Accueil - Mobile
93,910 € +1,25 %   24/06/2021 17:35

Concessions

Perspectives

La visibilité demeure très réduite, en ce début d’année 2021, l’activité des concessions étant dépendante de l’évolution du contexte sanitaire et des mesures restrictives pouvanten découler. Il n’est donc pas possible, à ce stade, d’élaborer des prévisions de trafic fiables pour les prochains trimestres pour VINCI Autoroutes.

Pour VINCI Autoroutes, dont le trafic reste affecté début 2021 par les mesures de restriction de circulation, il peut être escompté un retour relativement rapide au niveau normatif dès lors que ces mesures auront été levées, comme cela a pu être constaté à l’été 2020.

Dans ce contexte, les pôles de concessions poursuivront l’exécution de leurs plans d’optimisation des coûts et des investissements, dans le respect de leurs obligations contractuelles et réglementaires.

Au-delà des incertitudes du court terme, les concessions doivent être analysées dans leur dynamique de temps long, qu’il s’agisse de leur modèle économique, des besoins structurants de mobilité qui sous-tendent leurs marchés, des missions de service public qu’elles exercent pour le compte des collectivités, ou des relations avec leurs utilisateurs. Dans ce cadre, les pôles de concessions de VINCI continueront d’approfondir leurs partenariats avec les territoires, dont ils sont des acteurs essentiels, et de développer des services améliorant la mobilité et l’expérience du voyage, grâce notamment aux technologies digitales.

La même vision de long terme guidera leur démarche environnementale. En application de ses engagements, VINCI entend ainsi contribuer activement à la transition écologique des mobilités, en transformant ses infrastructures et en favorisant les nouveaux usages qui réduisent l’empreinte carbone des déplacements.

Positionnement concurrentiel de VINCI Autoroutes

Réseaux autoroutes concédés en Europe (en km)

Sources : études internes, communication des sociétés.

Positionnement concurrentiel de VINCI Airports

VINCI Airports est le premier opérateur aéroportuaire privé et le plus diversifié géographiquement avec 45 plates-formes exploitées dans le monde.
Les principaux groupes aéroportuaires européens cotés du secteur sont Aena, Groupe ADP et Fraport.

En Europe, VINCI Airports gère dix aéroports au Portugal (18,0 millions de passagers) et 11 aéroports en France (6,8 millions de passagers), dont l’aéroport Lyon-Saint Exupéry (3,6 millions de passagers). VINCI Airports gère au Royaume-Uni l’aéroport de Londres Gatwick (10,2 millions de passagers) et de Belfast (1,7 million de passagers), celui de Belgrade en Serbie (1,9 million de passagers) et de Stockholm Skavsta en Suède (0,6 million de passagers). En Asie, VINCI Airports gère les trois aéroports du Cambodge (2,2 millions de passagers), et il est concessionnaire au Japon, dans le cadre d’un consortium avec des partenaires japonais, des trois aéroports de la région du Kansai (15,8 millions de passagers).

En Amérique latine, VINCI Airports est concessionnaire de l’aéroport Salvador Bahia au Brésil (3,9 millions de passagers), de celui de Guanacaste au Costa Rica (0,5 million de passagers) et de six aéroports en République dominicaine (2,5 millions de passagers). Au Chili, VINCI Airports, au sein d’un consortium avec ADP et Astaldi, gère l’aéroport international de Santiago (8,5 millions de passagers). Aux États-Unis, VINCI Airports gère cinq aéroports à travers des contrats de concession ou de gestion (4,0 millions de passagers).

Sources : études internes, communication des sociétés.

Energie

Perspectives

Malgré un environnement rendu incertain par la crise sanitaire, VINCI Energies devrait continuer à bien résister en 2021. Son modèle diversifié en termes de métiers et de géographies, associé à la dynamique de son mode de management en réseau, contribuera à l’amélioration de ses performances économiques à court terme, les entreprises de VINCI Energies poursuivant leur adaptation aux besoins évolutifs de leurs clients.

VINCI Energies bénéficiera sur l’ensemble de ses marchés de tendances porteuses à moyen et long termes. La transition écologique ira croissant dans tous ses domaines d’activité. Associée aux avancées des technologies digitales, notamment en matière d’analyse et de traitement des données, elle conduira à faire évoluer les infra structures d’énergie et de transport, les process industriels, les bâtiments et les réseaux de communication.

VINCI Energies accompagnera ces évolutions en accélérant l’orientation environnementale de ses offres, pour aider ses clients à réduire leur empreinte carbone, en parallèle de ses efforts pour réduire sa propre empreinte.

Dans ce contexte, en conjuguant maîtrise des impacts environnementaux, performance opérationnelle, nouveaux services et confort d’usage, VINCI Energies accentuera son positionnement d’intégrateur de technologies, à même d’accompagner ses clients avec les solutions les plus efficientes en même temps que durables.

