Actualités

Enceinte de Tchernobyl : un projet unique au monde

29 Novembre 2016 - Projets en cours - Ukraine

En 1986, un accident survenu au cœur de la centrale nucléaire de Tchernobyl provoquait un rejet de poussière radioactive contaminant la zone au nord de Kiev (Ukraine) et se propageant en Europe. En novembre 2016, une nouvelle arche de confinement destinée à recouvrir le réacteur n°4 et à accueillir les travaux de démantèlement du site, est poussée jusqu’à sa position définitive. Un projet unique au monde, mené par deux groupes français : VINCI Construction et Bouygues Construction, pour un montant de 1,5 milliard d’euros.

Enceinte de Tchernobyl : un projet unique au monde
Enceinte de Tchernobyl : un projet unique au monde

Financé par deux fonds internationaux gérés par la BERD (Banque européenne pour le développement), elle-même contributrice, pour le compte de la communauté internationale, le projet est mené par NOVARKA : groupement composé à 50/50 de VINCI Construction Grands Projets, filiale de VINCI Construction (leader) et Bouygues Travaux Publics, filiale de Bouygues Construction.

Il comprend la conception et la construction d’une enceinte de confinement en forme d’arche, destinée à recouvrir l’actuel sarcophage construit en 1986, juste après l’accident.

Sélectionnée en 1992, à la suite d’un concours d’idées lancé par l’Ukraine, la solution proposée par le groupement piloté par VINCI Construction a pour objectif principal le confinement des matières radioactives et la protection contre les agressions climatiques du sarcophage existant. Elle disposera, à terme, d’équipements et d’installations qui permettront les opérations futures de démantèlement du réacteur n°4 dans des conditions maximales de flexibilité et sécurité, tout en limitant au maximum les interventions humaines.

La livraison du projet est prévue pour Novembre 2017.

Plus de 10 000 personnes, de 30 nationalités différentes, ont été mobilisées sur ce projet. Pour leur sécurité, une surveillance (radioactivité et contamination atmosphérique) a été assurée en permanence et 60 personnes dûment qualifiées en radioprotection ont été spécialement mobilisées sur le site.

L’alliance entre VINCI Construction et Bouygues Construction s’est révélée gagnante, et l’est encore aujourd’hui, sur de nombreux autres grands projets dans le monde.

Actemium Portugal (VINCI Energies Europe) a également pris part au projet et a réalisé divers travaux pour l’installation du système de contrôle intégré et du système de contrôle radiologique de l’arche.