Accueil - Mobile
90,590 € +1,26 %   15/10/2021 17:35
Accueil > Médias > Communiqués    >    VINCI Airports – trafic au 30 septembre 2021 (13/10/2021)

Communiqués

Image d'illustration

VINCI Airports – trafic au 30 septembre 2021

13 octobre 2021 - 17:45 - Finances - France

● Poursuite de la reprise du trafic passagers au troisième trimestre
● Le trafic est revenu à son niveau pré-crise dans certains pays (Costa-Rica et République dominicaine)
● Reprise encourageante en Europe continentale (France, Portugal) grâce à l’assouplissement des restrictions portant sur les déplacements intra-européens et à l’instauration du passe sanitaire
● D’autres marchés sont restés pénalisés du fait du maintien des restrictions de circulation (certaines se lèvent progressivement) ou sur le segment international long-courrier

Près de 30 millions de passagers ont fréquenté les aéroports du réseau VINCI Airports au 3ème trimestre 2021, soit environ le double (+98%) du nombre de passagers accueillis au 3ème trimestre 2020. Par rapport au 3ème trimestre 2019, le trafic est en repli de 59%.

La reprise du trafic pendant l’été 2021 confirme une trajectoire progressive de retour à son niveau d’avant-crise. Le trafic a bénéficié d’une forte croissance en France, au Portugal, en Serbie, en Irlande du Nord, au Brésil et au Chili, et a même retrouvé son niveau de 2019 au Costa Rica et en République dominicaine. La maîtrise de la situation épidémique dans la plupart des pays, conjuguée à la mise en place du passe sanitaire européen, a favorisé une réouverture partielle des frontières. Illustrant cette tendance de redémarrage du trafic international, le poids du trafic domestique dans le trafic total du réseau VINCI Airports se rapproche en septembre de son niveau normatif (28%), après avoir été largement majoritaire en 2020. Toutefois le trafic international n’a pas encore retrouvé tout son potentiel, de nombreux pays continuant d’appliquer des restrictions partielles ou totales à l’entrée sur leur territoire. C’était ainsi le cas au Cambodge, au Japon et au Royaume-Uni où des règles strictes continuaient d’être appliquées.

La reprise s’est stabilisée au mois de septembre par rapport aux mois de juillet/août mais devrait être relancée par la levée de certaines restrictions. La résurgence de l’épidémie dans certains pays, et le redémarrage plus lent du trafic senior et affaires ont entraîné une stagnation voire une contraction du trafic en septembre pour certains aéroports, alors que la reprise se confirmait dans d’autres. Néanmoins, l’assouplissement attendu de certaines mesures pesant notamment sur le trafic international (au Chili, au Royaume-Uni et au Japon), ainsi que l’annonce récente de la réouverture des lignes transatlantiques avec les Etats-Unis à partir du 1er novembre, devraient permettre la poursuite de la reprise dans les prochains mois.

Dans les paragraphes ci-dessous, et sauf mention particulière, les variations font référence aux niveaux de trafic 2021 par rapport à ceux de la même période de 2019.

· Au Portugal, le nombre de voyageurs a quasiment doublé cet été par rapport à l’été 2020. En comparaison de l’été 2019, le trafic est en baisse de 46%. Le trafic a été très dynamique à Porto en août (-35%), où certaines routes ont affiché des performances proches ou supérieures à leur niveau de 2019 (Zürich +16%, Luxembourg +6%, Madère +32%). Le trafic à l’aéroport de Funchal (Madère) s’est, lui, rapproché de son niveau de 2019 (-5% en août). Si la reprise du trafic s’est stabilisée au mois de septembre, l’ouverture des frontières aux touristes brésiliens depuis le 1er septembre ainsi que la levée des restrictions au trafic transatlantique avec les Etats-Unis devraient stimuler la demande de vols pour la saison hivernale.

· Au Royaume-Uni, le trafic est resté fortement pénalisé par les mesures applicables aux voyages à l’international, maintenues par le gouvernement britannique cet été. Le nombre de passagers accueillis à Londres Gatwick, bien qu’en amélioration par rapport à l’été 2020, reste en fort repli par rapport à l’été 2019. Tirant avantage de l’absence de restrictions sur les destinations domestiques, l’aéroport de Belfast international a vu son trafic reprendre plus nettement. Les routes avec les grandes villes britanniques, telles que Londres Gatwick (-14%), Liverpool (-11%), ou Manchester (-16%) y ont particulièrement contribué. La demande de vols pourrait rebondir avec la simplification des règles s’appliquant aux voyages à l’étranger à partir du 4 octobre, ainsi que l’ouverture des vols transatlantiques avec les Etats-Unis. L’aéroport de Gatwick a d’ailleurs inauguré le 30 septembre un vol le reliant pour la première fois à New York JFK avec la compagnie JetBlue. Cette ligne sera dans un premier temps opérée quatre fois par semaine avant d'être étendue à une fréquence quotidienne à partir du mois de novembre.

