117,300 € Le prix de l'action a baissé de -0,93 %   01/03/2024 17:35

Résultats annuels 2023

7 février 2024 - 18:00 - Finances - France

• Forte croissance du chiffre d'affaires et des résultats qui atteignent de nouveaux records
• Génération exceptionnelle de cash-flow libre
• Endettement net en forte diminution
• Très bon renouvellement du carnet de commandes
• Perspectives 2024
   - Hausse du chiffre d’affaires, d’une ampleur moindre qu’en 2023
   - Malgré l’impact négatif de la nouvelle taxe sur les infrastructures de transport longue distance en France, résultat net proche du niveau atteint en 2023
• Dividende proposé au titre de l’exercice 2023 : 4,50 euros par action

CHIFFRES CLES

En millions d’euros 2023 2022 Variation
2023 / 2022
Chiffre d’affaires1 68 838 61 675 +12 %
Capacité d’autofinancement (EBITDA) 11 964 10 215 +17 %
En % du chiffre d’affaires 17,4 % 16,6 %  
Résultat opérationnel sur activité 8 357 6 824 +22 %
En % du chiffre d’affaires 12,1 % 11,1 % 
Résultat opérationnel courant 8 175 6 481 +26 %
Résultat net part du Groupe 4 702 4 259 +10 %
Résultat net dilué par action (en €) 8,18 7,47 +0,71
Cash-flow libre 6 628 5 433 +22 %
Endettement financier net2 (en Mds€) (16,1) (18,5) +2,4
       
Prises de commandes (en Mds€) 61,9 55,7 +11 %
Carnet de commandes2 (en Mds€) 61,4 57,3 +7 %
Evolution du trafic de VINCI Autoroutes +1,3 % vs 2022
Evolution du trafic passagers3 de VINCI Airports +26 % vs 2022, -4 % vs 2019

 

Xavier Huillard, président-directeur général de VINCI, a déclaré :

« VINCI a réalisé en 2023 une performance d’ensemble de très grande qualité. Le chiffre d’affaires et les résultats sont en forte croissance et atteignent de nouveaux records. La génération de cash-flow libre se situe à un niveau exceptionnel, dépassant largement les attentes.

La dynamique de la quasi-totalité des métiers du Groupe, tant en France qu’à l’international, a été très positive tout au long de l’année. Seule fait exception la promotion immobilière qui traverse une crise conjoncturelle sévère.

Dans les concessions, le trafic de VINCI Autoroutes a continué de progresser, tiré par les véhicules légers en dépit d’un niveau des prix des carburants toujours élevé. De son côté, le trafic de VINCI Airports a poursuivi son redressement pour dépasser légèrement au global, en fin d’année, son niveau d’avant crise sanitaire. Alors que certains aéroports n’ont pas encore retrouvé leur niveau de 2019, d’autres plateformes ont atteint des trafics records. Conjuguées à une bonne maîtrise des charges, ces trajectoires de croissance ont permis d’améliorer sensiblement les résultats opérationnels de la branche concessions, compensant ainsi l’impact de la hausse des taux d’intérêt.

La branche énergie, toujours portée par les puissantes tendances de fond de la transition énergétique et de la révolution numérique, affiche une activité en forte croissance. Elle représente désormais près de 40 % du chiffre d’affaires total du Groupe, avec des marges en progrès tant pour VINCI Energies que pour Cobra IS, et une génération de cash-flow libre record, malgré les investissements dans la production d’électricité verte. A fin 2023, la capacité totale des projets d’énergie renouvelable en exploitation ou en construction dépassait 2 GW, conformément aux objectifs fixés.

VINCI Construction affiche également un très haut niveau d’activité, tiré par la réalisation de grands projets d’infrastructures de mobilité, mais aussi d’ouvrages de résilience climatique et des travaux de rénovation énergétique. La marge opérationnelle a continué de s’améliorer et la génération de cash-flow libre atteint un niveau remarquable.

Les prises de commandes des branches énergie et construction se sont maintenues à un niveau élevé, sans dévier de la politique de sélectivité en vigueur de longue date dans le Groupe. Le carnet de commandes a ainsi pu être renouvelé de façon satisfaisante, conférant au Groupe visibilité et sérénité.

