Logo VINCI
98,260 € +0,00 %   13/12/2019 17:35
Accueil > Médias > Communiqués    >    Information trimestrielle au 30 septembre 2016 (25/10/2016)

Communiqués

Information trimestrielle au 30 septembre 2016

25 octobre 2016 - 17:45 - Finances

· Chiffre d’affaires au 30 septembre 2016 : 27,6 milliards d’euros (-2 %)
    -Trafic toujours bien orienté chez VINCI Autoroutes
    -Forte croissance de VINCI Airports
    -Baisse d’activité du contracting
    -Bonne dynamique de VINCI Immobilier
· Stabilisation du carnet de commandes
· Confirmation des tendances pour l’ensemble de l’année 2016 :
    -Légère baisse du chiffre d’affaires
    -Progression du résultat opérationnel et du résultat net

Chiffre d’affaires consolidé

 9 premiers moisVariation 2016/2015
En millions d’euros20162015RéelleComparable1
Concessions4 7904 459+7,4 %+6,1 %
VINCI Autoroutes3 9333 752+4,8 %+4,8 %
VINCI Airports764622+22,7 %+12,9 %
Autres Concessions9485+10,9 %+12,4 %
Contracting22 73323 713-4,1 %-5,0 %
VINCI Energies7 4067 309+1,3 %-1,6 %
Eurovia5 5515 774-3,9 %-2,8 %
VINCI Construction9 77610 631-8,0 %-8,4 %
VINCI Immobilier438396+10,4 %+10,4 %
Eliminations et retraitements(333)(389)  
Total Groupe*27 62828 180-2,0 %-2,9 %
dont : France16 27016 582-1,9 %-2,6 %
International11 35811 597-2,1 %-3,2 %
Europe hors France7 0407 165-1,8 %+0,3 %
International hors Europe4 3184 432-2,6 %-8,5 %
Prises de commandes (en Mds€)23,823,7+1 % 
Carnet de commandes** (en Mds€)27,928,5-2 % 
Hors LGV Tours-Bordeaux (projet SEA) 27,728,0-1 % 
Endettement financier net** (en Mds€)(13,0)(13,2)+0,2 

* Hors travaux de construction des filiales concessionnaires sous-traités à l’extérieur du Groupe.
** En fin de période.

 

Les données d’activité des 9 premiers mois au 30 septembre 2016 confirment les tendances indiquées précédemment :
- hausse du chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes grâce à un trafic toujours bien orienté ;
- forte croissance de VINCI Airports, traduisant des trafics toniques sur l’ensemble des plateformes aéroportuaires et l’intégration d’Aerodom (aéroports de République Dominicaine) ;
- bonne résistance de VINCI Energies ;
- baisse de l’activité d’Eurovia et de VINCI Construction ;
- bonne dynamique de VINCI Immobilier, tirée par le secteur résidentiel.

Les prises de commandes à fin septembre sont en légère progression par rapport à la même période de l’exercice précédent, conduisant à une stabilisation du carnet de commandes, en dépit de l’achèvement de l’essentiel des travaux du chantier de la LGV Tours-Bordeaux (projet SEA-Sud Europe Atlantique).

Dans ce contexte, le Groupe a accéléré son développement dans les concessions avec l’acquisition - en cours de finalisation - de la société LAMSAC, concessionnaire d’une section du périphérique de Lima au Pérou. Par ailleurs, VINCI a été désigné acquéreur pressenti - dans le cadre d’un groupement avec la Caisse des Dépôts et Crédit Agricole Assurances - de la part de l’Etat dans les Aéroports de Lyon, et futur concessionnaire d’une autoroute en Colombie avec son partenaire Conconcreto.

Dans le contracting, VINCI a poursuivi la mise en œuvre de mesures d’adaptation dans les implantations touchées par les baisses d’activités, principalement en France et dans les pays producteurs de pétrole, afin de redresser progressivement les marges. Parallèlement, de nouveaux développements sont menés dans les segments de marché les plus porteurs, notamment à l’international.

