73,520 € -1,32 %   14/12/2018 17:35
Médias    >    Communiqués    >    Information trimestrielle au 31 mars 2010 (04/05/2010)

Communiqués

Information trimestrielle au 31 mars 2010

4 mai 2010 - Finances

- Chiffre d’affaires : 6,5 milliards d’euros (-7,3%) :
    - Amélioration des concessions : +5,0%
    - Contracting affecté par les conditions climatiques : -10,5%

- Carnet de commandes : plus haut niveau historique à 25,9 milliards d’euros
- Perspectives 2010 maintenues

Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2010

Le chiffre d’affaires consolidé de VINCI du premier trimestre 2010 s’est élevé à 6,5 milliards d’euros (1) (-7,3% par rapport au 1er trimestre de 2009 à structure réelle ; -8,5% à structure comparable).

Cette évolution est la conséquence des perturbations exceptionnelles subies, en janvier et février, par les filiales contracting en Europe et en Amérique du Nord, en raison de conditions météorologiques particulièrement rudes.

Elle s’est traduite par une baisse de l’activité des pôles du contracting (construction, routes, énergies) de 10,5% à structure réelle (-11,8% à structure comparable).

En revanche, VINCI Concessions affiche sur le trimestre une croissance de chiffre d’affaires de 5%, les premiers signes de reprise du trafic poids lourds sur les autoroutes ayant été observés à partir de février.

En France, le chiffre d’affaires s’élève à 4,0 milliards d’euros en diminution de 7,8% (-7,9% à périmètre comparable).

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 2,4 milliards d’euros (-6,7% à structure réelle, -9,4% à périmètre et change constants). La part du chiffre d’affaires réalisée hors de France représente 38% du total (44% dans les activités du contracting).

Il convient de rappeler que le chiffre d‘affaires dans la plupart des métiers du Groupe est fortement influencé, en début d’année, par les facteurs saisonniers, qui rendent peu représentatives les extrapolations sur l’ensemble de l’exercice.


Perspectives 2010

Sur le plan des prises de commandes, l’activité commerciale a été, dans l’ensemble, bien orientée au 1er trimestre 2010 dans la plupart des pôles du contracting tant en France qu’à l’international. Le carnet de commandes au 31 mars 2010 atteint son plus haut niveau historique à 25,9 milliards d’euros. Il est en hausse de près de 8% par rapport au 31 décembre 2009 et représente 12 mois d’activité moyenne. Il faut toutefois rappeler que la part croissante des grands projets dans le carnet allongera sa durée d’écoulement.

Sur ces bases, malgré l’impact négatif des conditions climatiques sur l’activité des pôles du contracting au début de l’année, VINCI maintient les indications données pour 2010 à l’occasion de la publication des comptes 2009 :

Evolution positive du chiffre d’affaires global, intégrant la contribution des sociétés nouvellement acquises (Cegelec, carrières de Tarmac en Europe continentale).

Cette évolution prend en compte :
- une progression modérée attendue des recettes de péage des filiales autoroutières ;
- une baisse à structure comparable du chiffre d’affaires du contracting plus limitée qu’en 2009.

Les priorités de VINCI restent inchangées : sélectivité dans la prise d’affaires, rigueur dans l’exécution et l’exploitation des projets, priorité donnée aux marges et à la génération de cash, maîtrise des investissements et de l’endettement et préservation de la notation de crédit du Groupe.

 

Analyse du chiffre d’affaires par pôle

VINCI Concessions : 1 080 millions d’euros (+5,0%)

Le chiffre d'affaires de VINCI Autoroutes, qui gère les quatre réseaux autoroutiers de VINCI en France, s’établit à 866 millions d’euros, intégrant une hausse des recettes de péage de 4,8%. Le trafic à réseau stable, malgré les mauvaises conditions météorologiques du début de l’année, a augmenté globalement de 1,3% (véhicules légers : +1,4% ; poids lourds : +1,1%). S’y ajoutent l’impact positif des nouvelles sections (+0,8%) et les effets tarifaires.

Après cinq trimestres de baisse, l’amélioration du trafic poids lourds, observée depuis mi-février s’est confirmée en mars, tandis que le trafic véhicules légers continue sa progression.

Le chiffre d’affaires de VINCI Park ressort à 156 millions d’euros en baisse de 2,2% à structure réelle, mais en légère progression à structure comparable. L’activité a bénéficié, en France, de la progression de la fréquentation horaire et des abonnements, et à l'international, de la croissance en Amérique du Nord.


