Accueil - Mobile
87,980 € -0,02 %   27/11/2020 17:35
Accueil > Médias > Communiqués    >    Information trimestrielle au 30 septembre 2020 (20/10/2020)

Communiqués

Information trimestrielle au 30 septembre 2020

20 octobre 2020 - 17:45 - Finances - France

· Chiffre d’affaires des 9 premiers mois : 30,8 milliards d’euros (-12 %)
· Retour à la normale de l’activité au 3e trimestre dans la plupart des pôles, après un 2e trimestre fortement pénalisé par le confinement en France et dans de nombreux pays
   - Contracting : activité proche des pleines capacités dans les trois pôles de métiers (VINCI Energies, Eurovia, VINCI Construction)
   - VINCI Autoroutes : contraction limitée du trafic par rapport à son niveau de 2019
· VINCI Airports : légère inflexion positive du trafic passagers pendant la période estivale, interrompue en septembre suite au rebond de la pandémie
· Maintien du carnet de commandes du contracting à son plus haut niveau historique : 42,8 milliards d’euros (+15 %), grâce à des prises de commandes dynamiques dans les grands projets
· Endettement financier en forte diminution sur un an ; liquidité à un très haut niveau
· Perspectives 2020 : résultats attendus en baisse significative ; confiance dans la capacité du Groupe à rebondir en 2021

Chiffre d’affaires consolidé

  9 premiers mois Variation 2020/2019
En millions d’euros 2020 2019 Réelle Comparable1
Concessions 4 515 6 493 -30,5 % -33,2 %
VINCI Autoroutes 3 526 4 288 -17,8 % -17,8 %
VINCI Airports 818 1 965 -58,4 % -63,4 %
Autres Concessions
(VINCI Highways, VINCI Railways, VINCI Stadium)
171 240 -28,6 % -27,4 %
Contracting 25 990 28 073 -7,4 % -8,5 %
VINCI Energies 9 586 9 800 -2,2 % -6,3 %
Eurovia 6 894 7 465 -7,7 % -7,2 %
VINCI Construction 9 511 10 808 -12,0 % -11,5 %
VINCI Immobilier 749 811 -7,6 % -7,6 %
Eliminations et retraitements (476) (520)    
Total Groupe2 30 778 34 857 -11,7 % -13,2 %
dont : France 16 300 19 298 -15,5 % -16,0 %
International 14 478 15 559 -6,9 % -9,8 %
Europe hors France 8 805 9 454 -6,9 % -12,8 %
International hors Europe 5 673 6 105 -7,1 % -4,8 %
         
Evolution du trafic de VINCI Autoroutes -21,2 % -0,3 %    
Evolution des trafics passagers de VINCI Airports3 -67,9 % +6,8 %    
Prises de commandes (en Mds€) 33,3 31,9 +4 %  
Carnet de commandes4 (en Mds€) 42,8 37,3 +15 %  
Endettement financier net4 (en Mds€) (20,8) (23,2) +2,4  
Liquidité4 (en Mds€) 18,5 14,4 +4,1  

 

I. Chiffres clés consolidés

Le chiffre d’affaires du 3e trimestre 2020 s’est élevé à 12,3 milliards d’euros, en contraction limitée de 6,4 % à structure réelle (-6,7 % à structure comparable) par rapport à celui du 3e trimestre 2019. Après un 2e trimestre fortement pénalisé par les mesures de confinement prises en France et dans de nombreux pays, ces données marquent une nette amélioration de tendance et traduisent le retour à la normale de la plupart des exploitations de VINCI, en France et à l’international.

Le chiffre d’affaires consolidé au 30 septembre 2020 atteint ainsi 30,8 milliards5 d’euros, en baisse de 11,7 % à structure réelle par rapport à celui des 9 premiers mois de l’année précédente (croissance organique : -13,2 % ; impacts des changements de périmètre : +2,0 % ; variations de change : -0,5 %).

   - En France (53 % du total), où l’activité avait été particulièrement affectée au 2e trimestre au plus fort de la crise sanitaire, le chiffre d’affaires des 9 premiers mois s’établit à 16,3 milliards d’euros, en baisse de 15,5 % à structure réelle (-16,0 % à structure comparable).

