Cours de l'action le 14/12/2017 17:36
86,450 € +0,26 %

Communiqués

Comptes semestriels 2017

28 juillet 2017 - 07:00 - Finances

· Progression du chiffre d’affaires à 18,5 milliards d’euros (+5,1 %)
    - Trafics soutenus chez VINCI Autoroutes et en forte hausse chez VINCI Airports
    - Reprise de l’activité dans le contracting

· Croissance du résultat opérationnel sur activité (+9,5 % à 1,9 milliard d’euros) et du résultat net (+11,9 % à 1 030 millions d’euros)
· Acompte sur dividende : 0,69 euro par action (+9,5 %)
· Hausse des prises de commandes, en France comme à l’international
· Confirmation de la progression du chiffre d’affaires et des résultats pour l’exercice 2017

Chiffres clés

En millions d’euros

1er semestre Exercice
20172016Variation
2017/2016
2016
Chiffre d’affaires118 513 17 619+5,1 % 38 073
Capacité d’autofinancement (EBITDA) 2 8062 606+7,7 % 5 966
En % du chiffre d’affaires15,2 %14,8 % 15,7 %
Résultat opérationnel sur activité 1 8831 720+9,5 %4 174
En % du chiffre d’affaires10,2 %9,8 % 11,0 %
Résultat opérationnel courant1 8531 702+8,9 %4 167
Résultat net part du Groupe 1 030920+11,9 %2 3762
Résultat net par action (en €)31,84 1,65+12,0 %4,242
Acompte sur dividende par action (en €) 0,690,63+9,5 %2,10
Endettement financier net (en Mds€) (15,5)(14,4)-1,2 (13,9)
     
Evolution du trafic autoroutier+2,2 % +3,3 %  +3,2 %
Evolution des trafics aéroportuaires passagers4+12,8 % +10,2 %  +10,0 %
Carnet de commandes en fin de période (en Mds€) 30,729,2+5 %27,4

 

Xavier Huillard, président-directeur général de VINCI, a déclaré :

« L’évolution de l’activité du Groupe au premier semestre 2017 confirme le dynamisme de nos concessions autoroutières et aéroportuaires et une reprise de l’activité et des prises de commandes dans le contracting.

Chez VINCI Autoroutes, le trafic poids lourds a poursuivi son redressement. Chez VINCI Airports, la croissance du trafic passagers est restée très soutenue sur l’ensemble des plateformes, particulièrement au Portugal et au Cambodge.

Dans le contracting, la reprise de l’activité est visible en France comme à l’international. Les prises de commandes sont en hausse et les carnets en progression pour les trois divisions de la branche. L’activité bâtiment est tirée par le dynamisme du secteur immobilier. Les premiers contrats liés au Grand Paris Express ont été gagnés.

VINCI a poursuivi son développement international: VINCI Airports a été retenu comme concessionnaire de l’aéroport de Salvador au Brésil, désigné comme concessionnaire pressenti de l’aéroport de Kobe au Japon, et s’est renforcé dans le « retail » aéroportuaire en acquérant 51% de Lojas Francas Portugal (LFP). VINCI Highways a confirmé sa place d’acteur majeur des partenariats public-privés (PPP) autoroutiers en Allemagne, avec la finalisation du financement de l’A7-2. VINCI Energies a renforcé sa présence en Europe en finalisant plusieurs acquisitions dont celle de Novabase IMS dans l’ICT au Portugal.

Par ailleurs, le Groupe a mené avec succès plusieurs opérations de refinancement, qui permettent de réduire le coût de l’endettement et d’en allonger la maturité.

La rentabilité de VINCI continue de progresser, le Groupe affichant un résultat net semestriel supérieur au milliard d’euros. Fort de ce bon début d’année, et dans un environnement économique en amélioration, VINCI confirme la perspective d’une hausse de son chiffre d’affaires et de ses résultats en 2017. 

Au-delà de ces bonnes performances financières, l’année 2017 restera marquée par la mise en service le 2 juillet, avec un mois d’avance par rapport au planning d’origine, de la Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique reliant Tours à Bordeaux. Ce projet d’une ampleur exceptionnelle aura mobilisé pendant 6 ans toutes les expertises du Groupe. Il est la meilleure illustration de la pertinence du modèle concessionnaire-constructeur sur lequel VINCI a bâti son développement. »

 

Le Conseil d’administration de VINCI s’est réuni le 27 juillet 2017 sous la présidence de Xavier Huillard pour arrêter les comptes semestriels au 30 juin 2017. Il a également approuvé le paiement d’un acompte sur dividende au titre de l’exercice 2017 d’un montant de 0,69 euro par action, en hausse de 9,5 %.

 

I. Des résultats financiers en progression :

Les comptes consolidés du 1er semestre 2017 de VINCI font ressortir une progression du chiffre d’affaires, une hausse de l’EBITDA5, du résultat opérationnel courant et du résultat net part du Groupe.

Le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 18,5 milliards d’euros, en progression de 5,1 % par rapport au 1er semestre 2016. Cette évolution traduit une hausse de 3,6 % à structure comparable6, hors changements de périmètre (+1,7 %) et variations de change (-0,2 %). Les principales acquisitions impactant le chiffre d’affaires sont celles, réalisées en 2016 : Aerodom et Aéroports de Lyon par VINCI Airports, Lamsac/Pex au Pérou par VINCI Highways, et en 2017, Novabase IMS au Portugal par VINCI Energies.

