114,500 € Le prix de l'action a augmenté de +1,19 %   30/05/2024 17:35

Résultats annuels 2022

9 février 2023 - 07:30 - Finances - France

· Chiffre d’affaires et résultats en forte hausse
· Génération de cash-flow libre record
· Baisse de l’endettement
· Renouvellement du carnet de commandes très satisfaisant
· Réduction des émissions de gaz à effet de serre (scopes 1 et 2)
· Perspectives 2023 :
   - nouvelle progression du chiffre d’affaires et du résultat opérationnel
   - mise en service du premier projet photovoltaïque et nouveaux développements dans la production d’énergie renouvelable par Cobra IS
· Dividende proposé au titre de l’exercice 2022 : 4,0 euros par action

Chiffres clés

En millions d’euros2022 2021Variation
2022/2021
Variation
2022/20191
Chiffre d’affaires261 675 49 396+25 %+28 %
Capacité d’autofinancement (EBITDA) 10 215 7 884+2 332+1 719
     En % du chiffre d’affaires16,6 %16,0 %  
Résultat opérationnel sur activité 6 824 4 723+2 101+1 089
     En % du chiffre d’affaires11,1 %9,6 %  
Résultat opérationnel courant6 481 4 464+2 018+778
Résultat net part du Groupe4 259 2 5973+64 %+31 %
Résultat net dilué par action (en €)7,47 4,51+2,96+1,65
Cash-flow libre 5 433 5 282+151+1 233
Endettement financier net4(en Mds€)(18,5) (19,5)5+1,0+3,1
Liquidité6 (en Mds€)19,7 17,05+2,2+4,7
     
Prises de commandes (en Mds€)55,7742,4+32 % +34 %
Carnet de commandes4(en Mds€)57,37 52,77+9 % +57 %
Evolution du trafic de VINCI Autoroutes  +6,0 %+1,7 %
Evolution des trafic passagers8de VINCI Airports (hors OMA)  x2,1 -28 %
Evolution des trafic passagers8 de VINCI Airports (yc OMA)  x2,0-25 %

 

Xavier Huillard, président-directeur général de VINCI, a déclaré :

« Dans un contexte géopolitique et macroéconomique particulièrement perturbé, VINCI a réalisé en 2022 une performance d’ensemble de grande qualité. Celle-ci illustre la résilience quasi-structurelle du modèle économique du Groupe et la formidable capacité d’adaptation de ses entreprises.

La forte hausse du chiffre d’affaires et des résultats s’accompagne d’une génération de cash-flow libre record.

Le redressement du trafic de VINCI Airports s’est accéléré tout au long de l’année. Au Portugal, en Serbie, ainsi que dans plusieurs pays d’Amérique latine, il est désormais supérieur aux niveaux atteints en 2019. S’ajoutant aux effets des plans d’économies mis en œuvre durant la crise sanitaire, il en résulte des résultats et un cash-flow élevés, en très forte progression. En fin d’année a été finalisée une prise de participation de près de 30 % dans l’opérateur mexicain OMA, qui a accueilli 23 millions de passagers en 2022.

En dépit de la hausse des prix des carburants, VINCI Autoroutes affiche un trafic supérieur à son niveau d’avant crise sanitaire, tant pour les véhicules légers que pour les poids lourds. En parallèle, VINCI Autoroutes a déployé de nouvelles initiatives pour contribuer à décarboner la mobilité routière.

VINCI Highways a renforcé sa présence à l’international, avec notamment l’acquisition d’une participation majoritaire dans une autoroute au Brésil en cours de finalisation, et la prise de contrôle aux Etats-Unis d’une société spécialisée dans la gestion des péages électroniques.

VINCI Energies a poursuivi sa trajectoire de croissance et de renforcement de sa profitabilité, tout en continuant d’étendre son réseau d’implantations avec une trentaine de nouvelles acquisitions, dont celle des activités de service IT de Kontron AG, exercées dans dix pays d’Europe centrale et orientale.

L’année a aussi été marquée, dans la branche Energie, par l’intégration réussie de Cobra IS. L’entreprise a enregistré d’importants succès commerciaux liés à la transition énergétique.

Dans la production d’énergie renouvelable, une nouvelle page va s’ouvrir en 2023 pour le Groupe avec le démarrage de l’exploitation de la ferme photovoltaïque de Belmonte au Brésil, d’une capacité de 0,6 GW. De nouveaux projets, totalisant 1,4 GW supplémentaires, devraient entrer en phase de construction dans les prochains mois en Espagne et en Amérique latine.

