83,000 € +0,63 %   22/06/2018 13:16
Médias    >    Communiqués    >    Information trimestrielle au 31 mars 2014 (24/04/2014)

Communiqués

Information trimestrielle au 31 mars 2014

24 avril 2014 - 17:40 - Finances

- Chiffre d’affaires de 8,6 milliards d’euros : +4,1 % à structure comparable
- Progression du trafic de VINCI Autoroutes : +2,1 %
- Bonne dynamique de VINCI Airports : hausse du trafic de 6,4 %1
- Stabilité du carnet de commandes à un niveau élevé2
- Notation de crédit Standard & Poors relevée à A- avec perspective stable

Chiffre d’affaires consolidé *

 1er trimestreVariation 2014/2013
En millions d’euros 20142013RéelleComparable
Concessions1 3111 177+11,3 %+2,8 %
VINCI Autoroutes981944+4,0 %+4,0 %
VINCI Concessions329233+41,1 %(0,7 %)
Contracting7 3097 231+1,1 %+4,5 %
VINCI Energies2 1262 113+0,6 %+0,0 %
Eurovia1 5011 342+11,8 %+13,2 %
VINCI Construction3 6813 775(2,5 %)+3,8 %
VINCI Immobilier117185(36,8 %)(36,8 %)
Eliminations et retraitements(113)(171)  
Total8 6238 423+2,4 %+4,1 %
dont :
France
5 5045 343+3,0 %+3,2 %
International3 1193 080+1,3 %+5,6 %
Europe hors France1 8731 859+0,7 %n.d.
International hors Europe1 2461 221+2,1 %n.d.
Prises de commandes hors CFE (en Mds€) 8,78,9(2,2 %) 
Carnet de commandes hors CFE (en Mds€) 30,731,9+0,2 %2 
Endettement financier net (en Mds€) (15,3)(12,8)(2,5) 

* Hors travaux de construction des filiales concessionnaires sous-traités à l’extérieur du Groupe

 

Le chiffre d’affaires trimestriel de VINCI au 31 mars 2014 s’établit à 8 623 millions d’euros3, en progression de 2,4 % par rapport à celui du 1er trimestre 2013 à périmètre réel et de 4,1% à structure comparable. Les principales variations de périmètre concernent la déconsolidation de CFE, suite à la diminution de la participation de VINCI au capital de cette filiale, et l’intégration d’ANA, société concessionnaire des aéroports du Portugal.

Le chiffre d’affaires de la branche Concessions s’élève à 1 311 millions d’euros, en hausse de 11,3 % à structure réelle (+2,8 % à structure comparable). L’évolution positive du trafic de VINCI Autoroutes amorcée en 2013 s’est confirmée au 1er trimestre 2014. Le chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes progresse ainsi de 4,0 % à 981 millions d’euros. De son côté, le chiffre d’affaires de VINCI Concessions, intégrant désormais ANA, s’accroît de plus de 40 % à 329 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires de la branche Contracting ressort à 7 309 millions d’euros, en hausse de 4,5 % à structure comparable (+1,1 % à structure réelle suite à la déconsolidation du groupe CFE). Le chiffre d’affaires de VINCI Energies se stabilise à 2 126 millions d’euros (+0,6 % à structure réelle). Celui d’Eurovia, ayant bénéficié de conditions climatiques favorables en Europe, est en forte hausse à 1 501 millions d’euros (+11,8 %). Le chiffre d’affaires de VINCI Construction progresse de 3,8 % à structure comparable à 3 681 millions d’euros.

En France, le chiffre d’affaires s’établit à 5 504 millions d’euros, en augmentation de 3,0 % (+3,2 % à structure comparable).

A l’international, il ressort à 3 119 millions d’euros, en hausse de 5,6 % à structure comparable (+1,3 % à structure réelle).

Les prises de commandes du trimestre s’élèvent à 8,7 milliards d’euros en légère baisse de 2,2%4 par rapport à celles du 1er trimestre 2013. Elles ont progressé en France, mais ont reculé à l’international, le début de l’année 2013 ayant bénéficié de l’entrée en carnet de plusieurs contrats significatifs (Pont de l’Atlantique au Panama, « Ohio East End Crossing » aux Etats-Unis).