En matière de nouveaux développements, les principales opérations finalisées en 2023 ont concerné VINCI Energies, avec des acquisitions en Europe et en Amérique du Nord, VINCI Highways, dont le portefeuille s’est enrichi d’une concession autoroutière au Brésil, et VINCI Airports, dont le réseau intègre désormais les sept aéroports de l’archipel du Cap-Vert. Par ailleurs, fruit de sa bonne gestion de six aéroports en République dominicaine depuis huit ans, VINCI Airports a obtenu une prolongation de 30 ans de sa concession, jusqu’en 2060.

Fort d’une présence solide sur des marchés très porteurs, particulièrement dans les métiers liés à l’énergie où il est présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur à travers ses trois grandes branches d’activité, le Groupe aborde l’avenir avec confiance et enthousiasme. Les besoins considérables générés par les grands enjeux actuels de la transition environnementale, de l’efficacité énergétique, de la révolution digitale et de la mobilité durable sont autant d’opportunités pour les entreprises du Groupe.

Dans ce contexte, le Groupe pourra compter sur l’efficacité de son organisation décentralisée pour poursuivre son développement en visant une performance globale associant éléments financiers et extra-financiers. »

Le Conseil d’administration de VINCI s’est réuni le 7 février 2024 sous la présidence de Xavier Huillard pour arrêter les comptes de l’exercice 20234, lesquels seront soumis à la prochaine assemblée générale des actionnaires le 9 avril 2024.

Le Conseil a approuvé le paiement d’un dividende au titre de l’exercice 2023 d’un montant de 4,50 euros par action, payable entièrement en numéraire.

 

I. Chiffre d’affaires, résultats et cash-flow libre records

Les comptes 2023 font ressortir une forte croissance du chiffre d’affaires et des résultats par rapport à 2022. Tous les pôles de métiers affichent des résultats opérationnels en progression sensible, qui atteignent des niveaux records. Cette performance s’accompagne d’une génération exceptionnelle de cash-flow libre.

Le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 68,8 milliards d’euros, en hausse de 11,6 % (croissance organique : +9,9 % ; impacts des changements de périmètre : +2,5 % ; variations de change : -0,9 %). Cette tendance confirme la bonne dynamique des activités du Groupe tant en France qu’à l’international.
- En France (43 % du total), le chiffre d’affaires atteint 29,6 milliards d’euros, en hausse de 6 % à structure réelle et comparable.
- A l’international (57 % du total), le chiffre d’affaires s’établit à 39,2 milliards d’euros, en progression de 16 % à structure réelle et de 13 % à structure comparable. Les variations de périmètre concernent essentiellement l’intégration d’OMA5 au Mexique par VINCI Airports, ainsi que les acquisitions récentes de VINCI Energies, dont la majeure partie des activités de services IT (Information Technologie) de Kontron AG en Europe centrale (fin 2022) et Otera AS en Norvège (début 2023). Les variations de change ont un impact légèrement négatif sur le chiffre d’affaires en raison de l’appréciation de l’euro par rapport à plusieurs devises, dont le dollar américain et la livre sterling.

Le chiffre d’affaires de la branche Concessions ressort à 10,9 milliards d’euros, en hausse de 19 % à structure réelle par rapport à 2022 (+13 % à structure comparable), se décomposant comme suit :
  - VINCI Autoroutes : 6,3 milliards d’euros (+5 %).
  - VINCI Airports : 3,9 milliards d’euros (+47 % à structure réelle ; +24 % à structure comparable). Par rapport à 2019 - année de référence ayant précédé la crise sanitaire mondiale - la variation du chiffre d’affaires ressort à +12 % à périmètre constant.
  - Autres concessions :
    · VINCI Highways 6 : 0,4 milliard d’euros (+7%).
    · VINCI Stadium : 0,3 milliard d’euros, en très forte hausse intégrant les impacts de la Coupe du monde de rugby France 2023.

Le chiffre d’affaires de VINCI Energies s’élève à 19,3 milliards d’euros (+15 % à structure réelle ; +11 % à structure comparable par rapport à 2022). L’activité a continué de bénéficier d’une bonne dynamique au 4e trimestre 2023 (+13 % à structure réelle ; +8 % à structure comparable par rapport au 4e trimestre 2022). Les entreprises du pôle, tant en France qu’à l’international, tirent parti de leur positionnement sur les marchés, très porteurs, de l’efficacité énergétique et du développement numérique, grâce à la variété de leurs expertises, au maillage de leur réseau et à leur gestion décentralisée. Les quatre secteurs d’activités de VINCI Energies (infrastructures, industrie, building solutions, ICT7) ont enregistré des croissances à deux chiffres. Les récentes acquisitions8 de nouvelles sociétés ont apporté environ 860 millions d’euros de chiffre d’affaires supplémentaire en 2023.
  - En France (42 % du total), le chiffre d’affaires ressort à 8,2 milliards d'euros, en progression de 11 % à structure réelle (+10 % à structure comparable).
  - A l’international (58 % du total), le chiffre d’affaires s’établit à 11,2 milliards d’euros, en hausse de 19 % à structure réelle (+11 % à structure comparable). L’activité est restée très bien orientée dans la plupart des zones où VINCI Energies est implanté.

