73,520 € -1,32 %   14/12/2018 17:35
Médias    >    Communiqués    >    Information trimestrielle au 31 mars 2016 (28/04/2016)

Communiqués

Information trimestrielle au 31 mars 2016

28 avril 2016 - 17:45 - Finances - France

- Chiffre d’affaires : 8,0 milliards d’euros (-1,8 %)
    - Forte hausse du trafic de VINCI Airports
    - Croissance soutenue du trafic de VINCI Autoroutes
    - Baisse d’activité dans le contracting en France
- Hausse des prises de commandes en France et à l’international
- Réduction de l’endettement financier
- Confirmation des tendances 2016

Chiffre d’affaires consolidé  1er trimestre Variation 2016/2015
En millions d’euros 2016 2015Structure réelleStructure comparable
Concessions 1 306 1 201 +8,7 % +8,7 %
   VINCI Autoroutes 1 083 1 004 +8,2 % +8,2%
   VINCI Airports 193 175 +10,6 % +10,0%
   Autres Concessions 30 25 +19,1 % +19,2 %
Contracting 6 712 6 961 -3,6 % -5,4%
   VINCI Energies 2 400 2 304 +4,2 % +0,1 %
   Eurovia 1 244 1 364 -8,8 % -8,2 %
   VINCI Construction 3 068 3 292 -6,8 % -8,1 %
   VINCI Immobilier 96 139 -30,6 %-30,6 %
   Eliminations et retraitements (90) (131)   
Total groupe VINCI * 8 025 8 170 -1,8 % -3,3 %
   dont :        
   France 4 789 5 017 -4,5 % -5,2 %
   International 3 236 3 153 +2,6 % -0,4 %
Prises de commandes (en Mds€) 8,7 7,7 +12,0 % 
Carnet de commandes (en Mds€) 29,2 29,2 +0,3 % 
   Hors LGV Tours-Bordeaux 28,9 28,3 +2,2 % 
Endettement financier net en fin de période(en Mds€) (13,1) (13,5) +0,4  

* Hors travaux de construction des filiales concessionnaires sous-traités à l’extérieur du Groupe.

 

Xavier Huillard, président-directeur général, a déclaré : «Le début de l’année 2016 confirme les grandes tendances évoquées lors de la présentation des comptes de l’exercice précédent, qui avaient fait ressortir une hausse du chiffre d‘affaires des concessions et un tassement de l’activité dans le contracting, particulièrement en France.
On note toutefois que les trafics de VINCI Autoroutes et de VINCI Airports, même corrigés des effets calendaires, se sont révélés supérieurs aux attentes. Par ailleurs, le volume des prises de commandes est en hausse dans les trois pôles du contracting.
Conformément à sa stratégie, le Groupe a poursuivi son développement à l’international avec de nouvelles acquisitions en Australie (VINCI Energies) et au Canada (Eurovia). Dans le domaine des concessions, VINCI Airports fait désormais partie des cinq premiers acteurs mondiaux du secteur aéroportuaire, avec plus de 100 millions de passagers gérés annuellement, suite à la finalisation de la concession de deux aéroports au Japon et l’acquisition de la société concessionnaire de six aéroports en République Dominicaine.
Ce premier trimestre encourageant valide la perspective d’une progression des résultats en 2016.»

I - Principales données financières

Le chiffre d’affaires consolidé de VINCI du 1er trimestre 2016 s’établit à 8 025 millions d’euros 1, en baisse de 1,8 % par rapport à celui du 1er trimestre 2015 à structure réelle et de 3,3 % à structure comparable après correction des variations de change (-0,8%) et des changements de périmètre (+2,4%). Ces derniers concernent principalement, dans la branche contracting, les acquisitions d’Orteng, d’APX et de J&P Richardson chez VINCI Energies et celles de HEB et de Grupo Rodio Kronsa chez VINCI Construction.

Le chiffre d’affaires de la branche concessions s’établit à 1 306 millions d’euros, en hausse de 8,7 % à structure réelle et comparable. Le chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes, progresse de 8,2 %, à 1 083 millions d’euros, grâce une progression globale du trafic de 7,2 %. Le chiffre d’affaires de VINCI Airports s’élève à 193 millions d’euros, en hausse de 10,6 % à structure réelle (+10,0 % à structure comparable), grâce à un trafic passagers toujours soutenu.