VINCI Energies : 995 millions d’euros (-6,5%)

En France, le chiffre d’affaires du 1er trimestre 2010 de VINCI Energies s’élève à 707 millions d'euros, en recul de 4,9%, moins prononcé qu’au cours des trimestres précédents. La bonne résistance des infrastructures de production et de transport d’énergie compense partiellement une demande toujours peu soutenue dans l’industrie et l’immobilier tertiaire.

A l’international, le chiffre d’affaires ressort à 288 millions d’euros, en baisse de 10,1% à structure réelle (-11,9% à structure comparable). L’activité s’est contractée dans la plupart des pays européens.
Le carnet de commandes à fin mars ressort à 2,6 milliards d’euros en hausse de près de 13% par rapport au 31 décembre 2009. Il représente plus de 7 mois d’activité moyenne du pôle.


Eurovia : 1 214 millions d’euros (-7,1%)

La forte saisonnalité des activités d’Eurovia rend la réalisation des premiers mois de l’année peu représentative de la performance attendue sur l’ensemble de l’exercice.

En France, le chiffre d’affaires s’établit à 798 millions d’euros en baisse de 7,6%. L’activité a été fortement pénalisée par les conditions climatiques de janvier et février, mais elle s’est redressée en mars. En outre, l’activité avait bénéficié, début 2009, de l’achèvement des travaux de l’A19 et du Duplex A86.

A l’international, le chiffre d’affaires s’élève à 416 millions d'euros (-6,1% à structure réelle, -10,4% à périmètre et changes constants). La montée en régime du chantier de la R1 en Slovaquie a été ralentie pendant l’hiver.
Le carnet de commandes d’Eurovia au 31 mars 2010 s’élève à 6,3 milliards d’euros, en hausse de plus de 6% par rapport à fin 2009. Il représente environ 9 mois d'activité moyenne du pôle.


VINCI Construction : 3 113 millions d’euros (-12,9%)

En France, le chiffre d’affaires s’établit à 1 476 millions d’euros en baisse de 18,4%. L’impact des mauvaises conditions climatiques a été amplifié par le phasage du lancement de plusieurs grands projets. Une partie du retard pris dans l’exécution des chantiers et imputable aux intempéries devrait pouvoir être rattrapée dans les mois à venir.

A l’international, le chiffre d’affaires ressort à 1 637 millions d’euros (-7,2% à structure réelle, -10,2% à structure comparable). Le recul des activités bâtiment au Royaume-Uni, en Belgique et en Europe centrale s’est poursuivi. En revanche, de fortes progressions d’activité ont été réalisées par Entrepose Contracting (travaux pétroliers et gaziers) et Deme (dragage et travaux maritimes). Il faut aussi noter que plusieurs grands projets de génie civil remportés au cours des derniers mois ne sont pas encore entrés en pleine phase de production.

Le carnet de commandes au 31 mars 2010 de VINCI Construction est en hausse de 7,5% par rapport au 31 décembre 2009 à 16,9 milliards d’euros. Il représente plus de 14 mois d’activité moyenne du pôle.


Faits marquants de la période

Concessions / partenariats public-privé

Le 25 janvier 2010, dans le cadre du plan de relance de l’économie française et du « Grenelle de l’environnement », ASF, Escota et Cofiroute ont conclu un accord avec le concédant par lequel elles s’engagent à investir environ 750 millions d’euros sur trois ans afin d’améliorer les caractéristiques environnementales de leurs réseaux (protection acoustique, de la ressource en eau et de la biodiversité, rénovation des aires, parkings de covoiturage, télépéage sans arrêt,…). En contrepartie de cet effort d’investissement, la durée des contrats de concession des trois sociétés a été allongée d’un an.

En janvier 2010, VINCI Airports, a acquis l’essentiel des participations de Keolis dans les sociétés d’exploitation de quatre aéroports régionaux français et détient désormais 99% de leur capital. Après l’obtention de la délégation de service public des aéroports de Rennes et de Dinard, VINCI Airports gère six aéroports en France, représentant un trafic total de 1,8 millions de passagers et un chiffre d’affaires total d’environ 45 millions d’euros.

En février 2010, VINCI Park a conclu, via sa filiale américaine LAZ Parking, l’acquisition de 89 contrats de la société InterPark implantée dans l’est des Etats-Unis. LAZ Parking devient l’un des quatre premiers opérateurs de stationnement aux Etats-Unis, gérant environ 435 000 places dans une centaine de villes et 21 Etats.