En matière de financement, le Groupe a procédé à l’émission d’un emprunt obligataire sur Cofiroute en profitant de conditions de marché particulièrement favorables.

Compte tenu de ces bonnes réalisations, VINCI confirme les indications données précédemment pour l’ensemble de l’exercice : légère baisse du chiffre d’affaires, progressions du résultat opérationnel et du résultat net.

 

I. Chiffres clés

Le chiffre d’affaires consolidé des neuf premiers mois de l’année s’établit à 27,6 milliards d’euros2, en contraction de 2,0 % à structure réelle. Après neutralisation des changements de périmètre (+2,1 %) et des variations de change (-1,2 %), le chiffre d’affaires ressort en diminution de 2,9 % à structure comparable.
Le chiffre d’affaires de la branche concessions s’établit à 4,8 milliards d’euros, en hausse de 7,4 % à structure réelle et de 6,1 % à structure comparable, grâce au dynamisme des trafics de VINCI Autoroutes (+3,1 %) et de VINCI Airports (+10,5 %).

Le chiffre d’affaires de la branche contracting (VINCI Energies, Eurovia, VINCI Construction) s’établit à 22,7 milliards d’euros, en baisse de 4,1 % à structure réelle et de 5,0 % à structure comparable.

En France, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe s’élève à 16,3 milliards d’euros, en diminution de 1,9% à structure réelle (-2,6 % à périmètre comparable), partiellement imputable à l’avancement du chantier de la LGV Tours-Bordeaux, dont la mise en service est prévue en juillet 2017.

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 11,4 milliards d’euros, en contraction de 2,1 % à structure réelle et de 3,2 % à structure comparable. Les variations de périmètre (+4,0 %), principalement attribuables à VINCI Energies et VINCI Airports, ont été compensées partiellement par des effets de change négatifs (-2,9 %), en raison de l’appréciation de l’euro par rapport à la plupart des devises.

Le chiffre d’affaires consolidé de VINCI au 3e trimestre 2016 s’établit à 10,0 milliards d’euros, en légère baisse de 2,8 % à structure réelle par rapport à celui du 3e trimestre 2015, (-3,4 % à structure comparable). Les concessions affichent une hausse de chiffre d’affaires de 8,4 %, traduisant les très bonnes performances de VINCI Autoroutes et de VINCI Airports. Dans le contracting, le chiffre d’affaires recule de 5,1 % à structure réelle (VINCI Energies -2,7 %, Eurovia -2,6 % et VINCI Construction -8,3 %).

Dans le contracting, les prises de commandes des 9 premiers mois s’élèvent à 23,8 milliards d’euros en légère progression par rapport à la même période de l’exercice précédent, avec des situations contrastées selon les pôles et les zones géographiques : hausses de 4 % chez VINCI Energies et de 3 % chez Eurovia, baisse de 3 % chez VINCI Construction. En France, les commandes progressent de 4% mais elles reculent de 3 % à l’international.

Les évolutions du 3e trimestre 2016 ne sont toutefois pas représentatives de ces tendances, en raison d’une base de comparaison défavorable, plusieurs commandes importantes ayant été finalisées au cours de l’été 2015.

Le carnet de commandes au 30 septembre 2016 ressort ainsi à 27,9 milliards d’euros, en léger recul sur 12 mois, mais en progression de 1 % depuis le début de l’année. Il représente près de 11 mois d’activité moyenne de la branche Contracting.

 

II. Confirmation des grandes tendances 2016

Les réalisations à fin septembre 2016 confortent les tendances annoncées précédemment pour l’ensemble de l’exercice :
- progression du chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes supérieure à celle réalisée en 2015 ;
- croissance à structure comparable du chiffre d’affaires de VINCI Airports proche de celle de l’exercice précédent ;
- légère progression du chiffre d’affaires de VINCI Energies malgré une possible contraction à structure comparable ;
- baisse un peu plus marquée à périmètre et change constants de ceux d’Eurovia et de VINCI Construction.