Le carnet de commandes ressort à 30,7 milliards d’euros au 31 mars 2014, soit environ 11 mois d’activité moyenne de la branche Contracting. Hors CFE et impact du projet de la LGV Tours-Bordeaux, il est stable sur 12 mois et s’accroît de 5,7 % par rapport au 31 décembre 2013.

L’endettement financier net consolidé s’établit à 15,3 milliards d’euros au 31 mars 2014. Il augmente de 1,2 milliard d’euros sur le trimestre, ce montant intégrant l’impact de l’acquisition par VINCI Autoroutes de la participation de 16,67 % de Colas dans Cofiroute et l’évolution saisonnière de la trésorerie d’exploitation.

En mars 2014, l’agence Standard & Poors a décidé de revoir à la hausse la notation de crédit de VINCI en la portant de BBB+, niveau jusque-là inchangé depuis l’origine de la notation en 2002, à A- avec perspective stable. Cette révision à la hausse, qui concerne également ASF et Cofiroute, filiales à 100% de VINCI, traduit la solidité du portefeuille d’activités du Groupe, dont une part significative de l’autofinancement est générée dans les concessions.

 

Perspectives d’activité pour 2014

VINCI anticipe désormais une progression globale du trafic sur ses réseaux d’autoroutes concédés en France proche de 2 % sur l’ensemble de l’exercice.

De son côté, VINCI Airports devrait continuer de bénéficier d’une bonne dynamique sur ses différentes plateformes.

Compte tenu de ces éléments et d'une probable stabilisation, à périmètre constant, de l'activité de la branche Contracting sur l'ensemble de l'exercice, le Groupe devrait afficher en 2014 un chiffre d’affaires voisin de celui de l’exercice précédent à structure comparable.

 

Analyse par pôle

CONCESSIONS : 1 311 millions d’euros (+11,3 % à structure réelle, +2,8 % à structure comparable)

VINCI Autoroutes : 981 millions d’euros (+4,0 % à structure réelle et comparable)

Les recettes de péage du 1er trimestre 2014 des réseaux gérés par VINCI Autoroutes (ASF, Cofiroute, Escota, Arcour) s’élèvent à 958 millions d’euros, en hausse de 3,9 % par rapport au 1er trimestre 2013. L’amélioration du trafic observée en 2013 s’est poursuivie, avec un trafic total sur le réseau interurbain en hausse de 2,1 % (véhicules légers : +2,2 % ; poids lourds : +1,5 %), celui-ci ayant bénéficié d’une base de comparaison favorable par rapport au 1er trimestre 2013.

On peut noter, par ailleurs, que l’évolution du trafic des véhicules légers au 1er trimestre 2014 a été impactée défavorablement par le positionnement de l’intégralité du week-end de Pâques en avril 2014, contrairement à l’année précédente. Enfin, la montée en puissance du trafic de la section Balbigny-Lyon de l’A89, ouverte en janvier 2013, est estimée à +0,2 % (véhicules légers : +0,3 % ; poids lourds : +0,1 %).

Evolution du trafic de VINCI Autoroutes

2014  2013  
1er trimestre 1er trimestre2e trimestre3e trimestre4e trimestreAnnée complète
Véhicules légers+2,2 %+0,4 %+0,9 %+1,2 %+2,7 %+1,3 %
Poids lourds+1,5 %-3,7 %-0,6 %+2,4 %+1,4 %-0,2 %
Trafic total – réseau interurbain+2,1 % -0,3 %+0,7 %+1,3 %+2,5 %+1,1 %

 


VINCI Concessions : 329 millions d’euros (+41,1 % à structure réelle, -0,7 % à structure comparable)
Le chiffre d’affaires de VINCI Airports s’établit à 155 millions d’euros au 1er trimestre 2014. Il intègre la contribution d’ANA, consolidé depuis septembre 2013. Le dynamisme de VINCI Airports s’est confirmé, avec une progression du trafic à 9,1 millions de passagers soit une hausse de 6,4 % (en base pro forma). Il faut souligner la croissance élevée du trafic d’ANA (+6,7 %), particulièrement sur la plateforme de Lisbonne (+8,8%), où cinq nouvelles routes ont été récemment ouvertes.

