Métiers

VINCI Construction

Profil

Premier groupe français et acteur mondial de la construction, VINCI Construction réunit 777 sociétés consolidées et 68 000 collaborateurs dans une centaine de pays.

Structuré selon une approche intégrée, VINCI Construction peut intervenir sur l’ensemble du cycle de vie d’une infra-structure (financement, conception, construction, maintenance), en fonction des besoins de chaque projet.

Cette vision d’ensemble permet de veiller en perma-nence à l’optimisation de l’équation coût-délai-qualité et d’intégrer l’impératif d’écoconception pour limiter l’impact des projets et anticiper l’évolution des usages.


L’activité de VINCI Construction s’exerce dans huit domaines : bâtiments, ouvrages fonctionnels, infrastructures de transport, infrastructures hydrauliques, énergies renouvelables et nucléaire, environnement, pétrole et gaz, mines.

Son organisation en trois composantes complémentaires permet à VINCI Construction d’accompagner ses clients dans la durée, sur des projets diversifiés de par leurs spécificités techniques, leur taille et leur localisation géographique.

Le Réseau de filiales locales : 
  – en France métropolitaine avec VINCI Construction France, qui dispose d’un réseau solidement ancré régionalement au travers de 391 implantations territoriales ;
  – dans les autres régions du monde avec VINCI Construction UK et VINCI Construction International Network, qui rassemble les filiales VINCI Construction Dom-Tom ; Warbud, Průmstav, SMP et SMS en Europe centrale ; Sogea-Satom dans 20 pays d’Afrique ; HEB Construction en Nouvelle-Zélande.

La Division des grands projets, qui accompagne des projets complexes ou de très grande envergure en France et à l’international au travers de VINCI Construction Grands Projets, VINCI Construction Terrassement et Dodin Campenon Bernard.

Les Métiers de spécialités exercés par des filiales dans le domaine de la géotechnique (Soletanche Bachy et Menard), des structures (Freyssinet et Terre Armée), du nucléaire (Nuvia), du pétrole, du gaz et des énergies thermiques renouvelables (groupe Entrepose, dont VINCI Environnement).



Positionnement concurrentiel de VINCI Construction sur ses principaux marchés


FRANCE. VINCI Construction est leader devant Bouygues Construction, Eiffage Construction, Fayat et Spie Batignolles sur un marché estimé à plus de 200 milliards d’euros.
Le reste du marché se répartit entre quelques entreprises régionales de taille moyenne (notamment Demathieu Bard, Léon Grosse) et un grand nombre de petits entrepreneurs.

ROYAUME-UNI. VINCI Construction UK est un acteur de taille significative au Royaume-Uni, notamment dans les métiers du bâtiment et du génie civil. Ses principaux concurrents sont les groupes Balfour Beatty, Carillion, Kier, Morgan Sindall, Amey et Laing O’Rourke. Le marché britannique est estimé à environ 200 milliards d’euros.

EUROPE CENTRALE. VINCI Construction est présent dans cette zone grâce à ses filiales de taille moyenne implantées localement, notamment en Pologne et en République tchèque. Ses principaux concurrents dans cette zone sont Strabag, Skanska, Hochtief ; en Pologne, Budimex et en République tchèque, Metrostav.

AFRIQUE. Présent dans 20 pays, Sogea-Satom, filiale de VINCI Construction, est un acteur majeur en Afrique centrale, en Afrique de l’ouest et en Afrique équatoriale. Ses principaux concurrents sont européens, asiatiques, en particulier chinois, et africains.

OCÉANIE. Grâce à l’acquisition d’HEB Construction, en août 2015, VINCI Construction est devenu un acteur majeur des infrastructures sur le marché néo-zélandais.

MARCHÉS DE SPÉCIALITÉS. Soletanche Freyssinet, filiale de VINCI Construction, est mondialement présent sur les marchés du génie civil spécialisé. En 2015, il a porté de 50 % à 100 % sa participation au capital de Grupo Rodio Kronsa et accélère ainsi son développementen Amérique latine. Parmi ses concurrents figurent Trevi, Bauer et Keller pour les activités de fondations spéciales, VSL (filiale du groupe Bouygues) pour les systèmes de précontrainte et de haubanage. Entrepose, filiale de VINCI Construction, est un acteur mondial dans la conception et la réalisation de projets industriels complexes dans les domaines du pétrole et du gaz. Saipem (groupe ENI) et CB&I sont parmi ses principaux concurrents.



Un environnement économique tendu a pesé sur l’activité de VINCI Construction en France, où la décroissance du marché s’est accentuée, et à l’international dans les métiers et les pays dépendant des investissements pétroliers. Les filiales de génie civil spécialisé ont poursuivi leur dynamique de croissance. La Division des grands projets a continué son redéploiement à l’international tout en achevant les travaux d’infra-structure de la LGV SEA Tours-Bordeaux en France.



Perspectives

La situation des carnets de commandes de VINCI Construction en fin d’exercice laisse entrevoir une légère contraction d’activité en 2016. Celle-ci devrait toutefois être moins marquée qu'en 2015. En France, la progression des prises de commandes, le retour des grands investisseurs sur le marché de l’immobilier de bureaux et le développement d’opérations pour le compte de clients privés devraient contribuer au redressement de l’activité bâtiment. De son côté, l’activité génie civil sera soutenue par les premiers investissements du Grand Paris. Dans les autres réseaux de filiales locales, l’activité devrait demeurer robuste dans les collectivités françaises d’outre-mer, en Pologne et en Nouvelle-Zélande ; en Afrique, Sogea-Satom poursuivra ses efforts de diversification géographique pour atténuer l’impact du fort recul des investissements d’infrastructures dans les pays pétroliers.

Dans les grands projets, sur un marché mondial toujours en croissance, le développement des activités à l’international devrait se confirmer, favorisé par les synergies mises en œuvre au sein du pôle, de la branche contracting et avec VINCI Concessions. Les entités de la Division des grands projets devraient bénéficier également d’une conjoncture porteuse en France, grâce aux programmes d’infrastructures du Grand Paris.

Dans les Métiers de spécialités, Entrepose poursuivra ses efforts pour réduire sa dépendance vis-à-vis du marché du pétrole et du gaz, notamment par le développement de nouvelles offres dans les énergies thermiques renouvelables, en synergie avec VINCI Environnement. Soletanche Freyssinet, après plusieurs exercices de forte croissance, devrait voir son activité se stabiliser à un haut niveau.

En s’appuyant sur les ressources du digital, VINCI Construction accélérera la convergence de ses divisions autour d’outils et de méthodes destinées à améliorer la productivité de ses chantiers et la valeur ajoutée de ses offres. L’intensification des transversalités visera également à accompagner l’internationalisation du pôle en renforçant ses ressources collectives de management opérationnel.

14 491 M€ Chiffre d'affaires

536 M€ EBITDA

288 M€ Résultat opérationnel sur activité

164 M€ Résultat net part du Groupe

68 371 salariés