Cours de l'action le 26/05/2017 17:35
77,000 € +0,14 %

Innovation collaborative

Quelques innovations primées

Biocalcis - La solution de biorenforcement de sol de Soletanche Bachy (Grand Prix 2015)

Contexte
Suite à la corrosion de ses armatures en acier, un mur de soutènement en remblai renforcé construit en 1974 à Nice (Alpes-Maritimes) doit être conforté. Une partie de l’ouvrage située directement sous la culée du pont de l’échangeur de Nice-Nord sur l’A8 ne peut toutefois pas l’être avec les procédés habituels (clouage des écailles, injection de ciment, jet grouting) en raison de l’exiguïté des lieux, de la proximité d’immeubles, de la nature du remblai et de la nécessité de maintenir le trafic sur le pont et en dessous.

Description
Pour cette partie d’ouvrage, représentant un volume d’environ 1 200 m3, Soletanche Bachy a proposé son procédé de renforcement par voie biologique Biocalcis. Fruit de plusieurs années de développement au sein de l’entreprise et faisant l’objet de trois brevets, ce procédé est basé sur la capacité de la bactérie Sporosarcina pasteurii à calcifier un terrain à la manière d’un ciment biologique. Appliqué par injection, il aboutit à la formation in situ d’un matériau assimilable à un grès calcaire.

Bénéfices
Une étude a été réalisée en 2013 en laboratoire afin de tester l’« injectabilité » du matériau de remblai, suivie de deux campagnes d’essais en avril 2014 et février 2015. Leurs conclusions valident l’adaptation du procédé au besoin de renforcement du projet et démontrent la capacité de Soletanche Bachy à le mettre en œuvre à une échelle industrielle. Les premiers travaux sont planifiés et à l’étude pour 2015-2016.

Le jury a apprécié...
.. la solution d’excellence apportée sur l’ouvrage niçois par une technique inspirée du biomimétisme. Et plus largement le tournant majeur que préfigure l’utilisation de ce type de technologie pour la construction.

 

Bien anticiper collectivement (BAC) (Prix sécurité 2015)

Contexte
En 2012, lors d’une intervention sur le réseau VINCI Autoroutes, un homme en jaune a été percuté par un de ses collègues qui conduisait un fourgon. L’analyse de l’accident a mis en évidence l’insuffisante préparation et la difficulté d’une bonne organisation, quand il est difficile de visualiser l’intervention à réaliser.

Description
La démarche Bien anticiper collectivement (BAC) s’appuie sur la mallette pédagogique sécurité, qui permet de reconstituer une autoroute et l’environnement d’une intervention. Réunies autour de ce support, les équipes peuvent préparer leurs interventions en détail : rappel des objectifs, rôle et position de chacun, manœuvre des véhicules, mise en place du matériel de signalisation, etc.

Bénéfices
La méthode BAC, qui permet une véritable scénarisation préventive, a été généralisée dans l’ensemble des unités de VINCI Autoroutes. Outre son utilisation dans les opérations de viabilité, elle est employée en formation, où elle permet une description très concrète des procédures, avec des entreprises extérieures amenées à réaliser des travaux sur autoroute.

Le jury a apprécié...
... la portée très large d’un outil de préparation de chantier, qui sert également à la formation des nouveaux venus, aux échanges avec les partenaires et combat les habitudes, qui sont un facteur de risque pour le personnel.

 

Réplique de la grotte Chauvet (Prix spécial jury 2015)

Contexte
La grotte Chauvet, découverte en 1994 sur la commune de Vallon-Pont-d’Arc (Ardèche), est l’une des grottes ornées les plus anciennes (autour de 30 000 ans BP) et les plus riches du monde (un millier de peintures et de gravures). Dans un souci de protection, elle est définitivement fermée au public, mais celui-ci peut découvrir l’essentiel de ses trésors dans une réplique de 3 500 m2 construite par VINCI dans un délai de 18 mois.

Description
La technique traditionnelle du mortier projeté sur une armature grillagée a très vite été retenue comme principe constructif. En revanche, la complexité des formes était incompatible avec l’utilisation de plans 2D. Toute la conception et l’exécution ont donc été réalisées en mode 3D, à partir d’une modélisation de la grotte. Cela a nécessité de créer des programmes ad hoc et d’innover au poste de travail, où des tablettes numériques et des vidéoprojecteurs ont permis aux compagnons de visualiser en 3D les ouvrages à réaliser.

Bénéfices
Le bénéfice premier de la méthode est d’avoir permis la réalisation de cet ouvrage unique dans le délai (à titre de comparaison, dix ans ont été nécessaires dans les années 1980 pour réaliser en Dordogne le fac-similé de la grotte de Lascaux, d’une surface plus de dix foix plus petite). La réplique de la grotte Chauvet, baptisée Caverne du Pont-d’Arc, est ouverte au public depuis le 25 avril 2015.

Le jury a apprécié...
... la démonstration de l’utilité opérationnelle des technologies 3D, qui seront exploitées dans le futur pour faciliter et accélérer certaines tâches sur les chantiers courants.