Le 18 février 2010, VINCI en groupement avec SFR, AXA et TDF a signé avec Réseau de Ferré de France le contrat de partenariat public-privé GSM-R. Ce contrat, d’une durée de 15 ans et d’un montant global de 1 milliard d’euros, consiste à assurer le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance d’un réseau de télécommunication numérique qui permettra d’assurer les communications (voix et données) entre les trains et les équipes de régulation au sol en mode conférence. Il sera déployé progressivement jusqu’en 2015 sur 14 000 km de lignes ferroviaires traditionnelles et à grande vitesse en France.

Le 30 mars 2010, le groupement LISEA composé de VINCI, la Caisse des Dépôts et AXA Private Equity, a été désigné concessionnaire pressenti de la ligne à grande vitesse Sud-Europe-Atlantique (LGV SEA). D'une durée de 50 ans et d’un montant total estimé à plus de 7 milliards d’euros, ce contrat porte sur le financement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance d’une nouvelle ligne à grande vitesse de 303 kilomètres reliant Tours à Bordeaux. La rémunération du concessionnaire sera assurée par les redevances que paieront les compagnies ferroviaires utilisant l’infrastructure.


Contracting

En janvier 2010, VINCI Construction Grands Projets et Bachy Soletanche Ltd, filiales de VINCI Construction ont remporté, en groupement à parts égales avec un constructeur britannique, le contrat du Lee Tunnel, attribué par Thames Water, opérateur historique des eaux londoniennes. Ce contrat, d’un montant total de 476 millions d’euros, porte sur la construction d’un tunnel de 7 km pour eaux pluviales et usées à l’est de Londres. Les travaux ont commencé début 2010 et devraient être achevés en 2015.


Croissance externe

En février 2010, Eurovia a acquis auprès de la société Tarmac, filiale d’Anglo American plc, ses carrières situées en France, en Allemagne, en Pologne et en République tchèque. Réparties sur une centaine de sites, ces carrières représentent une production annuelle d’environ 30 millions de tonnes et un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 150 millions d’euros. Eurovia renforce ainsi ses capacités industrielles en Europe centrale où l’activité routière est en plein essor. La réalisation de l’opération est soumise aux autorités compétentes en matière de concurrence.

Le 14 avril 2010, suite à l’obtention des autorisations des autorités de la concurrence européenne, l’accord de partenariat stratégique conclu en août dernier entre Qatari Diar et VINCI est entré en vigueur. VINCI acquiert ainsi 100% du capital de Cegelec et Qatari Diar devient le 1er actionnaire de VINCI, après les fonds d’épargne des salariés, avec une participation au capital de 5,78%. Présent dans une trentaine de pays et employant près de 25 000 collaborateurs, Cegelec a réalisé en 2009 un chiffre d’affaires de plus 2,8 milliards d’euros (dont 44% à l’international). Les données financières de Cegelec seront consolidées dans les comptes de VINCI à partir du 14 avril 2010.


Eléments financiers

En avril 2010, Autoroutes du Sud de la France (ASF) a réalisé avec succès une émission obligataire publique de 500 millions d’euros d’une maturité de 10 ans et assortie d’un coupon annuel de 4,125%. Cette opération, destinée à refinancer la dette existante d’ASF, permet d'en allonger la maturité moyenne et confirme la confiance du marché dans la qualité du crédit de la société, notée BBB+ par Standard & Poor’s et Baa1 par Moody’s, perspective stable.

L’endettement financier net consolidé au 31 mars 2010 s’établit à 14,1 milliards d’euros. En baisse de 1,7 milliard d’euros sur 12 mois, il a augmenté d’environ 400 millions d’euros par rapport à sa position au 31 décembre 2009. Cette évolution, comparable à celle de l’exercice précédent, traduit la saisonnalité du cycle d’exploitation des entreprises du Groupe.

Le Groupe conserve un niveau de liquidités très important de près de 12,6 milliards d’euros, dont 7,2 milliards de lignes de crédit bancaires confirmées non utilisées et 5,4 milliards d’euros de trésorerie.


Agenda

Assemblée générale des actionnaires : le 6 mai 2010 à 10 heures 30 à l’Olympia, Paris 9ème

 

(1) Le chiffre d’affaires total de VINCI, intégrant, conformément à l’interprétation IFRIC 12, les travaux de construction confiés par ses filiales concessionnaires à des entreprises extérieures au groupe, s’élève à 6,6 milliards d’euros au 1er trimestre 2010. Il ressort en diminution de 6,8% par rapport au 1er trimestre 2009.

