Actualités

L’aéroport de Santiago de Chili, une étape significative dans la stratégie de développement international de VINCI Airports

26 Novembre 2015 - Projets en cours - Chili

Avec ses partenaires ADP et Astaldi, VINCI a officiellement remporté le 21 avril dernier la concession de l’aéroport international de Santiago du Chili. La reprise de l’exploitation a débuté le 1er octobre 2015. Les travaux de construction d’un nouveau terminal, menés sur les cinq prochaines années, doubleront la capacité d’accueil de l’aéroport.

Sur la durée de la concesion (20 ans), VINCI assurera avec ses partenaires Aéroports de Paris et Astaldi l'exploitaiton de l'ensemble des infrastructures du site : les deux terminaux - l'existant et le nouveau - ainsi que les parkings et les ouvrages qu'il est prévu de développer.
Sur la durée de la concesion (20 ans), VINCI assurera avec ses partenaires Aéroports de Paris et Astaldi l'exploitaiton de l'ensemble des infrastructures du site : les deux terminaux - l'existant et le nouveau - ainsi que les parkings et les ouvrages qu'il est prévu de développer.

L’aéroport Arturo Merino Benítez de Santiago du Chili a accueilli plus de 16 millions de passagers en 2014, soit un trafic à peine inférieur à l’aéroport de Lisbonne, le plus important géré jusqu’à présent par VINCI Airports. L’objet de la concession remportée par Nuevo Pudahuel (Aéroports de Paris,VINCI Airports et Astaldi) est d’accompagner le développement de cet aéroport, dont le trafic, en corrélation avec l’économie chilienne, a progressé en moyenne de 9% en vingt ans.

Dans un pays attractif et propice au trafic aérien, l’aéroport occupe une position stratégique, concentrant 60% du trafic intérieur et 98% du trafic du pays pour les liaisons internationales. Le programme de travaux visant à accueillir 30 millions de passagers comprend la construction d’un nouveau terminal international et la rénovation de la plate-forme actuelle transformée en terminal domestique.

Les propositions du Groupe ont su convaincre par le phasage précis et les perspectives de développement qu’elles impliquaient, tant pour le trafic que pour les activités extra-aéronautiques. « Notre offre a sans doute été gagnante car étayée par des analyses approfondies, indiquant un potentiel de croissance de l’activité très significatif » explique Astrid Tran Ba Huy, chef de projet VINCI Airports.

Le modèle concessionnaire-constructeur au service de Santiago du Chili

L’occasion est donnée à VINCI de déployer sur ce projet son modèle intégré concessionnaire–constructeur : « Nous sommes au cœur des capacités du Groupe à combiner concession et construction .» souligne Pierre Coppey, Président de VINCI Concessions et Directeur général délégué de VINCI. Pour ce chantier de bâtiment le plus important jamais réalisé à l’export par VINCI, le délai est très serré (moins d’un an pour finaliser le design, 48 mois de travaux), mais le Groupe a l’expérience de la collaboration sur ce type de projets. La complémentarité avec ses partenaires ADP, pour les aspects concessifs et aéroportuaires, et Astaldi pour la construction, constitue une force pour la bonne réussite du projet.

Un tel fonctionnement intégré a été facilité par l’utilisation du BIM (Building Information Modeling).
Outil incontournable, il allie technologies et méthodes de travail basées sur le partage et la transparence. Dans un contexte multiculturel, il permet aux différents intervenants du projet d’avoir accès au même niveau d’information, avec une mise à jour quotidienne et mutualisée des modèles.

Sur place, l’équipe de tête du groupement constructeur est déjà à l’œuvre. En à peine plus d’un an, une entreprise de construction de plus de 200 personnes, et qui fera travailler environ 2000 personnes sur le chantier, doit être mise en place.
Leurs collègues de l’exploitation travaillent eux aussi d’arrache-pied. Il s’agit de s’adapter en un temps très court à un nouvel environnement qui comporte des spécificités de fonctionnement. Le challenge pour VINCI Airports est aussi de déployer un nouveau système de management.

« VINCI Airports bénéficie du code génétique de VINCI. Le Groupe a toujours placé les concessions au cœur de sa stratégie, et il a développé un savoir-faire intégré de concessionnaire, d’investisseur, de maître d’ouvrage, de constructeur et d’opérateur de services. C’est ce modèle, (…), qui a été appliqué à VINCI Airports et lui a permis de se développer fortement ces dernières années. Nous sommes reconnus aujourd’hui comme un acteur significatif sur le marché mondial-ce que confirme le récent succès de Santiago du Chili. Nous sommes en train de fabriquer les références qui nous permettront de déployer encore plus largement notre modèle sur le marché aéroportuaire.» explique Nicolas Notebaert, président de VINCI Airports.

16 millions de passagers en 2014

30 millions de passagers pourront être accueillis une fois le nouveau terminal achevé

Environ 2 000 personnes travailleront sur ce chantier

98% du trafic international du Chili passe par l’aéroport de Santiago