81,620 € -1,54 %   22/02/2018 14:03
Groupe    >    Métiers    >    Eurovia

Eurovia

Eurovia développe des solutions de mobilité dans le domaine des infrastructures de transport et des aménagements urbains. Eurovia construit et rénove des routes, autoroutes, voies ferrées, lignes de transports urbains, ainsi que des plates-formes aéroportuaires, industrielles et commerciales.
Eurovia assure également la gestion et la maintenance de réseaux routiers et ferroviaires, et exploite un réseau de carrières et d’installations industrielles (usines de liants, postes d’enrobage).

Chiffres clés 2017

Chiffre d'affaires :
8 112 M€

Capacité d'autofinancement :
455 M€

Résultat opérationnel sur activité :
301 M€

Résultat net part du Groupe :
216 M€

39 526 salariés

Infrastructures de transport et aménagement urbain

Eurovia, l’un des principaux acteurs mondiaux dans ce domaine, construit et rénove des routes, autoroutes, voies ferrées, lignes de transports urbains, ainsi que des plates-formes aéroportuaires, industrielles et commerciales. Eurovia réalise aussi des travaux d’aménagement connexes : démolition et déconstruction, assainissement, terrassement, voirie et réseaux divers (VRD), et aménagements urbains.

Carrières

Parmi les leaders européens du marché des granulats, Eurovia assure l’extraction, la transformation et la commercialisation de granulats naturels et recyclés. Eurovia exploite un réseau de 350 carrières, produisant 82 millions de tonnes de granulats par an (57 millions en quote-part Eurovia), et de 150 installations de recyclage et de valorisation de matériaux. Ses réserves (*) représentent 3,1 milliards de tonnes en quote-part, soit plus de 50 années de production.

(*) Réserves maîtrisées en propriété ou en fortage.

Production industrielle

Eurovia gère 330 postes d’enrobage qui fournissent 20 millions de tonnes d’enrobés par an, ainsi qu’un réseau de 50 unités de production de liants bitumineux. Eurovia produit également des équipements pour la signalisation routière (panneaux, portiques et peintures).

Services

Eurovia assure la gestion et la maintenance de 70 000 km de réseaux routiers et de réseaux ferroviaires, dans le cadre de contrats de long terme. Eurovia réalise également des prestations d’équipement de la route (signalisation verticale et horizontale, équipements de sécurité) et de maintenance d’ouvrages connexes (équipements de voirie, espaces verts et plantations).

Positionnement concurrentiel d'Eurovia

France

Eurovia est, avec Colas et Eiffage Infrastructures, l’un des leaders du marché des travaux routiers et ferroviaires. Ce marché se répartit, par ailleurs, entre de nombreuses entreprises régionales et locales. Eurovia est leader sur le marché des granulats, où opèrent également ses concurrents routiers et des groupes cimentiers comme Lafarge Holcim, GSM (Heidelberg Cement Group) et Cemex, ainsi que plusieurs centaines de producteurs locaux.

Allemagne

Eurovia GmbH est l’un des principaux acteurs du secteur avec Strabag, dans un marché composé principalement de nombreuses sociétés à caractère régional.

Royaume-Uni

Eurovia UK, via sa filiale Ringway, est un acteur majeur sur le marché des contrats de maintenance routière à long terme. Ses principaux concurrents sont Amey (groupe Ferrovial), Kier et Balfour Beatty. Eurovia UK intervient également dans les métiers de travaux routiers classiques, en concurrence avec Balfour Beatty, Carillion et Tarmac (groupe CRH), Aggregate Industries (LafargeHolcim), Hanson (Heidelberg) et Conway.

République tchèque

Eurovia CS est l’un des leaders dans les travaux d’infrastructures routières et ferroviaires. Ses principaux concurrents sont Skanska, Metrostav et Strabag.

Amérique du Nord

Au Canada, Eurovia est l’un des acteurs majeurs des travaux d’infrastructures routières dans les provinces du Québec, de l’Alberta et de la Colombie-Britannique au travers de ses filiales Eurovia Québec Construction, Carmacks et BA Blacktop. Parallèlement, Eurovia a renforcé son activité de travaux ferroviaires dans la région, en menant à bien l’acquisition de l’entreprise Rail Cantech, en février 2016. Ses principaux concurrents sont des filiales des groupes Colas et Lafarge Holcim ainsi que des entreprises locales.

Aux États-Unis, Eurovia, au travers de ses filiales Hubbard Construction et Blythe Construction, est l’un des leaders du marché dans les États du Sud-Est aux côtés d’Archer Western Contractors (filiale de Walsh Group) et de Lane Construction (groupe Salini Impregilo) pour les travaux de construction, et de Preferred Materials (CRH) pour la fabrication et la mise en œuvre de béton bitumineux.

En 2016, malgré un environnement économique tendu, Eurovia a enregistré une contraction limitée de son chiffre d’affaires et fait progresser ses résultats, grâce à la diversité de ses territoires d’intervention et à la vitalité de son modèle managérial.

Perspectives

La situation du carnet de commandes d’Eurovia au 31 décembre 2016, en hausse de 4 % sur un an, permet d’anticiper un retour à la croissance de l’activité en 2017.

En France, sur le marché des travaux routiers, le niveau des prises de commandes enregistrées en 2016 augure d’une tendance à la reprise de l’activité, dans un contexte où les collectivités locales ne peuvent différer trop longtemps les nécessaires investissements d’entretien et de modernisation de leurs réseaux. Dans le secteur ferroviaire, après une année 2016 de transition suite à l’achèvement de la LGV SEA, ETF accélérera son redéploiement dans la rénovation des lignes existantes grâce à l’entrée en vigueur des contrats pluriannuels que lui a confiés SNCF Réseau.

Dans les autres pays d’Europe, l’activité devrait demeurer bien orientée sur les deux premiers marchés d’Eurovia : l’Allemagne, où d’importants programmes de rénovation d’infrastructures sont en phase de lancement ; le Royaume-Uni, où Eurovia tire parti desaprésence d’acteur local, à la fois dans le contracting et sur le marché des services. En Europe centrale, les besoins de mise à niveau des infrastructures devraient susciter de nouveaux investissements financés par les fonds structurels européens.

Sur le continent américain, l’activité aux États-Unis devrait poursuivre sa croissance grâce aux contrats significatifs remportés par les filiales locales et, à plus long terme, grâce aux investissements massifs envisagés par la nouvelle administration fédérale. Au Canada, le lancement effectif de projets déjà inscrits dans les carnets de commandes et les programmes publics de développement des infrastructures routières et ferroviaires devraient stimuler l’activité.

Dans ce contexte, Eurovia poursuivra sa stratégie de développement international de manière volontariste dans les travaux ferroviaires et de manière ciblée sur le continent américain. Outre la croissance externe, des marges de développement pourront être générées par l’extension de la chaîne de valeur vers l’amont dans la conception d’infrastructures, et vers l’aval dans les services, et par le renforcement de la capacité d’ensemblier d’Eurovia dans le cadre de projets en PPP développés en synergie avec VINCI Highways, notamment en Allemagne et en Amérique du Nord.

Eurovia poursuivra simultanément ses efforts d’innovation dans l’ensemble de ses filières de métiers, depuis la production de matériaux et les activités de travaux jusqu’à la maintenance et les services. Ces innovations augmenteront la valeur ajoutée environnementale des produits et procédés d’Eurovia et favoriseront le développement de nouvelles fonctionnalités associées à l’essor des technologies numériques.