VINCI Construction a affiché un très haut niveau d’activité tout en améliorant sa marge en dépit de la hausse des coûts et des difficultés d’approvisionnement. L’entreprise recueille les fruits de sa politique de grande sélectivité en matière de prises de commandes et de sa nouvelle organisation.

Le carnet de commandes se maintient à un niveau très élevé, conférant au Groupe visibilité et sérénité pour aborder l’avenir.

Enfin, les tendances de fond façonnant les économies et les sociétés - accélération de la transition énergétique à travers la production d’énergie renouvelable, décarbonation des infrastructures de mobilité et des bâtiments, révolution numérique - vont mobiliser des investissements considérables.

Ces mutations sont autant d’opportunités pour le Groupe pour générer de la croissance durable tout en déployant son ambition de performance globale. »

Le Conseil d’administration de VINCI s’est réuni le 8 février 2023 sous la présidence de Xavier Huillard. Il a arrêté les comptes de l’exercice 2022, lesquels seront soumis à la prochaine assemblée générale des actionnaires le 13 avril 2023. Le Conseil a approuvé le paiement d’un dividende au titre de l’exercice 2022 d’un montant de 4,0 euros par action, payable entièrement en numéraire.

I. Forte progression des résultats - génération de cash-flow libre record

Les comptes 2022 font ressortir une forte hausse du chiffre d’affaires et des résultats par rapport à 2021. Tous les pôles affichent des résultats en nette progression, à des niveaux très proches ou supérieurs à ceux réalisés avant la pandémie de Covid-19. Cette bonne dynamique s’accompagne d’une génération de cash-flow libre record.

Le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 61,7 milliards d’euros, en hausse de 25 % à structure réelle et de 11 % à structure comparable par rapport à 2021. Les variations de périmètre, concernant essentiellement l’intégration de Cobra IS, acquis fin 2021, ont un impact positif sur le chiffre d’affaires de 12,5 %. Les variations de change ont un impact positif de 1,5 %, en raison de l’appréciation du dollar américain et de nombreuses autres devises par rapport à l’euro.

Par rapport à 2019, année ayant précédé la crise sanitaire, la hausse du chiffre d’affaires s’établit à +28 %.

Pour la première fois dans l’histoire de VINCI, le chiffre d’affaires réalisé à l’international dépasse désormais celui réalisé en France (55 % en 2022 contre 47 % en 2021).

Le chiffre d’affaires de la branche Concessions ressort à 9,2 milliards d’euros, en hausse de 30 % à structure réelle par rapport à 2021 (+7 % par rapport à 2019), dont :
   - VINCI Autoroutes : 6,0 milliards d’euros, en hausse de 8 % (+7 % par rapport à 2019) ;
   - VINCI Airports : 2,7 milliards d’euros, soit plus du double du chiffre d’affaires réalisé en 2021 (+2 % par rapport à 2019) ;
   - VINCI Highways9 : 0,3 milliard d’euros soit +55 % par rapport à 2021 (+62 % par rapport à 2019).

Le chiffre d’affaires de VINCI Energies s’établit à 16,7 milliards d’euros (+11 % à structure réelle ; +8 % à structure comparable par rapport à 2021). L’activité a accéléré au 4e trimestre 2022 (+14 % à structure réelle et +11 % à structure comparable par rapport au 4e trimestre 2021), tant en France qu’à l’international. Cette dynamique traduit le bon positionnement du pôle sur des marchés particulièrement porteurs - transitions énergétique et digitale - grâce à la variété de ses expertises et à la densité de son réseau d’entreprises. Celui-ci a continué de se renforcer en 2022, les acquisitions récentes10 ayant contribué pour environ 260 millions d’euros à la croissance du chiffre d’affaires.
   - En France (44 % du total), le chiffre d’affaires ressort à 7,4 milliards d'euros, en progression de 10 % à structure réelle (+9 % à structure comparable).
   - A l’international (56 % du total), le chiffre d’affaires s’établit à 9,4 milliards d’euros, en hausse de 12 % à structure réelle (+7 % à structure comparable). Il progresse dans la quasi-totalité des pays où VINCI Energies est implanté.

Le chiffre d’affaires de Cobra IS ressort à 5,5 milliards d’euros (dont Espagne 45 % et Amérique latine 35 %). Il est porté par la bonne dynamique des activités de fonds de commerce (flow business) - particulièrement en Espagne et au Mexique - et des grands projets EPC (Engineering, Procurement, Construction) notamment dans le domaine de l’énergie renouvelable.

