113,050 € Le prix de l'action a augmenté de +0,27 %   12/04/2024 17:35

VINCI Airports – Trafic au 31 décembre 2023

Image d'illustration

16 janvier 2024 - 17:45 - Trafics - France

● Trafic passagers en forte croissance au quatrième trimestre (+17 % vs 2022) qui rejoint sur l’ensemble du réseau VINCI Airports le niveau de 2019 (+0,6 %)
● Croissance significative sur l’année 2023 (+26 % vs 2022) grâce à un trafic record dans certains pays d’Europe (Portugal et Serbie), en Amérique centrale et Caraïbes (Mexique, République dominicaine et Costa Rica)
● Renforcement du marché long-courrier à Londres Gatwick et au Japon

Dans les paragraphes ci-dessous, et sauf mention particulière, les variations font référence aux niveaux de trafic du 4ème trimestre 2023 en comparaison du 4ème trimestre 2022.

Plus de 267 millions de passagers ont emprunté les aéroports du réseau VINCI Airports en 2023 (+26 % par rapport à 2022 ; -4,3 % par rapport à 2019). En croissance constante tout au long de l’année, le trafic a culminé au 4ème trimestre au-dessus des niveaux de 2019 (+0,6 % ; +17 % par rapport à 2022).

Des records absolus de fréquentation annuelle ont été enregistrés sur des aéroports significatifs du réseau en 2023 : Lisbonne a dépassé les 33 millions de passagers, Porto 15 millions, Monterrey 13 millions, Belgrade 7 millions ou Saint-Domingue 5 millions.

Symbole de la bonne performance de ce trimestre, deux aéroports significatifs supplémentaires (Santiago du Chili et Belfast International) ont vu leur trafic dépasser le niveau pré-crise depuis le mois d’octobre. Au Chili, la demande a été très soutenue notamment sur les destinations internationales du Continent américain, grâce à de nouvelles dessertes et fréquences offertes par plusieurs compagnies dont LATAM, SKY Airline et Jetsmart. A Belfast, la croissance du trafic s’est accélérée ce trimestre, portée par le dynamisme de Ryanair, easyJet et Jet2.

D’autres aéroports continuent d’enregistrer de très bonnes performances grâce au développement commercial mené auprès des compagnies aériennes et à la vigueur de la demande. Au Portugal (ANA), le renforcement de l’offre en sièges (easyjet +16 % en nombre de mouvements) s’est accompagné de taux de remplissage très élevés (supérieurs à 2019). La croissance du trafic a concerné l’ensemble des aéroports portugais, et a été particulièrement prononcée sur l’international long-courrier (États-Unis, Brésil). En Serbie, la croissance du trafic s’est poursuivie à Belgrade, notamment grâce à l’augmentation de l’offre d’Air Serbia (+41 %) et de Wizz Air (x2). La demande est également restée forte sur le continent américain : en République dominicaine, de nombreuses compagnies ont contribué à l’augmentation du trafic (Arajet x2,3, Delta +39 %, United +57 %). Au Mexique, l’aéroport de Monterrey consolide son positionnement de hub régional grâce à de nouvelles dessertes, et la grande majorité des aéroports enregistre de très bons niveaux de fréquentation, grâce aux capacités supplémentaires proposées par Viva Aerobus (+17 % de passagers) et les grandes compagnies américaines. Outre le marché domestique, le Canada et les États-Unis restent des destinations très plébiscitées. Au Costa Rica, la croissance est restée très soutenue au 4ème trimestre. Au Cap-Vert, la dynamique de croissance du segment international se maintient grâce aux compagnies européennes (TUI, TAP ou encore Transavia) s’appuyant sur les marchés historiques (Portugal, Royaume-Uni) mais aussi des segments émergents comme la France.

La bonne dynamique du 4ème trimestre est également le fruit des efforts importants menés par certains aéroports pour renforcer leur réseau international long-courrier. A Londres Gatwick, l’offre en hausse de British Airways (+27 %) et l’arrivée de nouvelles compagnies ont fortement soutenu le trafic international long-courrier (+28 %), en particulier vers les États-Unis, l’Asie et le Moyen-Orient. Au Japon (Kansai Airports), bien que le trafic avec la Chine n’ait pas encore complètement repris, le trafic international contribue à la bonne dynamique de ce trimestre, en particulier sur les liaisons avec la Corée du Sud dont la fréquentation est même très supérieure à 2019.

Enfin, en France, sans atteindre encore les niveaux de 2019, la progression du trafic se poursuit ce trimestre en particulier grâce à easyJet (+16 % d’offre vs 2022), Volotea (+44 %) ou Ryanair (+10 %). Les faisceaux en progression sont en grande part des faisceaux du réseau (Londres Gatwick, Lisbonne et Porto par ex) confirmant la pertinence du modèle développé par VINCI Airports.

À propos de VINCI Airports
Premier opérateur aéroportuaire privé au monde, VINCI Airports gère plus de 70 aéroports dans 13 pays en Europe, en Asie et sur le continent américain. Grâce à son expertise d’intégrateur global, VINCI Airports développe, finance, construit et exploite les aéroports en apportant sa capacité d’investissement et son savoir-faire dans l’optimisation de la performance opérationnelle, la modernisation des infrastructures et la conduite de leur transition environnementale. VINCI Airports est le premier opérateur aéroportuaire à s’être engagé dans une stratégie environnementale à l’échelle internationale en 2016, pour atteindre l’objectif zéro émission nette sur l’ensemble de son réseau d’ici 2050.
www.vinci-airports.com
@VINCIAirports

 

À propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions, de l’énergie et de la construction, employant 280 000 collaborateurs dans plus de 120 pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.