   - A l’international (47 % du total), le chiffre d’affaires ressort à 14,5 milliards d’euros, en contraction de 6,9 % à structure réelle et de 9,8 % à structure comparable. Les variations de périmètre, dont l’impact positif sur le chiffre d’affaires ressort à +4 %, concernent essentiellement l’aéroport de Londres-Gatwick, intégré en mai 2019 et les dernières acquisitions de VINCI Energies. Les variations de change pèsent pour -1,1 %, en raison de l’affaiblissement de nombreuses devises par rapport à l’euro.

Les prises de commandes de la branche contracting à fin septembre 2020 s’élèvent à 33,3 milliards d’euros, en progression de 4 % par rapport à la même période de l’exercice précédent.

Cette évolution traduit l’obtention de plusieurs grandes affaires en Europe, dont deux lots de la ligne à grande vitesse HS2 au Royaume-Uni, la tour The Link à Paris La Défense, futur siège social de Total, plusieurs lots sur le Grand Paris Express et les travaux préparatoires des puits d’Avrieux pour la liaison Lyon-Turin. Il faut aussi mentionner deux affaires importantes remportées au Canada : la rénovation du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine à Montréal et la réalisation du segment Sud du contournement Ouest de Calgary.

En revanche, conséquence du calendrier électoral, on note, en France depuis quelques mois, un ralentissement des prises de commandes sur les affaires de petite et moyenne taille.

Le carnet de commandes au 30 septembre 2020 atteint 42,8 milliards d’euros, en hausse de 15 % sur 12 mois. Il représente 14 mois d’activité moyenne de la branche contracting (contre 12 mois à fin septembre 2019). La part de l’international dans le carnet représente 59 % du total (57 % à fin septembre 2019).

 

II. Evolution par pôle de métiers (données à fin septembre 2020)

· CONCESSIONS : 4 515 millions d’euros (-30,5 % à structure réelle ; -33,2 % à structure comparable)

VINCI Autoroutes : 3 526 millions d’euros (-17,8 % à structure réelle et comparable)

Après la forte baisse subie au 2e trimestre 2020 (-52 %), conséquence des limitations de circulation mises en œuvre en France, le trafic s’est nettement redressé au 3e trimestre (contraction limitée à - 4,3 %). Le trafic poids lourds s’est montré résilient (-1,6 %), alors que le trafic véhicules légers affichait un repli de 4,7 %. Le trafic intra-européen a été affecté pendant l’été par le manque de coordination des politiques sanitaires entre les pays.

Le trafic cumulé à fin septembre 2020 ressort en baisse de 21,2 % (véhicules légers -23,1 % ; poids lourds - 8,8 %).

VINCI Airports : 818 millions d’euros (-58,4 % à structure réelle ; -63,4 % à structure comparable)

La réouverture progressive des frontières dans l’espace Schengen à partir du 15 juin et l’assouplissement des restrictions aux déplacements dans de nombreux pays ont permis un redémarrage progressif du trafic passagers au cours de la période estivale. Celle-ci a surtout profité aux plateformes accueillant les voyages touristiques, familiaux et domestiques, particulièrement au Portugal et en France.

Cette légère inflexion positive a été interrompue en septembre par les nouvelles mesures de restrictions, mises en place face au retour de la pandémie. Le trafic du segment affaires reste, à ce stade, très faible.

Le trafic sur l’ensemble du 3e trimestre 2020 affiche un recul de 79,1 % par rapport au 3e trimestre 2019, avec un total de 15 millions de passagers pour les 45 aéroports du réseau VINCI Airports. En cumul depuis le début de l’année, le trafic passagers recule de 67,9 % par rapport à la période comparable de 2019.

Autres concessions (VINCI Highways, VINCI Railways, VINCI Stadium) : 171 millions d’euros (-28,6 % à structure réelle, -27,4 % à structure comparable)

Les autres concessions consolidées dans le chiffre d’affaires comprennent essentiellement : Lima Expresa6 V; Gefyra (pont Rion-Antirion en Grèce) ; Mesea (société de maintenance de la LGV Tours-Bordeaux) et VINCI Stadium. La pandémie a continué d’affecter l’activité de ces entités au 3e trimestre (chiffre d’affaires en baisse de 22,7 %), mais dans une moindre proportion qu’au trimestre précédent (-57,5 %).