Le chiffre d’affaires de la branche contracting ressort à 6 712 millions d’euros, en baisse de 3,6 % à structure réelle (-5,4 % à structure comparable) avec des évolutions différentes selon les pôles et les zones géographiques. Le chiffre d’affaires de VINCI Energies progresse de 4,2% à 2 400 millions d’euros (stable à structure comparable), celui d’Eurovia baisse de 8,8% à 1 244 millions d’euros (-8,2 % à structure comparable) et celui de VINCI Construction s’établit à 3.068 millions d’euros en baisse de 6,8 % (-8,1 % à structure comparable).

En France, le chiffre d’affaires s’élève à 4 789 millions d’euros, en baisse de 4,5% (-5,2 % à structure comparable). La fin des travaux de la LGV Tours-Bordeaux (projet Sud Europe Atlantique - SEA), dont l’avancement est supérieur à 90 %, contribue pour -1,2 % à cette évolution.

A l’international, le chiffre d’affaires est en légère hausse (+2,6 %) à 3 236 millions d’euros et ressort quasi-stable à -0,4 % à structure comparable. Il représente 40,3 % du chiffre d’affaires total (38,6 % au 1er trimestre 2015).

Les prises de commandes du trimestre s’élèvent à 8,7 milliards d’euros, en hausse de 12 % sur 12 mois, les trois pôles affichant une bonne dynamique : VINCI Energies : +10 % ; Eurovia : +12 % ; VINCI Construction : +14 %. Les commandes progressent de 6 % en France et de près de 21 % à l’international.

Le carnet de commandes au 31 mars 2016 est stable sur 12 mois à 29,2 milliards d’euros et en augmentation de 5,5% par rapport au 31 décembre 2015. Il représente près de 11 mois d’activité moyenne de la branche contracting. Hors impact de l’avancement du projet SEA, il progresse de 2,2 % sur 12 mois.

L’endettement financier net consolidé au 31 mars 2016 s’élève à 13,1 milliards d’euros, en diminution de 0,4 milliard d’euros par rapport au 31 mars 2015.

 

II - Faits marquants et événements récents

Nouveaux développements de VINCI Airports

VINCI Airports a finalisé en 2016 deux nouveaux contrats annoncés précédemment :

  • - la concession d’une durée de 44 ans portant sur l’exploitation de deux aéroports de la région du Kansai au Japon en partenariat avec le groupe japonais Orix, représentant un trafic de 38,7 millions de passagers pour l’année fiscale se terminant au 31 mars 2016;
  • - l’acquisition, début avril, de la société Aerodom, concessionnaire jusqu’en mars 2030 de six aéroports en République Dominicaine représentant un trafic de 4,6 millions de passagers en 2015.

L’exploitation de ces huit plates-formes aéroportuaires est assurée par VINCI Airports depuis le début du mois d’avril. Elle porte à plus de 100 millions par an le nombre de passagers gérés par le Groupe.

Nouvelles acquisitions

La branche contracting s’est renforcée à l’international avec l’annonce de deux acquisitions au premier trimestre 2016 :

  • - la société australienne J&P Richardson, active dans l’ingénierie et l’installation électrique, acquise par VINCI Energies;
  • - la société canadienne Rail Cantech, intervenant dans les travaux ferroviaires, acquise par Eurovia.

Succès commerciaux

Au cours du 1er trimestre 2016, plusieurs contrats significatifs sont entrés dans le carnet de commandes :

  • - la réalisation de trois lots de gazoducs terrestres dans le cadre du projet TAP (Trans-Adriatic Pipeline), en Grèce et en Albanie ;
  • - la conception et la construction du Grand Contournement Ouest de Strasbourg (autoroute A355), dans le cadre d’une concession de 54 ans ;
  • - le projet de réaménagement du New Covent Garden Market à Londres ;
  • - le contrat de maintenance routière Wiltshire & Swindon au Royaume-Uni.

