Cours de l'action le 20/07/2017 17:36
77,950 € -0,55 %

Métiers

VINCI Construction

Profil

Premier groupe français et acteur mondial de premier plan de la construction, VINCI Construction réunit 700 sociétés consolidées et 67 000 collaborateurs dans une centaine de pays.

Son activité s’exerce dans huit domaines : bâtiments, ouvrages fonctionnels, infrastructures detransport, infrastructures hydrauliques, énergies renouvelables et nucléaire, environnement, pétrole et gaz, mines.


Son organisation en trois composantes complémentaires permet à VINCI Construction d’accompagner ses clients dans la durée, sur des projets diversifiés de par leurs spécificités techniques, leur taille et leur localisation géographique.

Le Réseau de filiales locales :
- en France métropolitaine avec VINCI Construction France, qui dispose d’un réseau solidement ancré régionalement au travers de 393 implantations territoriales ;
- dans les autres régions du monde avec VINCI Construction UK et VINCI Construction International Network, qui rassemble les filiales VINCI Construction Dom-Tom ; Warbud, Průmstav, SMP et SMS en Europe centrale ; Sogea-Satom dans 21 pays d’Afrique ; HEB Construction en Nouvelle-Zélande.

La Division des grands projets, qui accompagne des projets complexes ou de grande envergure en France et à l’international au travers de VINCI Construction Grands Projets, VINCI Construction Terrassement et Dodin Campenon Bernard.

Les Métiers de spécialités exercés par des filiales dans le domaine des sols (Soletanche Bachy et Menard), des structures (Freyssinet et Terre Armée), du nucléaire (Nuvia), des services numériques dédiés à la construction (Sixense), du pétrole, du gaz et des énergies thermiques renouvelables et de la valorisation énergétique(Entrepose, dont VINCI Environnement).



Positionnement concurrentiel de VINCI Construction


FRANCE
VINCI Construction est leader devant Bouygues Construction, Eiffage Construction, Fayat, NGE et Spie Batignolles sur un marché estimé àenviron 200 milliards d’euros dechiffre d’affaires. Le reste dumarché se répartit entre quelques entreprises régionales detaille moyenne (notamment Demathieu Bard, Léon Grosse) et un grand nombre depetits entrepreneurs.

ROYAUME-UNI
VINCI Construction UK est un acteur detaille significative au Royaume-Uni, notamment dans les métiers du bâtiment et du génie civil. Ses principaux concurrents sont les groupes Balfour Beatty, Carillion, Kier, Laing O’Rourke etInterserve. Le marché britannique est estimé àenviron 150 milliards de livres sterling de chiffre d’affaires.

EUROPE CENTRALE
VINCI Construction est présent dans cette zone grâce à ses filiales de taille moyenne implantées localement, notamment enPologne et en République tchèque. Sesprincipaux concurrents dans cette zone sont Strabag, Skanska, Porr maisaussi, en Pologne, Budimex, etenRépublique tchèque, Metrostav.

AFRIQUE
Présent dans 21 pays, Sogea-Satom, filialede VINCI Construction, est un acteur majeur en Afrique centrale, en Afrique de l’Ouest, en Afrique équatoriale et en Afrique de l’Est. Ses principaux concurrents sont européens, asiatiques, en particulier chinois, et africains.

OCÉANIE
Grâce à l’acquisition d’HEB Construction, enaoût 2015, VINCI Construction est devenu un acteur majeur des infrastructures sur le marché néozélandais.

MARCHÉS DE SPÉCIALITÉS
Soletanche Freyssinet, filiale de VINCI Construction, est mondialement présent sur les marchés du génie civil spécialisé. Parmi ses concurrents figurent Trevi, Bauer et Keller pour les activités de fondations spéciales, VSL (filiale du groupe Bouygues) pour les systèmes de précontrainte et dehaubanage. Entrepose, filiale de VINCI Construction, est un acteur mondial dans la conception et la réalisation de projets industriels complexes dans les domaines du pétrole etdu gaz. Saipem (groupe ENI) et CB&I sont parmi ses principaux concurrents.



Le contexte économique et concurrentiel tendu, en particulier en France, ainsi que la politique de sélectivité donnant la priorité à l’amélioration des marges ont conduit à une contraction de l’activité de VINCI Construction, moins marquée, toutefois, qu’en 2015.



Perspectives

La bonne tenue des prises de commandes en 2016 permet d’envisager un retour à lacroissance du chiffre d’affaires en 2017. La priorité de VINCI Construction restera, toutefois, l’amélioration de ses marges, dans un environnement toujours fortement concurrentiel.

En France, l’activité dans le bâtiment devrait bénéficier de la bonne orientation dumarché dulogement et des investissements privés dans l’immobilier d’entreprise, enparticulier en Île-de-France, où VINCIConstruction France dispose d’une nouvelle organisation plus efficiente. L’activité dans le génie civil sera soutenue par les investissements croissants dans les infrastructures de transport du Grand Paris Express, dans la continuité des premiers contrats remportés par les entreprises du pôle.

Dans les autres réseaux de filiales locales, en Europe, VINCI Construction devrait confirmer son redressement sur le marché britannique, et renouer avec une croissance maîtrisée en Pologne. En Afrique, sous réserve de l’évolution des prix du pétrole et desmatières premières, la tendance à l’amélioration de l’activité devrait seconfirmer pour Sogea-Satom, qui accentuera ses efforts de différenciation pour maintenir ses positions solides.

La Division des grands projets poursuivra son déploiement international, en accompagnant notamment l’extension des concessions du Groupe, et bénéficiera également en France des investissements du Grand Paris.

Dans les métiers de spécialités, les entreprises de Soletanche Freyssinet devraient confirmer la dynamique qui a caractérisé les prises de commandes en 2016, sur des marchés où leurs expertises sont de plus en plus sollicitées. L’activité d’Entrepose sera soutenue par la montée en puissance du grand chantier du Trans Adriatic Pipeline, et par le développement d’offres diversifiées dans des secteurs comme le stockage souterrain et les énergies thermiques renouvelables.

13 681 M€ Chiffre d'affaires

539 M€ EBITDA

330 M€ Résultat opérationnel sur activité

194 M€ Résultat net part du Groupe

66 682 salariés