· CONTRACTING : 25 990 millions d’euros (-7,4 % à structure réelle ; -8,5 % à structure comparable)

VINCI Energies : 9 586 millions d’euros (-2,2 % à structure réelle ; -6,3 % à structure comparable)

Soutenu par ses dernières acquisitions, réalisées surtout en Europe, le chiffre d’affaires de VINCI Energies progresse légèrement au 3e trimestre 2020 (+1 %). A structure comparable, la baisse reste limitée (-3 %, après -15 % au 2e trimestre 2020), ce qui confirme le retour à la normale de l’activité de VINCI Energies et sa bonne résilience dans un contexte économique particulièrement difficile.

En France (44 % du total), le chiffre d’affaires à fin septembre ressort à 4 170 millions d'euros, en baisse de 6,8 % à structure réelle et de 8,0 % à structure comparable. La reprise vigoureuse après le confinement a permis de retrouver, au 3e trimestre, un niveau d’activité proche de celui de l’année dernière.

A l’international (56 % du total), le chiffre d’affaires à fin septembre progresse de 1,6 % à structure réelle (-4,8 % à structure comparable) à 5 415 millions d’euros. La hausse de l’activité en Europe compense le recul du grand international, avec des situations ponctuellement difficiles aux Etats-Unis, en Asie du Sud-Est (Singapour et Indonésie) et au Brésil.

Les prises de commandes de VINCI Energies sont stables à fin septembre 2020 par rapport à la même période de l’exercice précédent. Le carnet de commandes s’élève à 10,2 milliards d’euros, en hausse de 8 % sur 12 mois. Il représente 9 mois d’activité moyenne du pôle.

Eurovia : 6 894 millions d’euros (-7,7 % à structure réelle ; -7,2 % à structure comparable)

Le chiffre d’affaires marque une inflexion positive au 3e trimestre (-1 % à structure comparable, contre -19 % au 2e trimestre). En France, l’activité des chantiers avait repris dès la mi-avril avant de s’accélérer en mai. Cette tendance s’est confirmée au 3e trimestre. A l’international, l’activité est restée bien orientée dans la plupart des pays où Eurovia est implanté.

En France (50 % du total), le chiffre d’affaires à fin septembre 2020 s’établit à 3 444 millions d’euros, en baisse de 15,5 % à structure réelle et de 15,8 % à structure comparable, conséquence du quasi-arrêt des chantiers pendant le confinement.

A l’international (50 % du total), le chiffre d’affaires à fin septembre 2020 atteint 3 450 millions d'euros, en hausse de 1,8 % à structure réelle et de 3,3 % à structure comparable. Même au plus fort de la crise sanitaire, l’activité a pu être maintenue dans la plupart des pays où Eurovia est implanté. Le chiffre d’affaires a même progressé aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en République tchèque et -hors effet change- au Chili. Il est stable en Allemagne, mais se contracte au Canada, en Pologne et en Slovaquie.

Les prises de commandes d’Eurovia reculent de 12 % à fin septembre 2020 par rapport à la même période de l’exercice précédent, dans un contexte post-électoral en France peu favorable au lancement de nouveaux projets. Le carnet de commandes s’élève à 8,4 milliards d’euros, en hausse de 1 % sur 12 mois. Il représente plus de 10 mois d’activité moyenne du pôle, comme à fin septembre 2019.

VINCI Construction : 9 511 millions d’euros (-12,0 % à structure réelle ; -11,5 % à structure comparable)

La reprise des chantiers s’est accélérée au 3e trimestre (chiffre d’affaires en baisse de 1 % à structure comparable, contre -28 % au 2e trimestre), particulièrement en France où l’activité avait été fortement impactée par le confinement. Cette reprise s’est organisée plus rapidement sur les chantiers de travaux publics que dans le bâtiment, en raison des contraintes liées aux règles de distanciation sociale.

En France (49 % du total), le chiffre d’affaires à fin septembre 2020 ressort à 4 655 millions d’euros, en baisse de 19,4 % à structure réelle (-19,9 % à structure comparable). La quasi-totalité des chantiers s’étaient arrêtés à compter du 17 mars, date d’entrée en confinement, avant de redémarrer progressivement à partir de la fin avril.

A l’international (51 % du total), le chiffre d’affaires à fin septembre s’établit à 4 856 millions d’euros, en baisse limitée de 3,5 % à structure réelle et de 1,7 % à structure comparable. La situation de l’activité a varié de manière assez hétérogène, selon les métiers et les zones géographiques, en fonction des décisions prises par les autorités sanitaires locales. Le chiffre d’affaires a progressé en Amérique du Nord et en Europe centrale, mais il a reculé en Asie, en Océanie et, dans une moindre mesure, en Grande-Bretagne. Le chiffre d’affaires de la division Grands Projets monte en puissance sur plusieurs grandes affaires significatives remportées récemment, ce qui compense la légère contraction de l’activité de Soletanche Freyssinet.