Le chiffre d’affaires de VINCI Park s’élève à 149 millions d’euros, en hausse de 1,0 % par rapport au 1er trimestre 2013 (+0,9 % à structure comparable).


CONTRACTING : 7 309 millions d’euros (+1,1 % à structure réelle ; +4,5 % à structure comparable)

VINCI Energies : 2 126 millions d’euros (+0,6 % à structure réelle ; stable à structure comparable)

En France, le chiffre d’affaires ressort à 1 296 millions d'euros, en hausse de 1,0 % à structure réelle (+1,9 % à structure comparable), avec des évolutions différentes selon les secteurs : l’activité a été soutenue dans les télécommunications, stable dans les infrastructures et le tertiaire et en légère diminution dans l’industrie.

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 830 millions d’euros, stable à structure réelle (-2,8 % à structure comparable). Les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suisse, la Pologne, l’Indonésie et la Suède ont affiché de bonnes performances. L’activité a marqué le pas en Allemagne et en Belgique et a continué de baisser en Espagne.

Le carnet de commandes de VINCI Energies au 31 mars 2014 s’élève à 6,8 milliards d’euros, en hausse de 6,3 % depuis le début de l’année et en retrait de 5,0 % sur 12 mois. Il représente environ 9 mois d’activité moyenne du pôle.

Eurovia : 1 501 millions d’euros (+11,8 % à structure réelle ; +13,2 % à structure comparable)

Il faut rappeler que la forte saisonnalité des activités d’Eurovia ne permet pas d’extrapoler la performance réalisée au 1er trimestre sur l’ensemble de l’année.

En France, le chiffre d’affaires du 1er trimestre ressort à 1 028 millions d’euros, en hausse de 14,6 % à structure réelle (+14,4 % à structure comparable). L’activité a bénéficié de conditions météorologiques plus favorables qu’au 1er trimestre 2013.

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 473 millions d'euros, en hausse de 6,3 % à structure réelle (+10,7 % à structure comparable, écart principalement lié à un effet de change net défavorable). A structure comparable, la situation est différente selon les pays : progression en République Tchèque, Allemagne, Pologne et au Canada ; stabilité aux Etats-Unis ; recul au Chili et au Royaume-Uni.

Le carnet de commandes d’Eurovia au 31 mars 2014 s’établit à 6,2 milliards d’euros, en hausse de 7,7 % depuis le début de l’année mais en diminution de 7,5 % sur 12 mois. Il représente près de 9 mois d'activité moyenne du pôle.

VINCI Construction : 3 681 millions d’euros (-2,5 % à structure réelle ; +3,8 % à structure comparable)

En France, le chiffre d’affaires reste globalement stable à 2 037 millions d’euros (-0,4 % à structure réelle ; -0,3 % à structure comparable) : les progressions de VINCI Construction France, dans le bâtiment, et de Soletanche Freyssinet, dans les métiers de spécialités, ont permis de compenser un tassement dans le génie civil et les grands projets.

A l’international, le chiffre d’affaires s’élève à 1 644 millions d’euros, en retrait de 5,0 % à structure réelle principalement du fait de la déconsolidation de CFE, mais en hausse de 9,5 % à structure comparable. En particulier, VINCI Construction Grands Projets et Entrepose Contracting affichent de bonnes performances. Par ailleurs, l’activité reste soutenue dans les filiales africaines de Sogea-Satom.

Le carnet de commandes de VINCI Construction ressort à 17,7 milliards d’euros au 31 mars 2014, en hausse de 2,6 % depuis le début de l’année. Hors CFE et le projet de la LGV Tours-Bordeaux, il progresse de 5 % sur 12 mois. Il représente plus de 13 mois d’activité moyenne du pôle.