Sur un marché en voie de stabilisation dans le contracting en France, mais toujours incertain dans certaines zones à l’international dépendantes du prix du pétrole, le climat concurrentiel reste tendu. Toutefois, les efforts de productivité menés par les entreprises du Groupe permettent d’entrevoir une légère amélioration des marges.

Dans ce contexte, VINCI confirme les indications données précédemment pour l’ensemble de l’exercice : légère baisse du chiffre d’affaires, progressions du résultat opérationnel et du résultat net.

 

III. Analyse de l’évolution du chiffre d’affaires des 9 premiers mois de 2016 par pôle de métiers

CONCESSIONS : 4 790 millions d’euros (+7,4 % à structure réelle ; +6,1 % à périmètre et taux de change constants)

VINCI Autoroutes : 3 933 millions d’euros (+4,8 % à structure réelle et comparable)

Le trafic enregistré au cours de l’été sur les réseaux interurbains de VINCI Autoroutes est resté bien orienté. Après la hausse de 3,3 % constatée au 1er semestre, le 3e trimestre affiche une progression de 2,9 % : le trafic des véhicules légers (+3,0 %) a été soutenu par une bonne météo et par le niveau des prix du carburant ; de son côté, le trafic des poids lourds a crû de 2,4 %. Sur les 9 premiers mois de 2016, le trafic progresse de 3,1 % (véhicules légers : +2,9 % ; poids lourds : +4,3 %).

 

VINCI Airports : 764 millions d’euros (+22,7 % à structure réelle ; +12,9 % à structure comparable)

Le trafic aéroportuaire poursuit sa croissance à un rythme soutenu (+11,4 %3 au 3e trimestre ; +10,5 %3 sur les 9 premiers mois de 2016) grâce à des trafics toujours toniques (+12,4 % à fin septembre 2016), au Cambodge (+6,2 %), en France (+5,5 %) et en République Dominicaine4 (+6,3 %)

 

CONTRACTING : 22 733 millions d’euros (-4,1 % à structure réelle ; -5,0 % à structure comparable)

VINCI Energies : 7 406 millions d’euros (+1,3 % à structure réelle ; -1,6 % à structure comparable)

En France, le chiffre d’affaires ressort à 3 897 millions d'euros, en hausse de 1,4 % à structure réelle, intégrant la société APX dans les nouvelles technologies de l’information et des communications. A structure comparable, l’activité est en baisse de 1,9 % traduisant des évolutions différentes selon les secteurs : quasi-stabilité dans le tertiaire, léger recul dans les infrastructures et l’industrie, baisse plus marquée dans les télécommunications.

A l’international, le chiffre d’affaires progresse de 1,2 % à 3 509 millions d’euros, grâce à l’intégration de la société brésilienne Orteng depuis mars 2015 et à celle de J&P Richardson en Australie depuis février 2016. A structure comparable, le chiffre d’affaires recule légèrement (-1,2 %). L’activité a été dynamique en Europe du Sud, en Belgique et aux Pays Bas, mais en recul en Allemagne, en Europe centrale et hors Europe.

Le carnet de commandes de VINCI Energies au 30 septembre 2016 s’élève à 6,2 milliards d’euros, en hausse de 3 % depuis le début de l’année (-4 % sur 12 mois). Il représente 7 mois d’activité moyenne du pôle.

 

Eurovia : 5 551 millions d’euros (-3,9 % à structure réelle ; -2,8 % à structure comparable)

En France, le chiffre d’affaires ressort à 3 129 millions d’euros, en diminution de 4,8 % à structure réelle et comparable. Cette baisse est due en grande partie à la diminution des travaux ferroviaires réalisés sur le projet SEA en voie d’achèvement.