Le chiffre d’affaires de VINCI Construction s’établit à 29,3 milliards d’euros (+11 % à structure réelle ; +8 % à structure comparable par rapport à 2021), tirant profit de son exposition à l’international.
   - En France (45 % du total), le chiffre d’affaires s’établit à 13,1 milliards d’euros, en progression de 2 % à structure réelle. L’activité est restée bien orientée dans les travaux publics durant la plus grande partie de l’année. Dans le bâtiment, elle est soutenue par les travaux de réhabilitation et les travaux de construction de bâtiments publics et hospitaliers.
   - A l’international (55 % du total), le chiffre d’affaires atteint 16,2 milliards d'euros, en hausse de 20 % à structure réelle et de 14 % à structure comparable. L’activité progresse dans la division des Grands Projets - reflet de l’avancement des travaux sur les grands contrats remportés précédemment - et les Réseaux de Spécialité (Soletanche Freyssinet). Elle est également dynamique en Grande-Bretagne, en Allemagne, en République tchèque, en Amérique du Nord et en Océanie.

Le chiffre d’affaires de VINCI Immobilier s’établit à 1,5 milliard d’euros, en léger recul (-5 %) par rapport à 2021. Outre une base de comparaison élevée, cette évolution traduit une conjoncture immobilière plus difficile en France : maintien des prix des fonciers à un niveau élevé conjugué à une forte hausse des coûts techniques. De plus, le renchérissement des taux d’intérêt impacte la demande des particuliers et des investisseurs institutionnels dans le résidentiel et le non-résidentiel. De son côté, la montée en puissance des résidences gérées se poursuit (Ovelia, Student Factory et Bikube) avec 37 résidences en exploitation et 22 en cours de travaux.

L’EBITDA s’élève à 10,2 milliards d’euros. En forte hausse (7,9 milliards d’euros en 2021 et 8,5 milliards d’euros en 2019), il représente 16,6 % du chiffre d’affaires (16,0 % en 2021 et 17,7 % en 2019).

Le Résultat Opérationnel sur Activité (ROPA) s’établit à 6,8 milliards d’euros, en forte croissance par rapport à ceux des derniers exercices (4,7 milliards d’euros en 2021 et 5,7 milliards d’euros en 2019). Il s’analyse ainsi :
   - 4,2 milliards d’euros pour la branche Concessions. Le ROPA de VINCI Autoroutes (3,1 milliards d’euros) continue de progresser. Après deux années déficitaires, celui de VINCI Airports est redevenu nettement positif (1,0 milliard d’euros), conséquence du fort rebond du trafic passagers et d’une bonne maîtrise des coûts opérationnels ;
   - 1,1 milliard d’euros pour VINCI Energies, soit une marge de 6,8 % qui continue de progresser : +30 points de base sur un an, +80 points de base par rapport à 2019 ;
   - 0,4 milliard d’euros pour Cobra IS, soit une marge de 7,4 %, situant l’entreprise parmi les meilleurs acteurs de la profession ;
   - 1,1 milliard d’euros pour VINCI Construction, soit une marge de 3,8 % en progression par rapport à 2021 malgré l’inflation des coûts et au plus haut niveau depuis de nombreuses années.

Le Résultat net consolidé part du Groupe s’établit à 4,3 milliards d’euros et le résultat net par action11 à 7,47 euros, en très forte hausse par rapport à 2021 (2,6 milliards d’euros12 et 4,51 euros par action) et 2019 (3,3 milliards d’euros et 5,82 euros par action).

Le cash-flow libre s’établit à un niveau record de 5,4 milliards d’euros (5,3 milliards d’euros en 2021, 4,0 milliards d’euros en 2020 et 4,2 milliards d’euros en 2019). Outre la croissance de l’EBITDA, cette performance traduit une stabilisation du besoin en fonds de roulement grâce à un niveau élevé d’encaissements en fin d’exercice, ainsi qu’une bonne maîtrise des investissements opérationnels.

L’endettement financier net consolidé s’élève à 18,5 milliards d’euros au 31 décembre 2022. Il diminue de 1,0 milliard d’euros par rapport au 31 décembre 202113, après prise en compte des investissements financiers réalisés sur la période (2,7 milliards d’euros), du paiement du dividende (1,9 milliard d’euros) et des rachats d’actions (1,1 milliard d’euros).

