des flotteurs ancrés au fond de l’eau ou sur les berges. À la clé : une productivité plus importante et des coûts de maintenance plus faibles car l’eau aide naturellement à refroidir le système électrique. Même si l’installation du solaire flottant reste, elle, encore relativement coûteuse. Bassins d’irrigation, réserves d’eau ou lacs artificiels : tous peuvent être dotés de telles installations. En Allemagne, le lac de la gravière de Hüdderath en Rhénanie-du-Nord-Westphalie accueillera ainsi sur neuf hectares un système photovoltaïque flottant, évitant ainsi d’occuper les terres agricoles.

Les énergies renouvelables sur l’autoroute

Un toit sur l’autoroute, voici l’idée qui s’est concrétisée en Suisse, près de la commune de Fully (Valais) en Suisse. Sur une distance d’1,6 kilomètre, l’autoroute A69 a été recouverte par un toit de 37 000 panneaux solaires permettant de produire l’équivalent de la consommation électrique de 20 000 personnes par an. Autre initiative pour utiliser pleinement les espaces autoroutiers : développer des projets solaires sur les centaines d’hectares inutilisés aux abords des autoroutes. C’est l’ambition de Solarvia, filiale de VINCI Autoroutes dédiée au développement de parcs photovoltaïques.

Carrières et friches : l’énergie verte sur sites délaissés

Que faire des sites dits délaissés, c’est-à-dire non exploitables à des fins agricoles, comme les carrières ou les friches ? Comment leur donner une seconde vie ? A Paulmy, en Indre-et-Loire, VINCI Energies construit une centrale solaire sur le sol réaménagé d’une ancienne carrière d’argile kaolinique pour le compte du producteur Neoen, spécialisé dans les énergies renouvelables. « Tout le monde en sort gagnant : la population, les développeurs, les collectivités. » commente Yves Daguin, chef d’entreprise Omexom RE Solar, filiale de VINCI Energies. Les carrières présentent de nombreux atouts. Parce qu’elles sont souvent enterrées ou entourées de bois, et donc moins visibles, l’implantation d’éoliennes ou de panneaux solaires est mieux acceptée par les riverains et les associations.

Le développement des ENR en mer

On parle d’éolien « offshore » ou « au large » pour désigner des éoliennes implantées en mer - à 10 km des côtes minimum pour celles ancrées au fond marin et bien plus pour les éoliennes flottantes. Il permet de produire jusqu’à 60 % d’énergie en plus que des éoliennes classiques* car, en mer, les vents sont plus forts et plus réguliers. Si la part de l’éolien en mer ne représentait que 2,3 % de la production européenne d’électricité en 2019, les projets s’accélèrent sur le Vieux Continent. Son atout : il dispose du plus grand espace maritime au monde. Présentée en 2020, la feuille de route de l’Union Européenne prévoit d’ailleurs de passer d’une capacité de production de 12 GW aujourd’hui à 60 en 2030. En mer du Nord, au large des côtes anglaises, le projet Dogger Bank doit par exemple permettre d’alimenter jusqu’à 6 millions de foyers dès son ouverture en 2023.

Des éoliennes sur les toits

On connait bien les panneaux photovoltaïques posés sur les toitures individuelles ou sur les toits de parkings comme dans le port d’Anvers, mais moins l’éolienne compacte pour toiture. La start-up WIND my ROOF, accompagnée par Leonard, plateforme d’innovation et de prospective de VINCI, et par les équipes de VINCI Energies, a développé une éolienne installable sur tout bâtiment à toit plat, sans nuisance sonore. Sur le parvis de La Défense, une première éolienne de ce type est expérimentée afin d’alimenter une flotte de trottinettes électriques.

Les façades de bâtiments sources d’énergie

Un mur qui produit de l’électricité ? Oui, vous avez bien lu. ActivSkeen (filiale de VINCI Construction) intègre des technologies photovoltaïques dans les revêtements extérieurs des bâtiments, leur permettant ainsi de produire de l’énergie verte. Cette technique a notamment été utilisée afin de limiter l’impact environnemental de l’archipel, nouveau siège de VINCI.

Les aéroports producteurs d’énergie verte

Les aéroports occupent des espaces conséquents : pourquoi ne pas les utiliser au maximum de leurs capacités ? Afin de donner une nouvelle utilité aux espaces et constructions, VINCI Airports développe des infrastructures de production d’énergie renouvelable dans ses aéroports. À Salvador Bahia, une centrale composée de 11 000 panneaux solaires a contribué à réduire l’empreinte carbone de la plateforme de 30 %. Tandis qu'à Faro, au Portugal, une installation similaire devrait voir le jour courant 2022 pour couvrir 30 % des besoins en électricité de l’aéroport.

*https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/l-energie-de-a-a-z/tout-sur-l-energie/produire-de-l-electricite/l-eolien-en-mer

Abonnez-vous aux actualités VINCI
S'abonner

Contacts médias

Stéphanie Malek
Tél. : +33 1 47 16 35 00
media.relations@vinci.com