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 2 422 millions d'euros, en baisse de 2,6 % à structure réelle, compte tenu d’effets de change défavorables, mais stable à structure comparable. Les progressions enregistrées aux Etats-Unis, au Chili, en Allemagne et au Royaume-Uni ont compensé les baisses d‘activité en Europe Centrale, en Espagne et au Canada.

Le carnet de commandes d’Eurovia au 30 septembre 2016 s’établit à 5,6 milliards d’euros, en hausse de 4 % depuis le début de l’année (-1 % sur 12 mois). Il représente près de 9 mois d'activité moyenne du pôle.

 

VINCI Construction : 9 776 millions d’euros (-8,0 % à structure réelle ; -8,4 % à structure comparable)

En France, le chiffre d’affaires ressort à 5 041 millions d’euros, en baisse de 8,9 % à structure réelle
et comparable. Cette situation reflète la situation du marché français de la construction, contrastée selon les métiers et les régions, ainsi que l’achèvement des travaux de génie civil et de terrassement du projet SEA (recul de 6,5 % en excluant cet impact). VINCI Construction France a enregistré ses premières commandes dans le cadre des infrastructures du Grand Paris et bénéficie d’une reprise d’activité dans le secteur du bâtiment résidentiel.

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 4 735 millions d’euros, en recul de 7,1 % (-8,0 % à structure comparable). Outre l’effet d’une base de comparaison élevée en 2015, l’activité à l’international reste pénalisée par la baisse des prix du pétrole et du gaz qui affecte principalement Entrepose ainsi que certaines implantations de Sogea-Satom en Afrique.

Le carnet de commandes de VINCI Construction au 30 septembre 2016 ressort à 16,1 milliards d’euros. Il représente plus de 14 mois d’activité moyenne du pôle. Hors impact du projet SEA, il est stable depuis le début de l’année et en léger recul (-1 %) sur 12 mois.

 

VINCI Immobilier : 438 millions d’euros (+10,4 % à structure réelle et comparable)

Le chiffre d’affaires de VINCI Immobilier est en hausse de 10,4 %, soutenu par la bonne dynamique de l’immobilier résidentiel en France. Les réservations cumulées à fin septembre s’élèvent à plus de 3 500 lots, en augmentation de 29% par rapport à la même période de l’exercice précédent.

 

IV. Situation financière

L’endettement financier net consolidé au 30 septembre 2016 s’établit à 13,0 milliards d’euros, en augmentation de 0,6 milliard d’euros depuis le début de l’année et en diminution de 0,2 milliard d’euros sur 12.mois.

Il convient toutefois de noter qu’il n’intègre pas les impacts des dernières acquisitions réalisées par le Groupe – principalement LAMSAC et Aéroports de Lyon - dont la finalisation devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

Le Groupe dispose, au 30 septembre 2016, d’un montant total de liquidités de 11 milliards d'euros, se décomposant entre 5 milliards d’euros de trésorerie nette gérée et 6 milliards d’euros de lignes de crédit disponibles à échéance 2021.

Début septembre, Cofiroute a placé avec succès une émission obligataire de 1,3 milliard d’euros en deux tranches de 650 millions d’euros chacune. De maturités de 8,5 ans et 12 ans, elles sont assorties de coupons de respectivement 0,375% pour la première et 0,75% pour la seconde.

VINCI et ses filiales ASF et Cofiroute, bénéficient de notations « A- ; stable » chez Standard & Poors et « A3 ; stable » chez Moody’s.

 

V. Faits marquants du troisième trimestre

- Succès commerciaux

VINCI Construction Grands Projets et EMCC (filiales de VINCI Construction), en groupement avec l’entreprise de dragage Jan de Nul, ont remporté le contrat de l’extension du port de Kingston en Jamaïque, pour un montant de 147 millions de dollars (environ 130 millions d’euros).

Eurovia, au travers de sa filiale ETF, a été sélectionné par SNCF Réseau pour la campagne 2018-2022 de rénovation du réseau ferré national. Ce marché, portant sur le renouvellement de près de 200 km de voies ferrées par an, sera mené à bien de manière largement automatisée grâce à un équipement spécialisé dit « suite rapide ».