 

III - Analyse de l’évolution du chiffre d’affaires du premier trimestre 2016 par pôle

CONCESSIONS : 1 306 millions d’euros (+8,7 % à structures réelle et comparable)

VINCI Autoroutes : 1 083 millions d’euros (+8,2 % à structures réelle et comparable)

La bonne dynamique observée en 2015 sur les réseaux interurbains gérés par VINCI Autoroutes s’est confirmée au premier trimestre 2016 avec une hausse du trafic de 7,2 %, dont 7,8 % pour les véhicules légers et 4,2 % pour les poids lourds. Cette forte progression intègre les effets positifs de l’année bissextile et du positionnement du week-end de Pâques en mars (en 2015, le week-end de Pâques était positionné en avril). Corrigée de ces effets, l’augmentation de trafic aurait été de l’ordre de 4 %.

VINCI Airports : 193 millions d’euros (+10,6 % à structure réelle ; +10,0 % à structure comparable)

Le trafic passagers a maintenu un rythme de croissance élevé au premier trimestre 2016 avec une hausse globale de 10,6 %, dont : +13,3 % au Portugal, +5 % en France et +4,9 % au Cambodge.

 

CONTRACTING : 6 712 millions d’euros (-3,6 % à structure réelle ; -5,4 % à structure comparable)

VINCI Energies : 2 400 millions d’euros (+4,2 % à structure réelle ; +0,1 % à structure comparable)

A structure réelle, le chiffre d’affaires a progressé dans le domaine des nouvelles technologies de la communication (ICT), dans l’industrie et dans le tertiaire, il est resté stable dans les infrastructures.

En France, le chiffre d’affaires ressort à 1 306 millions d'euros, en hausse de 1,1 % à structure réelle, grâce à l’intégration d’APX, Cloud Builder acquis au second semestre 2015. A périmètre comparable, il est en léger recul (-1,7 %).

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 1 094 millions d’euros, en hausse de 8,1 % (+2,4 % à structure comparable). L’activité a baissé en Europe Centrale, et, du fait du ralentissement des investissements dans l’Oil & Gas, en Indonésie. Elle a, en revanche progressé en Allemagne, en Belgique, en Suisse et en Europe du Sud.

Le carnet de commandes de VINCI Energies au 31 mars 2016 s’élève à 6,6 milliards d’euros, en retrait de près de 1 % sur 12 mois mais en hausse de près de 9 % depuis le début de l’année. Il représente un peu moins de 8 mois d’activité moyenne du pôle.

 

Eurovia : 1 244 millions d’euros (-8,8 % à structure réelle ; -8,2 % à structure comparable)
En préambule, il convient de rappeler que la saisonnalité de l’activité d’Eurovia, encore plus marquée que celle des autres métiers du Groupe, rend non extrapolables sur le reste de l’année les réalisations du premier trimestre.

En France, le chiffre d’affaires ressort à 783 millions d’euros, en contraction de 10,5 % à structures réelle et comparable. Les activités d’entretien routier restent affectées par la réduction des budgets des collectivités locales. Par ailleurs, la filiale spécialisée dans le ferroviaire, ETF, a vu son activité baisser avec l’achèvement de plusieurs grands chantiers, dont celui de la LGV Tours-Bordeaux.

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 461 millions d'euros, en recul de 5,8% à structure réelle (-4,1% à structure comparable). Les progressions enregistrées au Chili, aux Etats-Unis et en Allemagne n’ont que partiellement compensé les reculs en Slovaquie, Pologne et République Tchèque ainsi que l’impact de la réappréciation de l’euro.

Le carnet de commandes d’Eurovia au 31 mars 2016 s’établit à 5,7 milliards d’euros, en baisse de 2 % sur 12 mois mais en hausse de 6 % depuis le début de l’année. Il représente près de 9 mois d'activité moyenne du pôle.

 

VINCI Construction: 3 068 millions d’euros (-6,8 % à structure réelle ; -8,1 % à structure comparable)

En France le chiffre d’affaires ressort à 1 556 millions d’euros, en baisse de 13,2 % à structures réelle et comparable. Cette contraction résulte de la fin des grands travaux de génie civil et de terrassement de la LGV Tours-Bordeaux et de la baisse du volume de commandes constatée au cours des exercices précédents.