 

II. Performances opérationnelles toniques

En 2022, le trafic de VINCI Autoroutes est resté bien orienté avec une hausse de 6,0 % par rapport à 2021 et de 1,7 % par rapport à 2019, année de référence avant la crise sanitaire.

En dépit de la hausse des prix des carburants et d’une pénurie d’essence au dernier trimestre, le trafic des véhicules légers affiche une progression de 6,7 % par rapport à 202114 (+1,1 % par rapport à 2019), celui des poids lourds de 2,0 % (+5,1 % par rapport à 2019) grâce à la bonne tenue de l’activité économique en France et du commerce en ligne.

Le rebond du trafic passagers de VINCI Airports s’est accéléré tout au long de l’année, malgré un contexte géopolitique affecté par le conflit en Ukraine. Les niveaux de trafic des aéroports du Portugal, de Belgrade et de plusieurs pays d’Amérique latine sont désormais supérieurs à leurs niveaux de 2019. En Asie, la tendance s’est améliorée en fin d’année grâce à l’assouplissement des contraintes sanitaires dans la zone. Au Japon, le trafic domestique est revenu à son niveau de 2019.

Au global, 187 millions de passagers ont été accueillis dans les aéroports du réseau en 202215, soit 72,5 % du niveau de 2019 (dont 83 % du trafic de 2019 atteint au dernier trimestre) et plus du double de celui de 2021.

Dans le domaine des énergies renouvelables, les travaux de la ferme photovoltaïque de Belmonte (Brésil) développée par Cobra IS ont démarré. D’une capacité de 570 MW, elle commencera à produire de l’électricité vers le milieu de l’année 2023.

Les prises de commandes de VINCI Energies, Cobra IS et VINCI Construction se sont élevées en cumul à 55,7 milliards d’euros en 2022, soit une progression de 32 % sur un an (+13 % hors Cobra IS). Les prises de commandes de VINCI Energies ont atteint un niveau record de 17,9 milliards d’euros (+12 %). Celles de VINCI Construction (29,8 milliards d’euros, +13 %) et de Cobra IS (8,0 milliards) d’euros sont également en forte hausse, grâce à la bonne tenue des activités de flow business et aux grandes affaires remportées ces derniers mois. Elles n’ont pas été impactées par la politique de sélectivité mise en œuvre par le Groupe.

Au total, le carnet de commandes au 31 décembre 2022 atteint 57,3 milliards d’euros. Il est en augmentation de 9 % (+4 % hors Cobra IS) par rapport au 31 décembre 2021 et représente 13 mois d’activité moyenne. VINCI bénéficie ainsi d’une bonne visibilité pour continuer de privilégier la sélectivité dans ses prises d’affaires. La part de l’international dans le carnet ressort à 69 % (contre 68 % au 31 décembre 2021).

Pour VINCI Immobilier, les réservations de logements en France se sont établies à 6 059 lots, en baisse de 17 % par rapport à 2021, année marquée par une forte reprise de l’activité post-Covid.

 

III. Situation financière

VINCI disposait au 31 décembre 2022 d’une liquidité très importante de près de 20 milliards d’euros, se décomposant entre :
   - une trésorerie nette de 9,2 milliards d’euros ;
   - des lignes de crédit bancaire confirmées et non utilisées par VINCI SA pour un total de 10,5 milliards d’euros, dont 8 milliards d’euros à échéance novembre 2025 pour la quasi-totalité de ce montant et 2,5 milliards d’euros à échéance juillet 2024.

Au 31 décembre 2022, la dette financière brute long terme du Groupe, avant prise en compte de la trésorerie nette, ressortait à 27,8 milliards d’euros, logée principalement chez VINCI Autoroutes et chez VINCI Airports. Sa maturité moyenne était de 6,9 ans (7,3 ans au 31 décembre 2021) et son coût moyen de 2,5 % (2,1 % en 2021).

Les agences Standard & Poor’s et Moody’s ont confirmé leur confiance dans la qualité de crédit du Groupe en maintenant leurs notations long-terme (respectivement A- et A3) avec perspective stable.

Le Groupe a placé plusieurs emprunts obligataires en 2022 :
   - en août, une émission de 850 millions d’euros à échéance septembre 2032 par sa filiale ASF (Autoroutes du Sud de la France), assortie d’un coupon de 2,75%. Le montant a été porté à 925 millions d’euros postérieurement à l’émission publique ;
   - en octobre, une émission de 650 millions d’euros à échéance octobre 2032 par VINCI SA, assortie d’un coupon de 3,375 %.