- Initiatives stratégiques

VINCI a cédé à Ardian Infrastructures et Crédit Agricole Assurances sa participation résiduelle de 24,6% au capital d’Indigo (ex-VINCI Park).

VINCI Airports en consortium avec la Caisse des Dépôts et Crédit Agricole Assurances a été désigné par l’Etat acquéreur pressenti de sa participation de 60% au capital de la société des Aéroports de Lyon.

Développements à l’international :
- Bitumix SA, filiale chilienne d’Eurovia, a porté de 50% à 100% sa participation au capital de Bitumix.CVV ;
- VINCI Highways a conclu auprès du groupe brésilien Invepar l’acquisition de 100% de la société LAMSAC, concessionnaire de la voie express Linea Amarilla à Lima, et de la société PEX, exploitant du système associé de recouvrement électronique des péages ;
- VINCI Highways en partenariat avec Constructora Conconcreto a été retenu par l’Agence Nationale pour l’Infrastructure de Colombie (ANI) comme futur concessionnaire de l’autoroute Bogotá-Girardot ;
- VINCI Highways a signé un accord de coopération avec Vietnam Expressway Corporation (VEC), agence publique des routes vietnamiennes, pour développer des concessions autoroutières dans le pays ;
- VINCI Highways a pris une participation au capital de la société américaine TollPlus, spécialiste du développement, de la mise en œuvre et de la maintenance de solutions dématérialisées pour la gestion de péages électroniques et la relation clients ;
- VINCI Energies a annoncé l’acquisition de la société Novabase, leader au Portugal de l’intégration de systèmes d’information et de l’infogérance.

 

**********

Agenda
8 novembre 2016 Détachement du coupon de l’acompte sur dividende 2016
10 novembre 2016 Paiement de l’acompte sur dividende 2016 (0,63 euro par action)
2 décembre 2016 Journée investisseurs institutionnels VINCI Energies à Bruxelles

**********

 

ANNEXES : voir le communiqué en PDF

 

1 Structure comparable = à périmètre et change constants : Effet périmètre neutralisé en retraitant le périmètre 2016 des sociétés entrantes en 2016 et le périmètre 2015 des sociétés sorties du périmètre de consolidation en 2015 et 2016, ainsi qu’en intégrant les sociétés entrantes en 2015 en année pleine. Effet change neutralisé en appliquant les taux de change 2016 au chiffre d’affaires 2015 en devises.

2 Hors travaux de construction des filiales concessionnaires sous-traités à l’extérieur du Groupe. En intégrant, conformément à l’interprétation IFRIC.12 des normes comptables IFRS, les travaux de construction confiés par les filiales concessionnaires du Groupe à des entreprises extérieures, le chiffre d’affaires de VINCI s’élève à 28,0 milliards d’euros au 30 septembre 2016, en baisse de 2,5% par rapport à la même période de 2015
(-3,5 % à structure comparable).

3 +11,9 % hors AERODOM au troisième trimestre 2016 ; +10,9 % hors AERODOM sur les 9 premiers mois de 2016.

4 AERODOM, société consolidée depuis le 1er avril 2016.

 

À propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions et du contracting, employant près de 211 000 collaborateurs dans une centaine de pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale et va au-delà de ses résultats économiques, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.

Abonnez-vous aux :
- communiqués VINCI

par e-mail par RSS

- aux actualités VINCI

par e-mail par RSS
Image d'illustration

Contacts médias

Paul-Alexis Bouquet
Tél. : +33 1 47 16 35 00
media.relations@vinci.com

Relations investisseurs

Grégoire Thibault
Tél. : +33 1 47 16 45 07
gregoire.thibault@vinci.com

Alexandra Bournazel
Tél. : +33 1 47 16 33 46
alexandra.bournazel@vinci.com