· En France, la saison estivale a particulièrement profité aux destinations touristiques. A Nantes, la fréquentation de certaines lignes domestiques (Nice +29%, Ajaccio +49%, Bastia +29%) et internationales (Barcelone +13%, Palma +12%) a dépassé les niveaux de trafic atteints en 2019. L’aéroport de Toulon-Hyères a tiré profit du report d’une partie du trafic international en août : le trafic y a retrouvé son niveau atteint en 2019 avec Paris Orly et Paris CDG, et l’a même dépassé sur d’autres destinations (+35% avec Brest, x3,5 avec Nantes, +12% Ajaccio, +39% Bastia). Le trafic à l’aéroport de Lyon St-Exupéry a aussi fortement progressé sur le trimestre. Certaines lignes domestiques comme la Corse (+17% Ajaccio, +28% Bastia) et d’autres vers le Sud de l’Europe (Porto -19%, Palma de Majorque +22%) ont particulièrement contribué à cette progression. Cette dynamique s’est toutefois ralentie en fin de trimestre en raison de la moindre fréquentation des voyageurs seniors et affaires.

· En Serbie, le trafic passagers a triplé cet été par rapport à l’été 2020. En juillet et août la demande de vols a notamment été dynamisée par les destinations touristiques comme la Turquie (Antalya +13%) et l’Egypte (Hurghada +30%). Malgré une contraction du trafic en fin de trimestre liée à une recrudescence de l’épidémie, le programme de vols des compagnies aériennes reste encourageant dans les prochains mois.

· En Suède, le trafic à l’aéroport de Stockholm-Skavsta a plus que doublé cet été par rapport à l’été 2020, notamment grâce au dynamisme du trafic affinitaire (Visiting Friends and Relatives) avec la Pologne.

· Au Japon, l’état d’urgence maintenu cet été et la recrudescence de l’épidémie ont tempéré la croissance du trafic amorcée en août avec la période de congés estivaux. Le trafic s’est essentiellement concentré sur des routes domestiques, l’international restant pénalisé par la fermeture des frontières.

· Au Cambodge, les fortes limitations d’entrée sur le territoire ont été maintenues ce trimestre, empêchant tout redémarrage du trafic.

· Aux États-Unis, le nombre de passagers accueillis à l’aéroport d’Orlando Sanford se rapproche progressivement du niveau de 2019. Certaines routes ont même connu une fréquentation supérieure à 2019 (Asheville +22%, Allentown +7%, Cincinnati +5%). Symbole de cette reprise, les compagnies low cost canadiennes Swoop et Flair Airlines ont annoncé l’ouverture de nouvelles lignes entre le Canada et Orlando pour la saison hivernale.

· Au Costa Rica, le trafic s’est rétabli cet été à son niveau de 2019 (+0,5% sur la période). Le pays, qui a encore assoupli début août ses conditions d’entrée, profite du dynamisme du trafic passagers avec les Etats-Unis, notamment les routes vers New York JFK (+40%), Los Angeles (+7%) et Miami (+2%). American Airlines a ainsi annoncé l’ouverture d’une ligne hebdomadaire avec Chicago à partir du 6 novembre.

· Le trafic des aéroports de République dominicaine a dépassé certaines semaines son niveau d’avant-pandémie. Certaines routes y ont fortement contribué : vols entre Saint-Domingue et la côte Est américaine (New York EWR +53%, Boston +41%, Fort Lauderdale +52% ou Miami +23%) mais également des routes transatlantiques, comme Saint-Domingue/Madrid (+22%). L’attrait de l’île pour les vacanciers nord-américains a poussé plusieurs compagnies aériennes à ouvrir de nouvelles routes sur cette destination, comme par exemple Spirit Airlines avec la route Orlando / Santo Domingo (4 vols par jour) lancée à partir du 8 juillet.

· Le nombre de passagers ayant fréquenté cet été l’aéroport de Salvador de Bahia au Brésil a triplé par rapport à l’été 2020, et poursuit sa progression vers son niveau de 2019. Certaines lignes ont connu un trafic supérieur à celui de 2019, comme les routes avec São Paulo (CGH +4% et VCP +17%) ou Rio (SDU x6). Illustrant cette bonne dynamique, la compagnie Azul débutera à partir du 17 décembre l’exploitation de 3 nouvelles lignes avec Salvador : Montes Claros, Porto Velho, et São José do Rio Preto.

· Au Chili, le trafic est en recul de 57% par rapport à l’été 2019, mais a progressé de 21 points sur le trimestre. Avec le recul de l’épidémie, la plupart des régions sont désormais ouvertes à la circulation, contribuant à la fluidification du trafic domestique à l’aéroport de Santiago. Le trafic international reste pénalisé par des frontières toujours fermées, mais pourrait redémarrer avec la réouverture du pays aux touristes étrangers dès le 1er octobre, conjointement au démarrage de la saison touristique pour l’hémisphère Sud.

À propos de VINCI Airports
Premier opérateur aéroportuaire privé au monde, VINCI Airports opère 45 aéroports dans 12 pays en Europe, en Asie et sur le continent américain. Grâce à son expertise d’intégrateur global, VINCI Airports développe, finance, construit et gère les aéroports en apportant sa capacité d’investissement et son savoir-faire dans l’optimisation de la performance opérationnelle, la modernisation des infrastructures et la conduite de leur transition environnementale. VINCI Airports est le premier opérateur aéroportuaire à s’être engagé dans une stratégie environnementale internationale en 2016, pour atteindre l’objectif zéro émission nette sur l’ensemble de son réseau d’ici 2050.
www.vinci-airports.com
@VINCIAirports

 

À propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions, de la construction et de l’énergie, employant plus de 217 000 collaborateurs dans une centaine de pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.

Abonnez-vous aux :
- communiqués VINCI

par e-mail par RSS

- aux actualités VINCI

par e-mail par RSS

Contacts médias

Stéphanie Malek
Tél. : +33 1 47 16 35 00
media.relations@vinci.com