A l’international, le chiffre d’affaires s’élève à 1 512 millions d’euros (+0,8 % à structure réelle ; -2,3 % à structure comparable). Sogea-Satom a vu son activité baisser en Afrique Centrale, en raison de la révision des programmes d’investissement des pays producteurs d’hydrocarbures. Au Royaume-Uni, le chiffre d’affaires de VINCI Plc est en voie de stabilisation. L’activité de VINCI Construction Grands Projets reste bien orientée, tandis que celle de Soletanche-Freyssinet est en léger recul par rapport au niveau très élevé enregistré au premier trimestre 2015.

Le carnet de commandes de VINCI Construction au 31 mars 2016 ressort à 17,0 milliards d’euros. Il représente plus de 14 mois d’activité moyenne du pôle. Hors impact du projet SEA, il progresse de 3 % sur 12 mois et de plus de 4 % depuis le début de l’année.

VINCI Immobilier : 96 millions d’euros (-30,6 %)

L’évolution du chiffre d’affaires de VINCI Immobilier au premier trimestre 2016 n’est pas significative ni représentative de l’activité commerciale, compte tenu du phasage des opérations. Dans le secteur résidentiel, l’activité est demeurée très dynamique avec 1 143 lots réservés, en hausse de 37% par rapport aux réservations du premier trimestre 2015.

 

IV - Situation financière

L’endettement financier net consolidé de VINCI s’établit à 13,1 milliards d’euros au 31 mars 2016 en diminution de 0,4 milliard d’euros par rapport à sa position au 31 mars 2015. L’augmentation de 0,7 milliard d’euros enregistrée depuis le début de l’exercice traduit les dernières opérations d'investissement finalisées dans le trimestre par VINCI Airports au Japon, par VINCI Energies et par Eurovia, ainsi que la variation saisonnière de la trésorerie d’exploitation des pôles contracting.

Au cours du 1er trimestre 2016, VINCI a émis 1,3 million d’actions nouvelles dans le cadre des plans d’épargne Groupe et des programmes d’options, et a racheté sur le marché 2,1 millions d’actions.

 

V - Tendances 2016 : confirmation de la progression attendue des résultats

Les bonnes réalisations d’ensemble enregistrées par le Groupe au premier trimestre confortent les tendances annoncées précédemment pour l’exercice 2016 :

« Dans les concessions, malgré un probable fléchissement de la croissance du trafic, le chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes devrait connaître une progression du même ordre que celle réalisée en 2015, compte tenu des nouvelles dispositions tarifaires applicables au 1er février 2016.

De son côté, VINCI Airports devrait continuer à croître en 2016. Compte tenu de l’effet de base, cette croissance devrait néanmoins connaître un rythme moins élevé, à périmètre comparable, que celui enregistré au cours des derniers exercices.

Dans le contracting, l’étalement dans le temps des carnets de commandes laisse entrevoir pour 2016, à périmètre comparable et changes constants, une stabilité du chiffre d’affaires pour VINCI Energies et une probable contraction de ceux d’Eurovia et de VINCI Construction.

Dans un marché en voie de stabilisation en France et toujours incertain dans certaines zones à l’international, la priorité des entreprises de VINCI demeure l’amélioration des marges avant la recherche des volumes. Cela pourrait conduire à une légère diminution du chiffre d’affaires global à structure comparable, mais à une progression du résultat opérationnel et du résultat net. »

1 Hors travaux de construction des filiales concessionnaires sous-traités à l’extérieur du Groupe. En intégrant, conformément à l’interprétation IFRIC 12 des normes comptables IFRS, les travaux de construction confiés par les filiales concessionnaires du Groupe à des entreprises extérieures, le chiffre d’affaires de VINCI s’élève à 8 103 millions d’euros au 1er trimestre 2016, en baisse de 1,9 % par rapport au 1er trimestre 2015 (-3,5 % à structure comparable).

 

 

Agenda
29 juillet 2016Publication des comptes semestriels 2016 (avant Bourse)
25 octobre 20165Information trimestrielle au 30 septembre 2016

 

 

À propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions et du contracting, employant près de 195 000 collaborateurs dans une centaine de pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale et va au-delà de ses résultats économiques, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.