Le chiffre d’affaires de Cobra IS s’élève à 6,5 milliards d’euros, en hausse de 18 % à structure réelle et comparable par rapport à 2022, avec une accélération notable au 4e trimestre 2023 (+28 % par rapport au 4e trimestre 2022). La croissance de l’activité concerne la plupart des implantations géographiques, tant dans les activités de fonds de commerce (flow business) que dans les grands projets EPC (Engineering, Procurement and Construction), représentant respectivement 63 % et 37 % du chiffre d’affaires.
  - En Espagne (44 % du total), le chiffre d’affaires ressort à 2,9 milliards d'euros (+16 %). Il est réalisé essentiellement à travers des activités récurrentes de flow business.
  - En dehors d’Espagne (56 % du total, dont 33 % en Amérique latine), le chiffre d’affaires s’établit à 3,6 milliards d’euros (+19 % à structure réelle ; +20 % à structure comparable).

Le chiffre d’affaires de VINCI Construction s’établit à 31,5 milliards d’euros (+8 % à structure réelle ; +9 % à structure comparable par rapport à 2022).
  - En France (43 % du total), le chiffre d’affaires ressort à 13,7 milliards d’euros (+5 %). L’activité est restée soutenue dans les ouvrages de génie civil et dans les travaux routiers. Dans le bâtiment, elle bénéficie de projets de réhabilitation de bâtiments existants et de la construction de bâtiments publics, notamment dans le secteur hospitalier. Ces opportunités permettent de compenser la baisse des projets neufs tant dans le logement que dans le non-résidentiel.
  - A l’international (57 % du total), le chiffre d’affaires atteint 17,8 milliards d'euros (+10 % à structure réelle ; +12 % à structure comparable). Cette évolution traduit l’avancement des travaux sur plusieurs grands contrats de génie civil en Europe, en Amérique du Nord et en Australie / Nouvelle-Zélande, ainsi que l’activité solide des réseaux d’entreprises de spécialité et d’entreprises de proximité.

Enfin, pénalisé par la forte baisse des transactions immobilières en France dans un environnement de taux d’intérêt élevés, VINCI Immobilier affiche un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros en recul (-19 %).

L’EBITDA s’élève à 12,0 milliards d’euros (17,4 % du chiffre d’affaires), en hausse de 17 % par rapport à 2022 (10,2 milliards d’euros soit 16,6 % du chiffre d’affaires). VINCI Airports contribue pour moitié à cette hausse, conséquence du redressement du trafic aérien, de l’augmentation du revenu par passager, d’une bonne maîtrise des charges et de l’intégration d’OMA.

Le Résultat Opérationnel sur Activité (ROPA) affiche une hausse de 22,5 % à 8,4 milliards d’euros (6,8 milliards d’euros en 2022). Il s’analyse ainsi :
  · 5,4 milliards d’euros pour la branche concessions, dont VINCI Autoroutes 3,4 milliards d’euros et VINCI Airports 1,9 milliard d’euros (contre 1,0 milliard d’euros en 2022) ;
  · Près de 1,9 milliard d’euros pour la branche énergie, dont VINCI Energies : 1,4 milliard d’euros, soit une marge sur chiffre d’affaires en progression à 7,0 % (6,8 % en 2022) ;
Cobra IS : 0,5 milliard d’euros, soit une marge sur chiffre d’affaires de 7,5 % (7,4 % en 2022) ;
  · 1,3 milliard d’euros pour VINCI Construction, soit une marge sur chiffre d’affaires en amélioration à 4,0 % (3,8 % en 2022). Ce niveau n’avait plus été atteint depuis 2011.

Le Résultat net consolidé part du Groupe s’établit à 4,7 milliards d’euros et le résultat net par action9 à 8,18 euros (4,3 milliards d’euros et 7,479 euros par action en 2022).