Les prises de commandes de VINCI Construction progressent de 20 % à fin septembre 2020 par rapport à la même période de l’exercice précédent. Le carnet de commandes s’élève à un niveau record de 24,2 milliards d’euros, en hausse de 25 % sur 12 mois. Il représente 21 mois d’activité moyenne du pôle (contre 16 mois à fin septembre 2019).

VINCI Immobilier : 749 millions d’euros (-7,6 % à structure réelle et comparable)

Le chiffre d’affaires consolidé de VINCI Immobilier recule de 8,2 % au 3e trimestre, en amélioration par rapport à la tendance du trimestre précédent (-29 %), qui avait été pénalisé par l’arrêt des chantiers de bâtiment pendant plus d’un mois. Sur les 9 premiers mois de l’année, il s’établit à 749 millions d’euros, en baisse de 8 %. A fin septembre, le nombre de logements réservés en France - y compris la filiale Urbat- s’élève à 3 125 lots, en baisse de 37 %. Au 3e trimestre, le recul est limité à 11 %.

 

III. Situation financière

L’endettement financier net consolidé au 30 septembre 2020 s’établit à 20,8 milliards d’euros, en baisse de 2,4 milliards d’euros sur 12 mois et de 0,8 milliard d’euros depuis le début de l’année.

VINCI conserve une liquidité très importante. Elle s’établissait, au 30 septembre 2020, à 18,5 milliards d’euros (14,4 milliards d’euros à fin septembre 2019), se décomposant entre :
- Une trésorerie nette gérée de 6,6 milliards d’euros (5,1 milliards d’euros au 30 septembre 2019), signe d’une bonne tenue de la trésorerie opérationnelle au cours de la période ;
- Un encours de 0,6 milliard d’euros de billets de trésorerie (1,3 milliard d’euros au 30 septembre 2019) ;
- Des lignes de crédit bancaire confirmées et non utilisées pour un total de 11,3 milliards d’euros, dont 8,0 milliards d’euros à échéance novembre 2024 et une ligne de crédit additionnelle de 3,3 milliards d’euros, conclue au printemps dernier pour une durée de 6 mois renouvelables. Compte tenu du maintien à un très bon niveau de sa trésorerie, VINCI a décidé de ne pas reconduire celle-ci à compter d’octobre 2020.

 

IV. Perspectives (hors nouvelle évolution défavorable de la pandémie et hors événements exceptionnels)

VINCI confirme les tendances présentées pour l’ensemble de l’année à l’occasion de la publication des comptes semestriels au 30 juin 2020 :

· VINCI Autoroutes : contraction de 15 à 20 % du trafic par rapport à 2019
· Contracting : baisse du chiffre d’affaires dans une fourchette de 5 à 10 % avec un recul de la marge opérationnelle de l’ordre de 150 à 200 points de base par rapport à 2019

Pour VINCI Airports, alors que le Groupe tablait précédemment sur un recul du trafic passagers autour de - 65 % par rapport à 2019, la mise en place en septembre de nouvelles mesures de restrictions aux voyages face à la deuxième vague de la pandémie conduit à retenir une hypothèse plus prudente de baisse de l’ordre de -70 %.

Sur la base de ces hypothèses, l’évolution du chiffre d’affaires impactera les résultats du Groupe de manière significative. Cet impact ne peut encore être quantifié de manière fiable, en raison de la situation sanitaire et des nombreuses incertitudes affectant l’environnement économique.

Dans ce contexte, les résultats du Groupe devraient afficher une baisse au 2e semestre 2020 par rapport au 2e semestre 2019. Celle-ci devrait, toutefois, hors éléments exceptionnels, être nettement moins prononcée que celle constatée au 1er semestre 2020.

Par ailleurs, les mesures prises pour réduire l’impact des baisses d’activité sur les dépenses de trésorerie devraient permettre d’afficher, en fin d’année, une diminution de l’endettement financier net.

Le management de VINCI reste confiant dans la capacité du Groupe à rebondir en 2021, notamment sous l’effet des mesures de relance économique annoncées en France et dans de nombreux pays. Le Groupe table sur une amélioration de ses résultats par rapport à ceux de 2020, sans toutefois qu’ils puissent, au global, déjà retrouver leur niveau de 2019.