En janvier 2023, ASF a émis un emprunt de 700 millions d’euros à échéance janvier 2033, assorti d’un coupon de 3,25 %.

Ces opérations ont permis au Groupe de conforter la maturité moyenne de sa dette, en bénéficiant de bonnes conditions au regard de l’environnement de marché actuel.

 

IV. Dividende

Le Conseil d’administration du 8 février 2023 a décidé de proposer à l’assemblée générale des actionnaires du 13 avril 2023 un dividende de 4,0 euros par action au titre de l’exercice 2022, qui traduit sa confiance dans les perspectives du Groupe.

Compte tenu de l’acompte de 1,0 euro versé en novembre 2022, il resterait à verser un solde de 3,0 euros, payable en numéraire le 27 avril 2023, sous réserve de l’approbation de l’assemblée générale des actionnaires.

 

V. Perspectives 2023

VINCI aborde l’année avec confiance.

A ce stade, hors événements exceptionnels, le Groupe envisage pour 2023 une nouvelle progression de son chiffre d‘affaires et de son résultat opérationnel d’une ampleur toutefois plus modeste que celle observée en 2022.

Aussi, malgré la hausse sensible des frais financiers, son résultat net pourrait être légèrement supérieur à son niveau de 2022.

Les tendances 2023 par pôle sont les suivantes :
   • VINCI Autoroutes prévoit, sur l’ensemble de l’année, un niveau de trafic du même ordre que celui de 2022 ;
   • VINCI Airports anticipe une poursuite du redressement de son trafic passagers16 - sans pour autant retrouver au global son niveau de 2019 dès 2023 en raison de la reprise plus tardive observée en Asie – et une nouvelle amélioration de ses résultats opérationnels ;
   • VINCI Energies devrait bénéficier d’une nouvelle croissance d’activité, toujours tirée par la bonne orientation de ses marchés et l’intégration des dernières acquisitions, et conforter sa marge opérationnelle17 ;
   • Cobra IS, fort d’un carnet de commande d’un niveau très élevé, table sur un chiffre d’affaires en hausse d’au moins 10 % tirée par la montée en régime des grands projets EPC remportés dernièrement et la bonne tenue de ses activités de fonds de commerce ;
   • Le portefeuille d’actifs de production d’énergie renouvelable devrait s’enrichir de nouveaux projets et la capacité totale, en construction ou en exploitation, sera d’au moins 2 GW d’ici la fin de l’exercice ;
   • VINCI Construction restera sélectif dans sa prise d’affaires et devrait voir son activité se stabiliser tout en poursuivant l’amélioration de sa marge opérationnelle17.

 

VI. Autres faits marquants

· Principaux développements récents

VINCI Energies a finalisé 31 acquisitions de nouvelles entreprises en 2022 – représentant un chiffre d’affaires en année pleine de 745 millions d’euros - dont :
   - l’essentiel des activités des services IT du groupe allemand Kontron AG (précédemment S&T AG). Cette transaction, finalisée fin décembre, permet au pôle de se renforcer dans les technologies de l’information et de la communication (ICT) et de développer sa marque Axians dans dix pays d’Europe centrale et orientale ;
   - la société Rhön-Montage Group dans les infrastructures haut débit FTTH (Fiber to the Home) en Allemagne ;
   - les sociétés TLT-Building et TLT-Connection en Finlande, renforçant sa présence en Scandinavie dans le domaine des infrastructures d’énergie et de télécommunications.

En janvier 2023, VINCI Energies a annoncé l’acquisition de la société norvégienne Otera AS, présent dans la conception, la réalisation et la maintenance de réseaux de transport et de distribution d’électricité.

Cobra IS
   - Obtention d’un contrat de partenariat public-privé (PPP) dans l’État du Minas Gerais au Brésil, portant sur le financement, la conception, la construction et l’exploitation-maintenance pendant 30 ans de six lignes de transmission de 500 kV à déployer sur 1 020 km.
   - Début des travaux en 2022 de la centrale photovoltaïque de 0,6 GW de Belmonte au Brésil (Etat de Pernambuco) qui devraient se terminer mi-2023.
   - Par ailleurs, obtention fin 2022 de l’ensemble des permis (dont autorisations foncières, connexions au réseau et environnementaux) pour de nouveaux projets de centrales photovoltaïques, cumulant une capacité d’environ 1,4 GW : Raois do Parnaiba et Mondo Novo au Brésil pour une capacité cumulée de 0,6 GW, ainsi qu’une douzaine d’autres en Espagne pour une capacité cumulée de 0,8 GW. Les travaux devraient débuter dans les prochains mois.
   - Maintenance et mise aux normes techniques et environnementales des installations de Polo Carmópolis, un ensemble d’actifs acquis auprès de Petrobras dans onze concessions pétrolières et gazières onshore, situées dans l’Etat de Sergipe au Brésil. Cette opération, initiée en 2021 avant le rachat de Cobra IS par VINCI, fera l’objet d’une revue stratégique en 2023.