Le cash-flow libre atteint un niveau record de 6,6 milliards d’euros (5,4 milliards d’euros en 2022). Cette performance se situe très au-delà des attentes exprimées en début d’année 2023.
Elle traduit d’abord la progression de l’EBITDA et une très forte amélioration du besoin en fonds de roulement, grâce notamment à un niveau élevé d’encaissements clients en fin d’année. Il s’y ajoute l’effet du décalage dans le temps de certains investissements, en particulier dans les nouveaux projets d’énergie renouvelable démarrés plus tard dans l’année que prévu.
Alors que les contributions de VINCI Autoroutes (2,7 milliards d’euros) et de VINCI Airports (1,0 milliard d’euros) affichent une légère contraction par rapport à 2022 en raison notamment de la hausse de leurs frais financiers, VINCI Energies (1,4 milliard d’euros) et VINCI Construction (1,2 milliard d’euros) réalisent une performance remarquable avec des taux de transformation en cash de leur résultat net largement supérieurs à 100 %. Le cash-flow libre de Cobra IS est proche de l’équilibre malgré des investissements importants, liés notamment à la construction de nouveaux projets d’énergie renouvelable.

Après prise en compte des investissements financiers de la période, des dividendes payés et des rachats d’actions, l’endettement financier net consolidé s’élève à 16,1 milliards d’euros au 31 décembre 2023, en baisse de 2,4 milliards d’euros sur un an.

 

II. Performances opérationnelles globalement positives

Le trafic de VINCI Autoroutes est resté résilient tout au long de l’année. Au 4e trimestre 2023, il progresse de 1,3 % par rapport au 4e trimestre 2022, dont +1,7 % pour les véhicules légers (stable en décembre en dépit d’un effet calendaire négatif 10).

Sur l’ensemble de l’année, la progression du trafic par rapport à 2022 ressort à +1,3 %. Le trafic des véhicules légers affiche une hausse sur l’année de 1,7 % malgré des niveaux de prix des carburants toujours élevés. Celui des poids lourds recule de 1,3 %, du fait notamment d’effets calendaires11 défavorables.

Le trafic passagers de VINCI Airports a poursuivi sa progression tout au long de 2023. Au 4e trimestre, il a légèrement dépassé son niveau d’avant crise sanitaire (+0,6 % par rapport au 4e trimestre 2019).

Au total, 267 millions de passagers ont été accueillis dans les aéroports du réseau en 202312 (+26 % par rapport à 2022), proche du niveau de 2019 (-4 %). Les plateformes du Portugal, de Belgrade (Serbie) et d’Amérique centrale (Mexique, République dominicaine et Costa Rica) ont enregistré des taux de fréquentation très supérieurs à leur niveau de 2019. Le trafic au Japon – où la reprise a été plus tardive – s’est redressé fortement au cours des derniers mois de l’année, notamment sur les faisceaux internationaux. Il se rapproche progressivement de son niveau de 2019.

Les prises de commandes des branches énergie et construction se sont élevées au total à 61,9 milliards d’euros en 2023 (+11 % par rapport à 2022). Les prises de commandes de la branche énergie ont été particulièrement toniques : celles de VINCI Energies atteignent un nouveau record à 20,9 milliards d’euros (+17 % par rapport à 2022 dont +8 % au 4e trimestre). Les prises de commandes de Cobra IS (10,3 milliards d’euros, +29 % par rapport à 2022 dont +18 % au 4e trimestre), d’un niveau exceptionnel, sont tirées par d’importants contrats liés à la production, à la transformation et au transport d’électricité verte14.
Les prises de commandes de VINCI Construction, bénéficiant de la solidité des activités de fonds de commerce, sont également en progression (30,6 milliards d’euros, +3 % par rapport à 2022). Leur baisse au 4e trimestre 2023 par rapport au 4e trimestre 2022 s’explique par un effet de comparaison élevé (plusieurs grands contrats avaient été remportés en fin d’année 202215), les prises de commandes des affaires de taille petite et moyenne restant très bien orientées.

Au total, le carnet de commandes au 31 décembre 2023 ressort à 61,4 milliards d’euros. En augmentation de 7 % par rapport au 31 décembre 2022, il représente en moyenne près de 13 mois d’activité des pôles de métiers concernés. La part de l’international dans le carnet ressort à 67 % (contre 69 % au 31 décembre 2022).

