Accueil - Mobile
85,850 € +1,05 %   01/07/2022 17:35
Accueil > Médias > Communiqués > VINCI Airports – Trafic au 31 mars 2022 (14/04/2022)

VINCI Airports – Trafic au 31 mars 2022

Image d'illustration

14 avril 2022 - 17:45 - Finances - France

● Trafic passagers du 1er trimestre 2022 multiplié par 3 par rapport au 1er trimestre 2021, en repli de 46,1 % par rapport à 2019 (-40,8 % en mars)
● Trafic du mois de janvier pénalisé par la vague épidémique liée au variant Omicron, avant une reprise progressive et régulière en février-mars avec l’allègement des restrictions dans plusieurs pays, notamment au Royaume-Uni

Dans les paragraphes ci-dessous, et sauf mention particulière, les variations font référence aux niveaux de trafic de ce trimestre par rapport à la même période de 2019.

Plus de 30 millions de passagers ont fréquenté les aéroports du réseau VINCI Airports au cours du 1er trimestre 2022, soit 3 fois la fréquentation enregistrée au 1er trimestre 2021 (-46,1 % par rapport à 2019). En janvier, la vague épidémique liée au variant Omicron et le maintien de restrictions de déplacement ont ralenti le cycle de reprise constaté durant le dernier trimestre 2021. En février-mars, la reprise du trafic a été relancée par un certain reflux épidémique, l’allègement des restrictions dans plusieurs pays, conjointement à la période des congés d’hiver. À la fin mars, le trafic du réseau VINCI Airports n’était pas perturbé par la guerre en Ukraine, les marchés russes, ukrainiens et de survols de ces territoires ne représentant historiquement que des niveaux d’activité très limités.

La tendance générale de convergence vers les niveaux pré-crise se confirme, mais le stade de reprise continue de varier fortement suivant les régions.

Les aéroports du continent américain continuent de bénéficier d’une bonne dynamique de trafic, se maintenant proche des niveaux atteints en 2019. Les écarts de performance sur le 1er trimestre par rapport au niveau de 2019 observés en République dominicaine et au Costa Rica sont liés à quelques événéments climatiques défavorables. Au Brésil, le trafic des aéroports d’Amazonie, dont VINCI Airports a repris l’exploitation lors de ce trimestre, s’est établi au dessus des niveaux pré-pandémie. Le trafic à l’aéroport de Salvador a bénéficié de capacités ponctuellement en hausse d’Azul et GOL.

L’accélération du trafic - en particulier international - des aéroports du continent européen est la conséquence d’un assouplissement des restrictions liées à la pandémie dans plusieurs pays. Au Portugal, le trafic s’est contracté au mois de janvier, pour ensuite rapidement progresser et se rapprocher du niveau de 2019 en fin de trimestre. Lisbonne, Porto et Faro ont attiré de nombreux passagers en provenance de France à la faveur des vacances de février. Cette tendance devrait se confirmer pour la saison d’été, plusieurs compagnies (Air Canada, Emirates, United, LATAM, easyJet, Transavia, Eurowings, Swiss) ayant annoncé de nouvelles capacités vers des destinations internationales. La levée par le Royaume-Uni à partir du 11 février des restrictions pesant sur les déplacements internationaux a contribué à la relance du trafic à Londres-Gatwick. L’aéroport a vu son trafic s’infléchir à la hausse à la suite de cette annonce, tant sur les liaisons domestiques (-29 % en février/mars) qu’internationales (Portugal -30 %, France -47 %, Suisse -39 %). Symbole de cette dynamique positive, le Terminal Sud a rouvert le 27 mars et plusieurs compagnies ont ouvert de nouvelles lignes ou réactivé leurs services au cours du trimestre (Wizz Air, Emirates, Scoot, Icelandair, easyJet). British Airways a commencé début avril l’exploitation par sa filiale BA Euroflyer de 30 nouvelles lignes. Cet été, Wizz Air renforcera sa base de 4 avions supplémentaires pour opérer 18 nouvelles routes ; s’ajoutant à celles également planifiées par easyJet, Vueling, Ryanair, Air Malta et TUI. En France, la réouverture des stations de ski a permis la reprise du trafic dans les aéroports de Lyon Saint-Exupéry, Grenoble, Chambéry et désormais Annecy pour l’aviation légère. À Nantes, certaines liaisons internationales ont nettement contribué à la progression du trafic (Portugal -18 %, Espagne -13 %).

Les aéroports asiatiques restent fortement pénalisés par la fermeture des frontières ou les restrictions maintenues dans cette région. Au Japon le trafic domestique des aéroports du Kansai est en progression au cours du trimestre (d’environ -70 % fin janvier à -24 % en fin de trimestre) à la faveur d’une accalmie de l’épidémie.

La levée des restrictions dans plusieurs pays a stimulé les réservations de vols pour le printemps et l’été. Les capacités annoncées par les compagnies laissent envisager une saison estivale proche et même parfois supérieure – comme à Porto, Toulon et Saint Domingue en République dominicaine - aux niveaux de 2019. Ces tendances confortent la dynamique de reprise pour la suite de l’année.

À propos de VINCI Airports
Premier opérateur aéroportuaire privé au monde, VINCI Airports opère 45 aéroports dans 12 pays en Europe, en Asie et sur le continent américain. Grâce à son expertise d’intégrateur global, VINCI Airports développe, finance, construit et gère les aéroports en apportant sa capacité d’investissement et son savoir-faire dans l’optimisation de la performance opérationnelle, la modernisation des infrastructures et la conduite de leur transition environnementale. VINCI Airports est le premier opérateur aéroportuaire à s’être engagé dans une stratégie environnementale internationale en 2016, pour atteindre l’objectif zéro émission nette sur l’ensemble de son réseau d’ici 2050.
www.vinci-airports.com
@VINCIAirports

 

À propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions, de l’énergie et de la construction, employant 260 000 collaborateurs dans près de 120 pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.

Abonnez-vous aux communiqués VINCI
S'abonner

Contacts médias

Stéphanie Malek
Tél. : +33 1 57 98 66 28
media.relations@vinci.com