VINCI Construction
   - Finalisation de l’acquisition auprès du groupe canadien Northern Group of Companies d’un ensemble d’entreprises spécialisé dans les travaux routiers et la production d’enrobés et de granulats dans les provinces du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse.
   - Acquisition des entreprises américaines Farrell Design Build en Californie et de Earth Tech en Floride, spécialisées dans les technologies du sol et des fondations.

Début 2023, VINCI Construction a annoncé l'acquisition de HJR Asphalt LP, l’un des principaux acteurs des travaux routiers dans la Saskatchewan au Canada. Cette transaction lui permet de s’installer durablement dans cette province, où elle opérait jusqu’à présent depuis l’Alberta.

Ces différentes opérations renforcent l’ancrage de VINCI Construction en Amérique du Nord.

VINCI Highways
   - Olympia Odos - filiale à 29,9 % de VINCI Concessions - concessionnaire de l’autoroute reliant Corinthe et Patras - a signé fin mars 2022 avec les autorités grecques une extension de la concession. Celle-ci porte sur le prolongement de l’autoroute sur une distance de 75 km jusqu’à la ville de Pyrgos dans le Péloponnèse. VINCI Concessions et ses partenaires seront en charge de la conception, du financement, de la construction de cette nouvelle section, puis de son exploitation jusqu’en 2044.
   - Au Canada, acquisition de la participation de 65,1 % d’OMERS Infrastructure dans Strait Crossing Development Inc (SCDI), société concessionnaire jusqu’en 2032 du Pont de la Confédération reliant les provinces de l'Île-du-Prince-Édouard et du Nouveau-Brunswick. VINCI Highways porte ainsi de 19,9 % à 85 % sa participation dans cette société, dont il était actionnaire de longue date.
   - En Grèce, augmentation de 57,4 % à 72,3 % de sa participation dans la société concessionnaire du pont Rion-Antirion.
   - Prise de contrôle à 100 % de la société américaine TollPlus, spécialisée dans l’exploitation de systèmes de péage électronique.
   - Au Portugal, participation portée de 41,0 % à 49,5 % dans Lusoponte, société concessionnaire des deux ponts sur le Tage à Lisbonne jusqu’en 2030.

En décembre 2022, VINCI Highways a conclu un accord lui permettant d’acquérir, auprès du fonds brésilien Patria, une participation majoritaire de 55 % dans Entrevias, société concessionnaire de deux sections autoroutières à péage – 570 km au total - dans l’état de São Paulo jusqu’en 2047. Le bouclage financier de la transaction devrait intervenir au premier semestre 2023.

VINCI Airports
   - Finalisation en décembre 2022 du rachat auprès du fonds mexicain Fintech de 29,99 % d’OMA, société concessionnaire jusqu’en 2048 de 13 aéroports situés dans le nord et le centre du pays. Ces aéroports ont accueilli 23 millions de passagers en 2022, dont 11 millions à Monterrey, capitale industrielle du pays. La société est consolidée par intégration globale dans les comptes du Groupe.
   - Au Cap-Vert, VINCI Airports et sa filiale portugaise ANA ont signé en juillet 2022 le contrat de concession de 40 ans pour la gestion des sept aéroports de l’archipel, représentant 2,8 millions de passagers en 2019. L’exploitation de ces aéroports sera transférée à la nouvelle société concessionnaire à l’issue du bouclage financier de l’opération, lequel devrait intervenir dans le courant de 2023.

 

· Principaux succès commerciaux au second semestre 2022

VINCI Energies
   - Contrat EPC d’alimentation électrique pour le terminal d’une compagnie de ferry dans le port de Rotterdam.
   - Gestion du réseau de transport public de l’agglomération de Lisbonne avec le déploiement de systèmes intelligents de billettique et d’une architecture IoT (internet des objets) de pointe qui contrôlera les équipements à distance.
   - Construction clé en main de plusieurs installations électriques au Koweït, s’intégrant dans le projet de réseau d’interconnexion entre les pays du Conseil de Coopération du Golfe et de son extension à l’Irak.
   - Marchés d’électrification rurale au Rwanda financés par la Banque Mondiale et l'Agence française de développement.