Dans le secteur de la promotion immobilière résidentielle en France, les réservations de logements de VINCI Immobilier s’élèvent à 4 214 lots (-30 % par rapport à 2022 qui avait enregistré 6 059 lots), conséquence des difficultés conjoncturelles déjà mentionnées. La baisse des réservations a toutefois pu être limitée en fin d’exercice par la conclusion de ventes en blocs de logements à des organismes sociaux. De son côté, la montée en puissance des résidences gérées (Ovelia, Student Factory et Bikube) se poursuit avec 45 résidences en exploitation (37 à fin 2022) et une vingtaine en cours de travaux.

 

III. Situation financière solide

VINCI disposait au 31 décembre 2023 d’une trésorerie nette gérée de 13,2 milliards d’euros.

Il s’y ajoute une ligne de crédit bancaire confirmée et non utilisée par VINCI SA renouvelée en janvier 2024. Fort de l’augmentation de sa trésorerie disponible au cours des derniers exercices, le Groupe a réduit le montant de cette ligne à 6,5 milliards d’euros (contre 8,0 milliards d’euros précédemment). Par ailleurs, son échéance a été prolongée à janvier 2029, assortie de deux options de renouvellement pour une année supplémentaire chacune.

Au 31 décembre 2023, la dette financière brute long terme du Groupe - avant prise en compte de la trésorerie nette - ressortait à 29,3 milliards d’euros. Sa maturité moyenne était de 6,4 ans (6,9 ans au 31 décembre 2022) et son coût moyen de 4,0 %15 (2,5 % en 2022).

L’agence Standard & Poor’s, en novembre 2023, a confirmé sa confiance dans la qualité de la signature du Groupe et maintenu inchangées ses notations (long-terme : A-, court-terme : A2, perspective stable). La notation attribuée à VINCI par Moody’s (long-terme : A3, court-terme : P-2, perspective stable) a également été confirmée en juillet 2023.

En 2023, VINCI SA et ASF (Autoroutes du Sud de la France) ont placé plusieurs emprunts obligataires pour un total de 1,7 milliard d’euros, dont la maturité moyenne à l’émission ressort à 6 ans et le taux d’intérêt moyen à 3,4 % (au 31 décembre 2023). Trois emprunts obligataires ASF, pour un total de 0,8 milliard d’euros, ont quant à eux été remboursés au cours de l’exercice.

Par ailleurs, plusieurs financements ou refinancements de projets particulièrement notables – pour un montant total de 1,1 milliard d’euros - ont été réalisés cette année, concernant principalement : Via Sumapaz (ex Via 40 Express en Colombie) pour VINCI Highways ; aéroports de Lyon (France), aéroport de Belfast (Royaume-Uni) et aéroports du Cap-Vert pour VINCI Airports ; et nouveaux projets photovoltaïques en Espagne pour Cobra IS.

 

IV. Perspectives 2024

VINCI aborde l’année 2024 avec confiance, en dépit d’un contexte géopolitique et macroéconomique incertain.

Hors évènements exceptionnels, le Groupe table pour ses différents pôles en 2024 sur les tendances suivantes :
  · VINCI Autoroutes prévoit un trafic en légère hausse par rapport à 2023 ;
  · VINCI Airports anticipe un trafic passagers16 légèrement supérieur au global à son niveau de 2019, des différences pouvant être constatées selon les plateformes et les implantations géographiques ;
  · VINCI Energies devrait afficher une nouvelle croissance organique de son chiffre d’affaires, mais d’une ampleur moindre qu’en 2023, tout en confirmant son excellent niveau de marge opérationnelle17 ;
  · Cobra IS, compte tenu du très haut niveau de son carnet de commandes, devrait afficher une nouvelle hausse de son chiffre d’affaires et maintenir sa marge opérationnelle18 au niveau élevé atteint en 202318 ;
  · Le portefeuille d’actifs de production d’énergie renouvelable s’enrichira en 2024 de nouveaux projets, portant la capacité totale, en construction ou en exploitation, à environ 3,5 GW d’ici la fin de l’exercice, soit une capacité additionnelle d’environ 1,5 GW18 en 2024 par rapport au niveau atteint fin 2023 ;
  · VINCI Construction devrait voir son activité se stabiliser à un niveau proche de celui de 2023 tout en poursuivant l’amélioration de sa marge opérationnelle17.

Sur la base de ces éléments, VINCI envisage pour 2024 une nouvelle hausse de son chiffre d‘affaires, mais celle-ci devrait être d’une ampleur moindre que celle réalisée en 2023. Les résultats devraient également progresser.

