Accueil - Mobile
85,320 € -1,91 %   03/12/2021 17:37
Accueil > Médias > Communiqués    >    VINCI Airports – trafic au 31 mars 2021 (14/04/2021)

Communiqués

Image d'illustration

VINCI Airports – trafic au 31 mars 2021

14 avril 2021 - 17:45 - Finances - France

● Trafic passagers global en baisse de 82,4 % sur le premier trimestre 2021, toujours très pénalisé par l’épidémie de COVID-19
● Rythme de reprise qui reste incertain en Europe, en Amérique du Sud et en Asie
● Depuis la mi-mars, quelques dynamiques locales de reprise du trafic aux Etats-Unis et sur le faisceau domestique au Japon où les restrictions de déplacement sont progressivement levées

Le réseau des aéroports gérés par VINCI Airports a accueilli un peu plus de 10 millions de passagers au 1er trimestre 2021, un chiffre en contraction de 82,4 % par rapport au 1er trimestre 2019. Le mois de mars connaît la même tendance avec une diminution de trafic de 82,7 % (par rapport à mars 2019).

Le trafic reste pénalisé par la poursuite de l’épidémie dans certaines régions. Le trafic aérien a fortement ralenti au premier trimestre sur le continent européen en raison de l’intensification de l’épidémie de COVID-19. Le trafic est plus durement pénalisé au Royaume-Uni ou au Portugal, où des restrictions très strictes ont été instaurées au niveau national dès le mois de janvier, qu’en France ou en Serbie où les mesures étaient moins strictes ou plus ciblées. Après un début d’année plutôt encourageant, le trafic en Amérique du Sud semble repartir à la baisse au Brésil et au Chili avec la recrudescence épidémique.

Très localement, le trafic progresse depuis la mi-mars dans certaines régions où l’épidémie est en régression et où les restrictions sont levées. C’est le cas aux Etats-Unis où la hausse du nombre de vols à Orlando Sanford a été encouragée par le plan de relance fédéral et la régression très nette de l’épidémie depuis janvier. La République Dominicaine et le Costa Rica profitent de la dynamique de trafic avec les Etats-Unis. Au Japon, où les frontières restent fermées, le trafic domestique a rebondi en mars à la suite de la levée de l’état d’urgence dans les principales villes du pays.

Dans les paragraphes ci-dessous, et sauf mention particulière, les variations font référence aux niveaux de trafic 2021 par rapport à ceux de la même période de 2019.

· Le Portugal a décrété le 15 janvier une période de confinement incluant des conditions strictes d’entrée sur le territoire pouvant aller jusqu’à la quarantaine, ou même l’interdiction des vols avec le Royaume-Uni et le Brésil. Le trafic des aéroports de Lisbonne et Porto a ainsi progressivement baissé pour atteindre environ -90 % en mars. Au total, le trafic des aéroports du Portugal est en baisse de 87,3 % sur le premier trimestre. L’épidémie a depuis fortement reculé, et le pays est aujourd’hui un des pays d’Europe où le taux de contamination est le plus faible. Le pays a présenté le 15 mars un plan progressif de déconfinement qui pourrait conduire à une reprise du trafic dans les prochains mois.

· Le confinement très strict à partir du 20 décembre 2020 au Royaume-Uni a pénalisé le trafic qui est resté quasi inexistant sur le premier trimestre pour les aéroports de Gatwick et de Belfast. Une période de déconfinement par étapes a débuté depuis début mars avec la perspective d’une réouverture des liaisons internationales d’ici l’été.

· La France a fermé ses frontières à certains pays et décidé de mesures localisées pour faire face à une hausse progressive des cas de COVID-19. Sur le premier trimestre, le trafic est en recul de 82,5 % par rapport à la même période de 2019. Cette diminution s’explique par un trafic en fort repli à Lyon et Nantes - du fait notamment de la contraction du trafic international- ainsi que par l’absence de trafic commercial à Chambéry et Grenoble du fait de la non-ouverture des stations de ski. Le trafic à l’aéroport de Toulon a mieux résisté, à -63,5 % sur le trimestre, notamment grâce à la résilience du trafic avec l’aéroport de Paris Orly (-33 % sur le trimestre). L’aéroport de Toulon bénéficiera dans les prochains mois du lancement par la compagnie easyJet de nouvelles routes Toulon/Paris CDG et Toulon/Gatwick pour la saison d’été.

· En Serbie, le trafic passagers sur le premier trimestre a stagné à -72,6 %. Si l’activité a notamment souffert des restrictions de déplacement avec certains pays européens, les routes desservant Istanbul et Francfort ont mieux résisté. La Serbie a déployé très rapidement sa stratégie de vaccination, ce qui pourrait favoriser une reprise du trafic pour la saison d’été. La compagnie Air Serbia a ouvert en mars une nouvelle route vers Genève, deux fois par semaine, et prévoit de doubler ses fréquences vers New York cet été.