Cobra IS
   - Contrat de conception construction pour le premier terminal de regazéification de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) d’Allemagne, à l’embouchure de l’Elbe (mer du Nord)
   - Au Brésil, s’ajoutant au contrat de PPP déjà mentionné, obtention d’un contrat de conception-construction de 1 000 km de lignes à haute tension dans l’État du Minas Gerais.
   - Conception-construction-installation en Mer du Nord pour Amprion Offshore de deux plateformes offshore de conversion d’énergie électrique d’origine éolienne, d’une capacité totale de 2 GW, en association avec Siemens Energy.

Cobra IS a, en outre, annoncé en janvier 2023 l’obtention d’un contrat de conception-construction-installation en Mer du Nord de deux autres plateformes de conversion d’une capacité totale de 4 GW au total, également pour Amprion Offshore et en association avec Siemens Energy.

VINCI Construction
   - Réalisation d’une section du nouveau métro Ontario Line à Toronto (Canada).
   - Réalisation des fondations d’un important programme immobilier du nouveau front de mer à Hong Kong.
   - Conception-construction d’infrastructures d’alimentation en eau potable en Ouganda.
   - Construction d’infrastructures de mobilité douce et de résilience climatique dans le port de Wellington en Nouvelle-Zélande.

 

· Gouvernance

Lors de la prochaine assemblée générale, le 13 avril 2023, les actionnaires auront à se prononcer sur :
   - le renouvellement du mandat d’administrateur de Mme Caroline Grégoire Sainte Marie ;
   - la nomination de M. Carlos Aguilar et de Mme Annette Messemer en qualité d’administrateurs, étant précisé que les mandats de M. Robert Castaigne, Mme Ana Paula Pessoa et Mme Pascale Sourisse prendront fin à l’issue de cette assemblée générale.

Par ailleurs, le mandat de Mme Dominique Muller prendra également fin à l’issue de l’assemblée. Elle sera remplacée par un nouvel administrateur représentant les salariés actionnaires, lequel sera désigné par un vote de l’assemblée du 13 avril 2023, conformément à la procédure prévue à l’article 11.2 des statuts de VINCI.

 

· Ambition environnementale

L’année a été marquée par la poursuite du déploiement opérationnel de la stratégie environnementale du Groupe, autour de ses trois axes prioritaires : le changement climatique, l’économie circulaire et la préservation des milieux naturels.

L’objectif - validé par SBTi (Science Based Target initiative) début 2022 - est de réduire d’ici 2030 les émissions de CO2 de 40 % sur les scopes 1 et 2 Les scopes 1 et 2 sont les émissions directes des activités du Groupe, le scope 3 concerne les émissions indirectes, c’est-à-dire celles liées principalement, en amont de ses métiers, aux matériaux utilisés, et en aval, à l’exploitation des bâtiments construits et à l’usage des infrastructures de transport gérées par VINCI. par rapport à 2018 et de 20 % sur le scope 318 par rapport à 2019.

En 2022, le Groupe a accéléré la mise en œuvre de son plan de sobriété énergétique suite aux tensions internationales sur les approvisionnements énergétiques de gaz et d’électricité. Au 31 décembre 2022, le Groupe a réduit de 13 % ses émissions directes de gaz à effet de serre par rapport à 2018, en ligne avec son objectif 2030.

 

· Capital social

Sur autorisation de l’assemblée générale mixte du 12 avril 2022, le Conseil d’administration a décidé, le 21 décembre 2022, de réduire le capital social de VINCI, par voie d’annulation de 8,6 millions d’actions auto-détenues rachetées sur le marché en 2022.

Au 31 décembre 2022, le capital de la société était ainsi constitué de 589,4 millions d’actions, dont 25,8 millions d’actions auto-détenues (représentant 4,4 % du capital à cette date).

Par ailleurs, dans le cadre de la mise en œuvre de son programme de rachat d’actions, VINCI a signé une convention d’achat d’actions avec un prestataire de service d’investissement le 3 janvier 2023. Selon les termes de cette convention, en vigueur du 4 janvier au 29 mars 2023, VINCI donne mandat au prestataire d’acquérir pour son compte des actions VINCI dans la limite d’un montant de 250 millions d’euros. Le prix d’achat des actions ne pourra pas excéder la limite fixée par l’assemblée générale mixte de VINCI du 12 avril 2022.