 

Chiffre d’affaires consolidé
(En millions d’euros)

  1er trimestre Variation 2010/2009
 20092010RéelleComparable
     
  VINCI Autoroutes826,5865,64,7%4,7%
  VINCI Park & autres concessions201,7214,26,2%5,4%
S/T VINCI Concessions1 028,21 079,85,0%4,9%
     
  VINCI Energies1 063,2994,5(6,5%)(7,0%)
  Eurovia1 306,31 213,6(7,1%)(8,5%)
  VINCI Construction3 573,53 112,8(12,9%)(14,4%)
S/T Contracting5 943,15 320,8(10,5%)(11,8%)
     
VINCI Immobilier117,0107,2(8,4%)(8,4%)
Eliminations internes(118,8)(50,4)  
     
Total hors CA ‘Construction’ des filiales concessionnaires (IFRIC 12) 6 969,5 6 457,4 (7,3%) (8,5%)
CA ‘Construction’ des filiales concessionnaires208,6225,07,9%7,9%
Eliminations internes(104,2)(91,3)  
CA ‘Construction’ externe des filiales concessionnaires104,4133,628,0%28,1%
Total*7 073,9 6 591,0(6,8%)(8,0%)

 

Répartition géographique
(En millions d’euros)

  1er trimestre Variation 2010/2009
 20092010RéelleComparable
France    
VINCI Concessions946,2999,85,7%5,0%
  VINCI Energies743,1706,9(4,9%)(4,8%)
  Eurovia863,2797,7(7,6%)(7,5%)
  VINCI Construction1 809,4 1 476,2 (18,4%) (18,6%)
S/T Contracting3 415,8 2 980,7 (12,7%) (12,7%)
Eliminations et divers1,0 44,3  
Total 4 363,0 4 024,9 (7,8%) (7,9%)
CA Construction externe des concessionnaires96,1125,931,0%31,0%
Total France*4 459,0 4 150,7 (6,9%) (7,1%)
     
International    
VINCI Concessions82,080,0(2,4%)3,8%
  VINCI Energies320,1287,6(10,1%)(11,9%)
  Eurovia443,1415,9(6,1%)(10,4%)
  VINCI Construction1 764,1 1 636,6 (7,2%) (10,2%)
S/T Contracting2 527,3 2 340,1 (7,4%) (10,4%)
Eliminations et divers(2,7)12,5  
Total 2 606,6 2 432,7 (6,7%) (9,4%)
CA Construction externe des concessionnaires8,37,7(6,9%)(5,9%)
Total International*2 614,9 2 440,4 (6,7%) (9,4%)

* Chiffre d’affaires intégrant, conformément à l’application de l’IFRIC 12, le chiffre d’affaires ‘Construction’ externe des filiales concessionnaires (prestations de travaux réalisés pour les filiales concessionnaires par des entreprises extérieures au groupe VINCI)

 

Evolution du chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes au 1er trimestre 2010

 ASFEscotaCofirouteArcourVINCI Autoroutes
  Véhicules légers1,3%0,7%2,2% -1,4%
  Poids lourds0,3%3,5%2,2% -1,1%
Trafic à réseau stable 1,1% 1,0% 2,2% - 1,3%
Nouvelles sections - - 1,0%* - 0,8%**
Autres effets 2,3% 2,8% 2,1% - 2,7%
Recettes de péage(en m€)477 134 230 7 847
Variation 2010/2009 3,4% 3,8% 5,3% - 4,8%
      
Chiffre d’affaires (en m€) 489 136 234 7 866
Variation 2010/2009 3,4% 3,9% 5,2% -4,7%

* Duplex A86
** Duplex A86 et Arcour A19

 

Carnet de commandes des pôles Contracting (VINCI Energies, Eurovia, VINCI Construction)
(En milliards d’euros)

 31 mars 200931 décembre 200931 mars 2010Versus 31-3-09Versus 31-12-09
VINCI Energies2,62,32,60,4%12,6%
Eurovia5,45,96,317,3%6,4%
VINCI Construction15,815,816,97,0%7,5%
Total 23,8 24,0 25,9 8,6%7,7%
dont France11,410,911,50,8%5,0%
dont International12,413,114,415,7%9,9%

 

 

À propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions et du contracting, employant près de 195 000 collaborateurs dans une centaine de pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale et va au-delà de ses résultats économiques, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.