Cette tendance s’entend avant prise en compte de la nouvelle taxe sur les infrastructures de transport de longue distance décidée par le gouvernement français, dont le montant est estimé à environ 280 millions d’euros.

Malgré cet impact négatif, le résultat net en 2024 pourrait être proche du niveau atteint en 2023.

 

V. Dividende

Le Conseil d’administration du 7 février 2024 a décidé de proposer à l’assemblée générale des actionnaires du 9 avril 2024 un dividende de 4,50 euros par action au titre de l’exercice 2023, qui traduit sa confiance dans les perspectives du Groupe.

Compte tenu de l’acompte de 1,05 euro versé en novembre 2023, il resterait à verser un solde de 3,45 euros, payable en numéraire le 25 avril 2024, sous réserve de l’approbation de l’assemblée générale.

 

VI. Autres faits marquants

  · Taxe sur les infrastructures de transport de longue distance en France

L’article 100 de la loi n° 2023-1322 de finances pour 2024, promulguée fin décembre 2023 instaure, à compter de 2024, une taxe sur les infrastructures de transport de longue distance en France.

Son impact pour le groupe VINCI, sur la base des chiffres d’affaires 2023 des entités concernées (ASF, Cofiroute, Escota et Aéroports de Lyon), serait une charge supplémentaire estimée à 272 millions d’euros (dont 268 millions d’euros pour les filiales concessionnaires d’autoroutes).

Les filiales concernées de VINCI utiliseront toutes les voies de recours pour contester l’article 100 de cette loi, contraire à la lettre et à l’esprit des contrats de concessions signés avec l’Etat concédant, lesquels comprennent des dispositions de neutralité fiscale.

  · Principaux développements

VINCI Energies a finalisé 34 acquisitions de nouvelles entreprises en 2023 - représentant un chiffre d’affaires en année pleine de 430 millions d’euros - parmi lesquelles :
- la société Otera AS, intervenant dans la conception, la réalisation et la maintenance de réseaux de transport et de distribution d’électricité en Norvège ;
- InfoTel, fournisseur de services professionnels dans la construction et l’exploitation de réseaux de télécommunications en République tchèque ;
- Inprocon, entreprise suédoise spécialisée dans les systèmes de protection incendie ;
- Elecso, entreprise québécoise spécialisée en systèmes électriques et en instrumentation pour les infrastructures et l'industrie ;
- le groupe français SITS, intervenant dans le domaine de la signalisation d’infrastructures ferroviaires.

Cobra IS
- Mise en service, en juillet 2023, de la ferme photovoltaïque de Belmonte au Brésil, d’une capacité de 570 MW.
- De nouveaux projets de centrales photovoltaïques au Brésil et en Espagne, cumulant une capacité de respectivement 0,6 GW et 0,8 GW, sont entrés en phase de travaux au cours du second semestre 202319 .
- A fin décembre 2023, la capacité en exploitation ou en construction du portefeuille de Cobra IS s’élève ainsi à 2,0 GW.
- Acte d’engagement (commitment deed contract) pour un contrat de partenariat public-privé (PPP) de transmission électrique en Australie. Il comprend, sur une durée de 35 ans, le financement, la conception, la construction et l’exploitation-maintenance de plusieurs lignes de transport d’énergie électrique à haute tension, de sous-stations et de leur connexion à des parcs de production d’énergie renouvelable (capacité de 4,5 GW) dans l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud.
- Obtention d’un nouveau contrat de PPP dans l’État du Minas Gerais au Brésil, portant sur le financement, la conception, la construction et l’exploitation pendant 30 ans de 349 km de lignes électriques à haute tension.

VINCI Autoroutes
- L’avenant au contrat de concession d’ASF, concernant le financement du contournement ouest de Montpellier, a été approuvé par décret et publié au Journal Officiel le 29 décembre 2023. Ce tronçon de 6,5 km, dont le montant des travaux s’élève à environ 270 millions d’euros, reliera les autoroutes A750 et A709 et permettra de fluidifier le trafic de cette métropole. Il sera financé par des majorations additionnelles des tarifs appliqués aux barrières de péages avoisinant la nouvelle infrastructure.