 

 

1 2019, année de référence pré-crise sanitaire.
2 Hors chiffre d’affaires travaux des filiales concessionnaires confié à des entreprises extérieures au Groupe (voir glossaire).
3 L’impact sur le résultat net part du Groupe des variations non courantes de la fiscalité différée au Royaume-Uni s’élevait à -200 millions d’euros en 2021.
4 Au 31 décembre.
5 Montants retraités par rapport aux comptes publiés suite à la finalisation de l’allocation du prix d’acquisition de Cobra IS.
6Trésorerie nette gérée et lignes de crédit bancaire confirmées et non utilisées par VINCI SA en fin d’année.
7 Dont Cobra IS : prises de commandes de 8,0 milliards d’euros en 2022 ; carnet de commandes de 11,1 milliards d’euros au 31 décembre 2022 et de 8,3 milliards d’euros au 31 décembre 2021.
8 Données à 100 %, incluant le trafic de l’ensemble des aéroports gérés en période pleine, hors trafic de l’aéroport de Skavsta (Suède) cédé en mai 2022. Les 13 aéroports mexicains d’OMA ont rejoint le réseau VINCI Airports le 8 décembre 2022.
9 Autoroutes à l’international et activités de gestion de péages électroniques.
10 31 acquisitions ont été réalisées en 2022 et 29 en 2021.
11 Après prise en compte des instruments dilutifs.
12 2,8 milliards d’euros hors l’effet de la charge non courante au titre de la fiscalité différée au Royaume-Uni comptabilisée en 2021.
13 Montant de l’endettement financier net au 31 décembre 2021 retraité par rapport aux comptes publiés suite à la finalisation de l’allocation du prix d’acquisition de Cobra IS.
14 Plusieurs mesures de restriction à la circulation étaient en vigueur en France et dans le reste de l’Europe au cours du 1er semestre 2021, dont couvre-feu jusqu’au 20 juin 2021, confinement du 3 avril au 3 mai 2021 avec interdiction des déplacements au-delà de 10 km du domicile, fermeture de nombreux lieux accueillant du public, limitation des déplacements entre pays.
15Données à 100%, incluant le trafic de l’ensemble des aéroports gérés en période pleine, hors trafic de l’aéroport de Skavsta (Suède) cédé en mai 2022 et hors trafic des 13 aéroports mexicains d’OMA qui ont rejoint le réseau VINCI Airports le 8 décembre 2022. Le trafic d’OMA est supérieur à son niveau d’avant crise sanitaire depuis le mois de juillet 2022 et équivalent sur l’ensemble de l’année 2022 – 23 millions de passagers accueillis - à celui de 2019.
16 Données à 100 %, incluant le trafic de l’ensemble des aéroports gérés en période pleine.
17 Résultat opérationnel sur activité / chiffre d’affaires.
18Les scopes 1 et 2 sont les émissions directes des activités du Groupe, le scope 3 concerne les émissions indirectes, c’est-à-dire celles liées principalement, en amont de ses métiers, aux matériaux utilisés, et en aval, à l’exploitation des bâtiments construits et à l’usage des infrastructures de transport gérées par VINCI.

 

Agenda
9 février 2023

Présentation des résultats annuels 2022
- Conférence de presse : 08h30
- Conférence analystes : 10h30

Accès à la conférence téléphonique analystes :
En français : +33 1 70 37 71 66 (Code : VINCI FR)
En anglais : +44 33 0551 0200 ou +1 786 697 3501 (Code : VINCI ENG)

Accès au webcast en direct sur notre site Internet ou sur le lien suivant :
En français : https://channel.royalcast.com/landingpage/vincifr/20230209_1/
En anglais : https://channel.royalcast.com/landingpage/vinci/20230209_1/

15 février 2023Trafics de VINCI Autoroutes et VINCI Airports en janvier 2023 (après bourse)
14 mars 2023Trafics de VINCI Autoroutes et VINCI Airports en février 2023 (après bourse)
13 avril 2023Assemblée générale des actionnaires
13 avril 2023Trafics VINCI Airports du 1er trimestre 2023 (après bourse)
25 avril 2023Information trimestrielle au 31 mars 2023 (après bourse)

 

 

À propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions, de l’énergie et de la construction, employant 280 000 collaborateurs dans plus de 120 pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.