· Les frontières du Japon restent fermées avec l’étranger, mais le trafic domestique connaît une bonne dynamique depuis le mois de février. Le gouvernement japonais a levé fin février l'état d'urgence instauré dans plusieurs préfectures. Les aéroports d’Itami et de Kobé ont vu leur trafic passagers s’améliorer respectivement de -72 % et -67 % en janvier à -59 % et -40 % en mars.

· Au Cambodge, les conditions très strictes d’entrée sur le territoire, maintenues depuis plusieurs mois et la hausse récente des cas de contamination, empêchent tout redémarrage du trafic, en repli de 98 % sur le premier trimestre.

· Aux Etats-Unis, l’augmentation constante depuis août 2020 du trafic - essentiellement domestique - de l’aéroport d’Orlando Sanford s’est poursuivie au cours du premier trimestre 2021. L’aéroport a ainsi vu son trafic évoluer de -48,6 % au mois de janvier à -37 % sur la semaine du 22 mars, semaine où les mouvements commerciaux ont atteint 91 % de leur niveau de 2019. L’efficacité de la campagne de vaccination, la régression de l’épidémie, ainsi que l’important plan de relance lancé en mars par le gouvernement encouragent la demande sur ce marché domestique.

· Le nombre de passagers accueillis par les aéroports de République Dominicaine progresse graduellement depuis la réouverture des frontières fin juin 2020. Cette bonne dynamique s’est maintenue au premier trimestre 2021, le trafic s’établissant à -46,6 % par rapport à 2019. Le trafic a poursuivi sa croissance au mois de mars, notamment porté par le trafic avec les Etats-Unis. Sur ce mois, les mouvements commerciaux se sont rapprochés des niveaux de 2019 à l’aéroport Las Américas (-6,5 %) et la route New York JFK/Las Américas faisait partie des 10 premières routes internationales1.

· Au Costa Rica, où les frontières sont ouvertes depuis novembre 2020, le trafic est en repli de 72,7 % par rapport au premier trimestre 2019. Après avoir connu une tendance stable depuis plusieurs mois, le trafic passagers y est en nette augmentation en mars (de -78 % à -56 % en 3 semaines), grâce à la vitalité du trafic avec les Etats-Unis.

· Au Chili, le niveau de trafic s’est stabilisé à -70,9 % au premier trimestre. Si la fréquentation des routes avec l’Europe a diminué, les routes régionales - Lima, Bogota ou encore Buenos Aires - ainsi que les routes domestiques – en particulier Antofagasta et Calama - ont mieux résisté. La reprise pourrait néanmoins être fragilisée par les nouvelles mesures de confinement, notamment pour la région de Santiago, prises suite à une recrudescence de l’épidémie depuis fin février.

· Le trafic passagers – principalement domestique - de l’aéroport de Salvador de Bahia au Brésil bénéficiait d’une hausse continue depuis avril 2020 jusqu’à atteindre -17 % lors de la deuxième semaine de janvier (les mouvements commerciaux étaient alors proches du niveau de trafic de 2019). Le pays fait toutefois face à une forte recrudescence de l’épidémie depuis la mi-février. Des mesures de confinement ont été mises en place localement, comme par exemple depuis le 6 mars dans l’Etat de Sao Paulo, et les déplacements sont déconseillés. La tendance de croissance du trafic s’est en conséquence nettement infléchie, et le trafic sur tout le premier trimestre se situe à -38,2 % du premier trimestre 2019.

Par ailleurs, Gatwick Funding Limited, filiale à 50,01 % de VINCI Airports, annonce le placement d’une émission obligataire d’un montant de 300 millions de livres sterling. Cette obligation, à échéance 2032, est assortie d’un coupon de 2,5 %. Les informations publiées sont disponibles sur le lien suivant :
https://www.londonstockexchange.com/news-article/79IU/publication-of-final-terms/14937130

1 Selon OAG, un fournisseur mondial de données sur le transport aérien commercial.

 

A propos de VINCI Airports
Premier opérateur aéroportuaire privé au monde, VINCI Airports opère 45 aéroports dans 12 pays en Europe, en Asie et sur le continent américain. Grâce à son expertise d’intégrateur global, VINCI Airports développe, finance, construit et gère les aéroports en apportant sa capacité d’investissement et son savoir-faire dans l’optimisation de la performance opérationnelle, la modernisation des infrastructures et la conduite de leur transition environnementale. VINCI Airports est le premier opérateur aéroportuaire à s’être engagé dans une stratégie environnementale internationale en 2016, pour atteindre l’objectif zéro émission nette sur l’ensemble de son réseau d’ici 2050.
Pour plus d’informations :
www.vinci-airports.com

 

À propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions, de la construction et de l’énergie, employant plus de 217 000 collaborateurs dans une centaine de pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.

Abonnez-vous aux :
- communiqués VINCI

par e-mail par RSS

- aux actualités VINCI

par e-mail par RSS

Contacts médias

Stéphanie Malek
Tél. : +33 1 47 16 35 00
media.relations@vinci.com