VINCI Concessions
- Concessionnaire depuis 2016 de six aéroports en République dominicaine à travers sa filiale Aerodom20 , VINCI Airports et le gouvernement dominicain ont prolongé de 30 ans le contrat de concession en vigueur, portant son échéance à 2060. VINCI Airports sera chargé du financement, de l’exploitation, de la maintenance, de l’extension et de la modernisation des aéroports concédés - dont un nouveau terminal passagers à l’aéroport de Saint-Domingue (Las Américas) – tout en poursuivant la mise en œuvre de son plan de progrès environnemental.
- En décembre, suite à sa rénovation, inauguration du terminal 1 de l’aéroport international du Kansai21 , dont la capacité a été portée de 23 à 40 millions de passagers en prévision de l’Exposition universelle 2025 à Osaka.
- VINCI Concessions a remporté un contrat de déploiement de 106 stations de recharge ultra-rapide pour véhicules électriques dans les régions de Berlin, Hambourg et Leipzig en Allemagne. eliso GmbH, sa filiale allemande dédiée, sera en charge de l’acquisition des sites, de l’installation et de l’exploitation des stations pour une durée de 12 ans. Elle s’appuiera sur l’expertise de VINCI Energies en Allemagne pour les travaux électriques, dont l’installation de bornes de recharge.

  · Principaux succès commerciaux au second semestre 2023 et début 2024

VINCI Energies
- Réalisation d’un ensemble d’infrastructures électriques au Sénégal : 1 350 km de lignes de transport d’électricité et huit postes de transformation en très haute tension.
- Installation au Québec de 34 éoliennes d’une capacité totale de 200 MW.
- Raccordement électrique haute tension de trois quais du terminal croisière du complexe portuaire du Havre.
- Installation de 17 km de ligne souterraine au sud de Montréal, dans le cadre de l’interconnexion électrique entre Montréal et New York.
- Réalisation d’installations multitechniques pour une gigafactory de batteries pour véhicules électriques près de Dunkerque.
- Construction d’une ligne électrique de 380 kV de 66 km entre Urberach (Hesse) et Weinheim (Bade-Wurtemberg) en Allemagne.
- Rénovation lourde du bâtiment Breguet sur le Campus CentraleSupélec de Paris-Saclay.

Cobra IS
- Au Brésil, obtention de deux contrats de conception-construction d’un total de près de 1 600 km de lignes de transmission électrique et des sous-stations associées dans les États du Minas Gerais, Bahia et Rio de Janeiro.

VINCI Construction
- Contrat de modernisation d’un barrage près de Brisbane en Australie.
- Contrat du marché de valorisation des matériaux d’excavation du versant français du Tunnel de base du Mont-Cenis (Lyon-Turin) sur 10 années.
- Conception et construction d’un réservoir de gaz naturel liquéfié de 180 000 m3 aux Pays-Bas.
- Obtention du premier marché en conception-réalisation du Grand Paris Express, portant sur un tronçon de la ligne 15 Ouest, dans le cadre d’un groupement d’entreprises comprenant également VINCI Energies.

  · Ambition environnementale

Au 31 décembre 2023, les émissions directes de gaz à effet de serre de VINCI ont diminué de 14 % par rapport à 2018.

L’objectif du Groupe, validé par la SBTi (Science Based Target initiative) est de réduire d’ici 2030 ses émissions de CO2 de 40 % sur les scopes 1 et 2 par rapport à 2018 et de 20 % sur le scope 3 par rapport à 2019.

L’année a été marquée par la poursuite du déploiement de la stratégie environnementale de VINCI, autour de ses trois axes prioritaires :
  - Le changement climatique.
    o Pour VINCI Autoroutes, 100 % des aires de services sont désormais équipées de bornes de recharge électrique.
    o Pour VINCI Airports, quatre aéroports du réseau (Toulon-Hyères en France, Madeira Funchal, Beja et Ponta Delgada au Portugal) ont obtenu la certification « zéro émission nette » sur les scopes 1 et 2 (niveau 5 du programme Airport Carbon Accreditation).
    o Pour VINCI Energies et Cobra IS, les activités de transport et distribution d’électricité et de production d’énergie renouvelable (solaire et éolienne) ont représenté en 2023 plus de 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires aligné à la taxonomie européenne.
  - L’économie circulaire. VINCI Construction a produit 16 millions de tonnes de granulats recyclés en 2023, se rapprochant de son objectif de 20 millions de tonnes en 2030.
  - La préservation des milieux naturels. VINCI Immobilier poursuit son objectif Zéro Artificialisation Nette à horizon 2030, avec seulement 6 % de delta d’artificialisation sur ses projets en 2023.