Positionnement concurrentiel

France

VINCI Energies fait partie des principaux acteurs du marché français, sur lequel interviennent notamment Spie, Engie Solutions, SNEF, Eiffage Énergie et Bouygues Energies & Services.

Europe

VINCI Energies est l’un des acteurs de premier plan en Allemagne, avec plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2020, en Suisse, dans les pays nordiques (Suède, Finlande et Norvège), en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne, au Portugal, au Royaume-Uni et en Roumanie. Par ailleurs, dans les autres pays d’Europe, comme en Autriche, en Italie, en République tchèque ou en Pologne, VINCI Energies a une présence significative dans certains domaines d’activité.

Hors d'Europe

VINCI Energies est un acteur historique sur le marché africain. Il est notamment un leader sur le marché marocain, et se développe en Afrique occidentale. Également présent au Moyen-Orient, VINCI Energies dispose, par ailleurs, d’une base solide de développement en Océanie avec la Nouvelle-Zélande et l’Australie, ainsi qu’en Asie du Sud-Est avec ses implantations en Indonésie et à Singapour. Avec l’acquisition de Transelec Common Inc. au Canada en 2020, après celle de PrimeLine Utility Services en 2018, VINCI Energies renforce son implantation en Amérique du Nord dans les services aux infrastructures d’énergie. En Amérique du Sud, VINCI Energies intervient essentiellement au Brésil.

Source : communication des sociétés.

Construction

Perspectives

VINCI Construction : Le carnet de commandes de VINCI Construction, en progression de 24 % sur un an, atteignait 24 milliards d’euros fin 2020, un record historique. En 2021, si la progression attendue de l’activité dépend de l’évolution de l’environnement sanitaire et économique, le pôle s’emploiera en priorité à améliorer significativement ses résultats, particulièrement en France, au travers d’une politique de sélectivité ciblant les projets les plus créateurs de valeur.

VINCI Construction veillera à préserver l’équilibre entre, d’une part, des grands projets qui valorisent son modèle de concepteur-constructeur et sa capacité à réaliser des opérations complexes, comme l’illustrent les nombreuses affaires significatives remportées en 2020, et d’autre part, des projets aux montants plus modestes, qui confortent son ancrage territorial. Cette double assise contribue au bon fonctionnement des synergies au sein du pôle et avec les autres entités du Groupe.

VINCI Construction France, qui anticipe à moyen terme un ralentis sement du marché du bâtiment tertiaire, devrait bénéficier d’une activité soutenue en Île-de-France par les grands projets de bâtiment en cours ou remportés récemment (dont The Link à La Défense), et par les chantiers ferroviaires du Grand Paris.

L’activité des réseaux de filiales locales à l’international devrait connaître une évolution contrastée : contraction en Afrique, stabilité en Europe centrale et au Royaume-Uni, croissance en Océanie.

La Division des grands projets, suite aux prises de commandes records de 2019 et 2020, devrait afficher une croissance marquée de son activité ; l’année 2021 verra le début des travaux de plusieurs opérations significatives remportées récemment. De plus, la division bénéficiera de l’apport des activités d’infrastructures d’énergie et de valorisation énergétique exercées auparavant par Entrepose.L’activité de Soletanche Freyssinet, qui exerce ses métiers de spécialités sur un large spectre de marchés, devrait légèrement progresser.En application des engagements du Groupe, VINCI Construction accélérera ses efforts de réduction de l’empreinte environnementale de ses activités et le développement d’offres « vertes » à destination de ses clients.

Eurovia : le niveau du carnet de commandes en fin d’année permet d’envisager pour 2021 un chiffre d’affaires comparable à celui de 2020. Eurovia pourrait bénéficier, dans la plupart des pays où il est présent, des plans de relance engagés par les États pour faire face à la crise. Leurs effets pourraient être perceptibles à horizon rapproché compte tenu de la part prépondérante, dans le chiffre d’affaires d’Eurovia, des activités susceptibles de bénéficier de ces investissements publics.

Eurovia s’efforcera de continuer à améliorer sa performance opérationnelle et de maintenir ses résultats à un niveau élevé, en s’appuyant sur son organisation réactive et agile, comme en témoigne sa résilience lors de la crise actuelle et des précédentes.

En France, après une année 2020 exceptionnelle à double titre en raison du contexte sanitaire et électoral, les collectivités territoriales et leurs élus devraient relancer leurs nécessaires investissements dans la modernisation et l’entretien de leurs réseaux et de leurs équipements urbains. Le développement des nouvelles mobilités générera un nombre croissant de projets d’aménagement des voiries et des espaces publics dans tous les territoires. En Île-de-France, l’activité sera soutenue, également, par les importants chantiers ferroviaires en cours ou remportés récemment dans le cadre des projets du Grand Paris.

Eurovia bénéficiera de tendances de fond comparables dans les autres pays d’Europe et sur le continent américain, en tirant parti de son exposition à une grande diversité de marchés associés aux infrastructures de mobilité et aux aménagements urbains.

