Accueil - Mobile
72,840 € +1,42 %   23/10/2020 17:36

Respecter les principes éthiques

VINCI s’est doté d’un cadre renforcé pour que tous ses collaborateurs contribuent de manière effective à l’exigence d’intégrité et de transparence.

Éthique et conformité

VINCI s’est construit autour de valeurs fortes qui façonnent sa culture et guident ses actions. L’éthique est au cœur de toutes les relations d’affaires entre VINCI et ses parties prenantes. Le Groupe attend de chacun de ses collaborateurs un comportement irréprochable, fondé sur la probité, la loyauté, le respect de la dignité et des droits individuels. Cet engagement est porté au plus haut niveau du Groupe. Tout au long d’un road-show interne qui l’a conduit à rencontrer près de 8 000 collaborateurs en 2018 et 2019, le président-directeur général Xavier Huillard a systématiquement réaffirmé les ambitions de VINCI en matière de performance globale et de conformité.

La Charte éthique et comportements formalise l’ensemble des principes d’éthique professionnelle qui s’imposent en toutes circonstances et dans tous les pays où le Groupe est présent à l’ensemble de ses entreprises et de ses collaborateurs. Elle s’accompagne d’un Code de conduite anticorruption qui explicite les règles en matière de prévention des faits de corruption, notamment par l’identification des risques dans les processus métiers et par l’explicitation des comportements à proscrire.

Ces deux documents sont disponibles en 30 langues sur l’intranet du Groupe (ainsi que sur son site Internet). Ils sont ainsi accessibles à près de 100 % des collaborateurs dans la langue officielle de leur pays et font partie du dossier d’accueil des nouveaux salariés. Les 25 000 principaux managers du Groupe se sont engagés à les respecter et à les faire appliquer dans leur périmètre de responsabilité.

Formation et information

Afin que tous les collaborateurs puissent contribuer de manière effective à la prévention et à la détection des faits de corruption, en fonction des missions qui leur sont confiées, des programmes de formation spécifiques sont conçus et déployés à chacun des niveaux d’organisation. Ils complètent les modules de formation généraliste disponibles en e-learning sur la plate-forme du Groupe, tels que ceux intitulés « Anticorruption – enjeux et risques » ou « Conflits d’intérêts ».

43 470
collaborateurs formés à la prévention et la détection des fait de corruption en 2019

Partenaires et sous-traitants

L’exigence d’intégrité et de transparence s’applique non seulement aux sociétés et aux collaborateurs du Groupe mais aussi à ses partenaires et à ses sous-traitants. L’évaluation de ces derniers, outre leurs compétences techniques et leur capacité à remplir leurs missions, porte également sur leurs propres engagements en matière de respect des droits humains et d’éthique des affaires.

VINCI Integrity

Après avis favorable du comité d’entreprise européen, le dispositif d’alerte du Groupe a été complété à partir du 1er janvier 2019 par la plate-forme numérique de signalement VINCI Integrity. Accessible en cinq langues via l’intranet et le site Internet du Groupe, ce dispositif sécurisé permet aux collaborateurs comme aux parties prenantes de signaler toute conduite inappropriée en matière de droits humains, d’éthique des affaires, de prévention des risques environnementaux ou de santé-sécurité. Il garantit la traçabilité et la confidentialité des échanges.

Gouvernance

La direction Éthique et Vigilance est rattachée au président-directeur général. En collaboration étroite avec les directions des pôles, les fonctions corporate et le comité Éthique et Vigilance du Groupe, et en s’appuyant sur les expertises internes (directions Juridique, de l’Audit, des Ressources humaines, club Éthique et conformité, comité de pilotage « RGPD », comité de pilotage « droits humains ») ou externes, elle coordonne la mise en œuvre du dispositif de prévention.

Le comité Éthique et Vigilance, constitué en 2018, se compose de sept membres, dont cinq font partie du comité Exécutif de VINCI. Il s’assure du déploiement et de l’évolution des dispositifs de conformité couverts par la Charte éthique et comportements, notamment en matière de détection et de prévention des faits de corruption et de prévention des atteintes graves envers les droits humains et les libertés fondamentales, la santé et la sécurité des personnes ainsi que l’environnement, résultant des activités du Groupe.

Il supervise les évolutions de la Charte éthique et comportements et du Code de conduite anticorruption.

Mise à jour : 30/07/2020