Enfin, une nouvelle édition du Prix de l’Environnement a été lancée pour entretenir la dynamique de développement de solutions environnementales impactant à plus grande échelle les secteurs d’activités du Groupe.

  · Gouvernance

Lors de la prochaine assemblée générale, le 9 avril 2024, les actionnaires auront à se prononcer sur le renouvellement du mandat d’administrateur de M. Benoît Bazin, directeur général de Saint-Gobain.

  · Capital social

Sur autorisation de l’assemblée générale mixte du 13 avril 2023, le Conseil d’administration a décidé, le 20 décembre 2023, de réduire le capital social de VINCI, par voie d’annulation de 8,7 millions d’actions auto-détenues.

Au 31 décembre 2023, le capital de la société était ainsi constitué de 589,0 millions d’actions, dont 18,2 millions d’actions auto-détenues (représentant 3,1 % du capital à cette date).

 

Agenda
8 février 2024

Présentation des résultats annuels 2023
Conférence de presse : 08h30
Conférence analystes : 10h30

Accès à la conférence téléphonique analystes :
En français : +33 1 70 37 71 66 (Code : VINCI FR)
En anglais : +44 33 0551 0200 ou +1 786 697 3501 (Code : VINCI ENG)

Accès au webcast en direct sur notre site Internet ou sur les liens suivants :
En français : https://channel.royalcast.com/landingpage/vincifr/20240208_1/
En anglais : https://channel.royalcast.com/landingpage/vinci/20240208_1/

15 février 2024Trafics de VINCI Autoroutes et VINCI Airports en janvier 2024 (après bourse)
15 mars 2024Trafics de VINCI Autoroutes et VINCI Airports en février 2024 (après bourse)
9 avril 2024Assemblée générale des actionnaires
16 avril 2024Trafics VINCI Airports du 1er trimestre 2024 (après bourse)
25 avril 2024Information trimestrielle au 31 mars 2024 (après bourse)

Ce communiqué de presse, la présentation des résultats annuels ainsi que les états financiers consolidés au 31 décembre 2023 seront disponibles sur le site Internet de VINCI : www.vinci.com.

1 Hors chiffre d’affaires travaux des filiales concessionnaires confié à des entreprises extérieures au Groupe (voir glossaire).
2 En fin de période.
3 Données à 100 % incluant le trafic des aéroports en période pleine de l’ensemble du portefeuille géré par VINCI Airports.
4 Les procédures d’audit ont été effectuées et le rapport d’audit relatif à la certification est en cours d’émission.
5 Participation de 29,99 % acquise en décembre 2022, consolidée par intégration globale dans les comptes du Groupe.
6 Autoroutes gérées à l’international et activités de gestion de péages électroniques.
7 Information Communication Technologies.
8 34 acquisitions ont été réalisées en 2023 et 31 acquisitions en 2022.
9 Après prise en compte des instruments dilutifs.
10 Les vacances scolaires de Noël, décalées par rapport à l’année dernière, ont comporté en décembre 2023 une semaine de moins qu’en décembre 2022.
11 Deux jours ouvrés de moins en 2023 par rapport à 2022.
12 Données à 100 %, incluant le trafic de l’ensemble des aéroports gérés en période pleine.
13 Elles n’intègrent cependant pas encore deux des trois plateformes offshore de conversion d’énergie électrique d’origine éolienne à concevoir, construire et installer en mer du Nord pour TenneT (contrat annoncé en avril 2023).
14 Dont la réalisation d’une section significative du nouveau métro à Toronto (Canada).
15 Hors prise en compte de l’impact positif non récurrent de 167 millions d’euros lié à la restructuration de la dette d’acquisition de l’aéroport de Londres Gatwick lors du 1er semestre 2023, le coût moyen de la dette brute en 2023 aurait été de 4,6 %.
16Données à 100 %, incluant le trafic de l’ensemble des aéroports gérés en période pleine.
17 Résultat opérationnel sur activité / chiffre d’affaires.
18 Comme annoncé à l’occasion de la Journée Investisseurs dédiée à Cobra IS le 12 décembre 2023.
19 Raios do Parnaiba et Mundo Novo au Brésil pour une capacité cumulée de 0,6 GW, ainsi qu’une douzaine d’autres en Espagne pour une capacité cumulée de 0,8 GW.
20 Détenue à 100 %.
21 Détenu à 40 %.

 

À propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions, de l’énergie et de la construction, employant 280 000 collaborateurs dans plus de 120 pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.