 

V. Autres faits marquants récents

· Nouveaux développements

VINCI a signé, le 30 septembre 2020, un accord pour la réalisation et la maintenance d’une autoroute au Kenya dans le cadre du premier contrat de Partenariat Public-Privé de VINCI Concessions en Afrique. Les travaux seront réalisés par VINCI Construction.

VINCI Energies a intégré, à compter du 1er octobre 2020, la société Transelec Common Inc, leader québécois des services aux infrastructures d’énergie et de télécommunication.

VINCI a annoncé, le 2 octobre 2020, avoir présenté à Grupo ACS une proposition non engageante portant sur l’acquisition de sa division « Industrial Services ». Le périmètre de l’acquisition inclurait, outre les activités d’ingénierie et travaux, les participations détenues dans huit concessions et PPP relatives principalement à des projets dans le domaine de l’énergie ainsi que la plateforme de développement de nouveaux projets dans le secteur des énergies renouvelables. Cette proposition a été examinée par le Conseil d’Administration de Grupo ACS, qui s’est déclaré ouvert à engager des négociations. La finalisation de l’opération reste notamment conditionnée à la réalisation, dans les prochains mois, de due diligence. Celles-ci incluront l’examen des éléments destinés à préparer un plan de carve out des activités qui ne seraient pas cédées à VINCI, notamment la société Zero-E ainsi que 15 concessions. Les termes définitifs de cette transaction seront arrêtés d’un commun accord à l’issue des opérations de due diligence. Le projet serait assujetti aux autorisations règlementaires requises, notamment en matière de contrôle des concentrations. ACS et VINCI informeront le marché, le moment opportun, de l’aboutissement éventuel et du résultat de ces négociations.

· Nomination

Belen Marcos, précédemment présidente de Cintra (groupe Ferrovial) aux Etats-Unis, a été nommée présidente de VINCI Highways et directrice générale adjointe de VINCI Concessions.

· Aéroport de Londres Gatwick

L’aéroport de Londres Gatwick, filiale de VINCI Airports à 50,01 %, avait engagé en août 2020 des discussions sur l’évolution prévisionnelle de ses covenants financiers avec ses prêteurs. Compte tenu de la situation exceptionnelle affectant le transport aérien, ceux-ci ont approuvé à une très large majorité, le 22 septembre 2020, la demande de la société d’être déliée temporairement du respect de ses covenants financiers.

 

 

Conférence téléphonique

Le chiffre d’affaires et l’activité du Groupe au 30 septembre 2020 seront commentés lors d’une conférence téléphonique en anglais ce jour (mardi 20 octobre 2020) à 18h00, heure de Paris.

Veuillez composer à partir de 17h55 l’un des numéros suivants :
FR: +33 1 72 72 74 03   PIN: 26034552#
UK: +44 20 7194 3759   PIN: 26034552#
US: +1 646 722 4916   PIN: 26034552#

N° de réécoute (disponible sous 2 heures) :
FR: +33 1 70 71 01 60   PIN: 418953376#
UK: +44 20 3364 5147   PIN: 418953376#
US: +1 646 722 4969   PIN: 418953376#

Agenda

5 février 2021   Publication des résultats annuels 2020 (avant bourse)


1 Voir glossaire.
2 Hors chiffre d’affaires travaux des filiales concessionnaires confié à des entreprises extérieures au Groupe (voir glossaire)
3 Données à 100% incluant le trafic des aéroports en période pleine de l’ensemble du portefeuille géré par VINCI
4 En fin de période.
5 Hors chiffre d’affaires travaux des filiales concessionnaires confié à des entreprises extérieures au Groupe (voir glossaire).
6 Précédemment Lamsac, société concessionnaire de deux sections du périphérique de Lima (Pérou).

 

À propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions et du contracting, employant plus de 222 000 collaborateurs dans près de 120 pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale et va au-delà de ses résultats économiques, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.

Abonnez-vous aux :
- communiqués VINCI

par e-mail par RSS

- aux actualités VINCI

par e-mail par RSS
Image d'illustration

Contacts médias

Stéphanie Malek
Tél. : +33 1 47 16 35 00
media.relations@vinci.com

Relations investisseurs

Grégoire Thibault
Tél. : +33 1 47 16 45 07
gregoire.thibault@vinci.com

Alexandra Bournazel
Tél. : +33 1 47 16 33 46
alexandra.bournazel@vinci.com