VINCI Immobilier : 117 millions d’euros (-36,8 % à structure réelle et comparable)

La baisse du chiffre d’affaires de VINCI Immobilier sur le trimestre est principalement due à l’impact du décalage au 2e trimestre d’opérations importantes en immobilier d’entreprise. Elle n’est pas extrapolable sur l’ensemble de l’exercice.

Nouveaux contrats

Au cours du 1er trimestre 2014, plusieurs contrats significatifs sont entrés dans le carnet de commandes :

• Construction d’un viaduc, d’une digue et d’un échangeur pour la Nouvelle Route du Littoral à La Réunion ;
• Contrat de maintenance routière pour le Milton Keynes Council au Royaume-Uni ;
• Travaux d’élargissement de l’autoroute A63 ;
• Projet du North West Corridor à Atlanta aux Etats-Unis ;
• Construction du nouveau siège de Veolia à Aubervilliers.


Ouverture du capital de VINCI Park

En février 2014, VINCI est entré en négociation exclusive avec Ardian et Crédit Agricole Assurances en vue de l’entrée de ces deux sociétés au capital de VINCI Park, à hauteur de 37,5 % chacune, VINCI Concessions conservant une participation de 25 %. Cette opération se ferait sur la base d’une valeur d’entreprise de VINCI Park de 1,96 milliard d’euros.

Endettement financier net / Liquidité

L’endettement financier net consolidé de VINCI s’établit à 15,3 milliards d’euros au 31 mars 2014 (14,1 milliards d’euros au 31 décembre 2013 et 12,8 milliards d’euros au 31 mars 2013). Outre la saisonnalité de la trésorerie d’exploitation dans le Contracting, l’augmentation de 1,2 milliard d’euros enregistrée depuis le début de l’exercice 2014 traduit l’acquisition par VINCI Autoroutes de la participation de 16,67 % de Colas dans Cofiroute.
Le 31 mars 2014, l’agence Standard & Poors a revu à la hausse la notation de crédit de VINCI, en la portant de BBB+, niveau inchangé depuis l’origine de la notation en 2002, à A- avec perspective stable. Cette révision à la hausse traduit la solidité du portefeuille d’activité du Groupe, dont une part significative de l’autofinancement est générée dans les concessions. Elle concerne également ASF et Cofiroute, filiales à 100% de VINCI.

Au 1er trimestre 2014, ASF a levé avec succès 720 millions d’euros sur le marché obligataire :

• En janvier, une émission publique de 600 millions d’euros à 10 ans ;
• En mars, deux placements privés à 15 ans pour un total de 120 millions d’euros.

La liquidité du Groupe s’établit à 9,8 milliards d'euros au 31 mars 2014. Elle inclut, outre la trésorerie nette gérée de 3,5 milliards d’euros, 6,3 milliards d’euros de lignes de crédit bancaires à moyen terme non utilisées dont les échéances s’échelonnent entre 2016 et 2018.

Au cours du 1er trimestre 2014, VINCI a émis 2,5 millions d’actions nouvelles dans le cadre des plans d’épargne Groupe et des programmes d’options, et a racheté sur le marché un nombre d’actions équivalent.

 

1 en base comparable incluant ANA
2 Hors CFE, déconsolidé à compter du 24 décembre 2013, et hors contrat de la LGV Tours-Bordeaux
3 Hors travaux de construction des filiales concessionnaires sous-traités à l’extérieur du Groupe. En intégrant, conformément à l’interprétation IFRIC 12 des normes IFRS, les travaux de construction confiés par les filiales concessionnaires du Groupe à des entreprises extérieures, le chiffre d’affaires de VINCI s’élève à 8 680 millions d’euros au 31 mars 2014, en hausse de 2,2 % par rapport au 1er trimestre 2013 (+3,8 % à structure comparable).
4 Hors CFE

 

Agenda
30 avril 2014Paiement en numéraire du solde du dividende de 1,22 euro par action (détachement du coupon : 25 avril 2014)
31 juillet 2014Publication des comptes semestriels 2014

 

ANNEXES : voir le communiqué en PDF

 

À propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions et du contracting, employant près de 195 000 collaborateurs dans une centaine de pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale et va au-delà de ses résultats économiques, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.