En phase avec les engagements du Groupe, Eurovia accélérera la transformation environnementale de ses métiers et de ses offres en développant des procédés réduisant le bilan carbone des travaux routiers, en intégrant systématiquement l’économie circulaire dans ses activités de producteur de matériaux, et en renforçant ses expertises en matière de protection des milieux naturels et de génie écologique. Cette démarche conduira à réduire significativement l’empreinte directe de ses activités tout en favorisant la transition écologique de l’ensemble du secteur.

Positionnement concurrentiel

VINCI Construction

FRANCE
VINCI Construction est leader devant Bouygues Construction, Eiffage Construction, Fayat, NGE et Spie Batignolles sur un marché estimé à environ 200 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Le reste du marché se répartit entre plusieurs entreprises régionales de taille moyenne (notamment Demathieu Bard et Léon Grosse) et un grand nombre de petits entrepreneurs.

ROYAUME-UNI
VINCI Construction UK est un acteur de taille significative au Royaume-Uni, dans les métiers du bâtiment et du génie civil. Ses principaux concurrents sont les groupes Balfour Beatty, Kier, Laing O’Rourke, Interserve et Sir Robert McAlpine. Le marché britannique est estimé à environ 150 milliards de livres sterling de chiffre d’affaires.

EUROPE CENTRALE VINCI Construction est présent dans cette zone grâce à ses filiales de taille moyenne implantées localement, notamment en Pologne, en République tchèque et en Slovaquie. Ses principaux concurrents dans cette zone sont Strabag, Skanska, Porr mais aussi, en Pologne, Budimex (groupe Ferrovial), et en République tchèque, Metrostav.

AFRIQUE
Présent dans 23 pays, Sogea-Satom est un acteur majeur en Afrique centrale, en Afrique de l’Ouest, en Afrique équatoriale et en Afrique de l’Est. Ses principaux concurrents sont européens, asiatiques, en particulier chinois, et africains.

OCÉANIE
VINCI Construction est un acteur majeur des infrastructures sur le marché néo-zélandais au travers de sa filiale HEB Construction. Depuis fin 2017, VINCI Construction a renforcé sa présence en Australie suite à l’acquisition de Seymour Whyte.

MARCHÉS DE SPÉCIALITÉS
Soletanche Freyssinet, en position de leader mondial du génie civil spécialisé, est présent sur un marché très fragmenté. Parmi ses concurrents figurent Trevi, Bauer et Keller pour les activités de fondations spéciales, VSL (filiale du groupe Bouygues) pour les systèmes de précontrainte et de haubanage.

Sources : Euroconstruct, novembre 2019 (taille et marchés), communication des sociétés.

Eurovia

FRANCE
Eurovia est, avec Colas et Eiffage Infrastructures, l’un des leaders du marché des travaux routiers et ferroviaires. Ce marché se répartit, par ailleurs, entre de nombreuses entreprises régionales et locales. Eurovia est leader sur le marché des granulats, où opèrent également ses concurrents routiers et des groupes cimentiers comme LafargeHolcim, GSM (HeidelbergCement Group) et Cemex, ainsi que plusieurs centaines de producteurs locaux.

ALLEMAGNE
Eurovia GmbH est l’un des principaux acteurs du secteur avec Strabag, dans un marché composé principalement de nombreuses sociétés à caractère régional.
Par ailleurs, ETF, filiale de travaux ferroviaires d’Eurovia, développe son activité dans le pays au travers de la société THG Baugesellschaft GmbH.

ROYAUME-UNI
Eurovia UK, via sa filiale Ringway, est un acteur majeur sur le marché des contrats de maintenance routière à long terme. Ses principaux concurrents sont Amey (groupe Ferrovial), Kier et Balfour Beatty. Eurovia UK intervient également dans les métiers de travaux routiers classiques, en concurrence avec Balfour Beatty et Tarmac (groupe CRH), Aggregate Industries (LafargeHolcim), Hanson (Heidelberg) et Conway.

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE
Eurovia CS est l’un des leaders dans les travaux d’infrastructures routières et ferroviaires. Ses principaux concurrents sont Porr, Metrostav et Strabag.

AMÉRIQUE DU NORD
Au Canada, Eurovia est l’un des acteurs majeurs des travaux d’infrastructures routières dans les provinces du Québec, de l’Alberta et de la Colombie-Britannique au travers de ses filiales Eurovia Québec Construction, Carmacks et BA Blacktop. Ses principaux concurrents sont des filiales des groupes Colas, CRH et LafargeHolcim, ainsi que des entreprises locales. Aux États-Unis, Eurovia est l’un des leaders des travaux routiers de la côte Est avec une présence dans 12 États, ainsi qu’au Texas. Ses principaux concurrents sont Archer Western Contractors (filiale de Walsh Group) et Lane Construction (Salini Impregilo) pour les travaux de construction et Preferred Materials (CRH) et de multiples acteurs régionaux pour la fabrication et la mise en oeuvre de béton bitumeux.

Source : communication des sociétés.

Mise à jour : 17/05/2021