- Le chiffre d’affaires de la branche concessions s’établit à 3,2 milliards d’euros, en augmentation de 11,8 % (+5,7 % à structure comparable). Cette augmentation intègre une croissance de 3,7 % des recettes de VINCI Autoroutes. De son côté, le chiffre d’affaires de VINCI Airports est en hausse de 46% (+14 % à structure comparable). Aerodom (intégré en avril 2016) et Aéroports de Lyon (intégré en novembre 2016) contribuant au chiffre d’affaires pour respectivement 75 et 87 millions d’euros. La forte hausse du chiffre d’affaires des autres concessions s’explique par l’intégration de Lamsac/Pex qui contribue à hauteur de 42 millions d’euros au chiffre d’affaires du premier semestre 2017.

- Le chiffre d’affaires de la branche contracting ressort à 15,1 milliards d’euros, en progression de 2,8 % (+2,2 % à structure comparable). L’activité est globalement en amélioration, en France comme à l’étranger. Le chiffre d’affaires de VINCI Energies progresse de 2,0 % (il reste stable à structure comparable), celui d’Eurovia est en hausse de 6,4 % (+6,5 % à structure comparable) et celui de VINCI Construction gagne 1,5 % (+1,9 % à structure comparable).

- En France, le chiffre d’affaires s’élève à 11,0 milliards d’euros. Il augmente de 6,0 % (+4,8 % à périmètre constant).

- A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 7,5 milliards d’euros. Il progresse de 3,7 % (+1,9 % à structure comparable).

La croissance du chiffre d’affaires au 2e trimestre s’inscrit dans la continuité de celle enregistrée au 1er trimestre. Elle s’est élevée à 5 % à structure réelle (+3,7 % à structure comparable) dont +12,6 % dans les concessions (+7,8 % à structure comparable) et +2,8 % dans le contracting (+2,1 % à structure comparable).

L’EBITDA progresse de 7,7 % à 2,8 milliards d’euros. La marge d’EBITDA/chiffre d’affaires s’établit à 15,2 %, en augmentation de 40 points de base par rapport au 1er semestre 2016, conséquence des bonnes performances de VINCI Autoroutes et de VINCI Airports.

Le résultat opérationnel sur activité (ROPA) augmente de 9,5 % à 1,9 milliard d’euros. Il représente 10,2 % du chiffre d’affaires contre 9,8 % au 1er semestre 2016. Le taux de ROPA/chiffre d’affaires des concessions s’améliore à 47,5 % (47,2 % au 1er semestre 2016). Celui du contracting reste stable à 2,3 %.

Le ROPA de VINCI Autoroutes ressort à 1 264 millions d’euros (1 205 millions d’euros au 1er semestre 2016) en progression de 4,9 %. Son taux de ROPA/chiffre d’affaires passe de 51,0 % au 1er semestre 2016 à 51,5 %. Le ROPA de VINCI Airports s’élève à 269 millions d’euros avec un taux de ROPA/chiffre d’affaires en amélioration à 40,5 % (contre 35,3 % au 1er semestre 2016).

La stabilisation du taux de ROPA/ chiffre d’affaires du contracting traduit un niveau inchangé chez VINCI Energies (à 5,5 %), une amélioration de 40 points de base chez Eurovia avec une réduction de la perte saisonnière, et une stabilisation chez VINCI Construction à 1,4 %.
Le résultat opérationnel courant (ROC), incluant l’impact des paiements en actions (IFRS 2), la part du Groupe dans le résultat des sociétés consolidées par mise en équivalence et les autres éléments opérationnels courants, ressort à 1,853 millions d’euros, en hausse de 8,9 %.

Le résultat net part du Groupe s’établit à 1 030 millions d’euros, en hausse de 11,9 % par rapport à celui du 1er semestre 2016 (920 millions d’euros). Le résultat net par action7 ressort à 1,84 euro en hausse de 12,0 % (1,65 euro au 1er semestre 2016).

Le cash-flow opérationnel (hors investissements de développement dans les concessions), stable par rapport à celui du 1er semestre 2016, s’est élevé à 0,4 milliard d’euros. Il intègre une consommation saisonnière du besoin en fonds de roulement de 1,1 milliard d’euros dans le contracting, identique à celle du 1er semestre 2016.

L’endettement financier net au 30 juin 2017 s’élève à 15,5 milliards d’euros, en augmentation de 1,2 milliard d’euros sur un an et de 1,6 milliard d’euros par rapport au 31 décembre 2016.

L’augmentation de l’endettement sur le semestre est principalement imputable à l’évolution saisonnière de la trésorerie d’exploitation.
Elle prend également en compte :

- Les investissements financiers réalisés durant la période pour un montant de 0,5 milliard d’euros, dont l’investissement réalisé dans la société LISEA, concessionnaire de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux, ainsi que plusieurs acquisitions réalisées par VINCI Energies en Europe dont celle de Novabase IMS au Portugal.
- Le versement du solde du dividende 2016 pour un montant de 0,8 milliard d’euros.
- Les investissements réalisés dans les concessions pour 0,6 milliard d’euros dont environ 0,4 milliard d’euros pour VINCI Autoroutes, le solde se répartissant entre VINCI Airports et VINCI Highways.

La liquidité du Groupe ressort à 8,5 milliards d’euros, dont 2,5 milliards d’euros de trésorerie nette gérée et 6 milliards de lignes de crédit disponibles à échéance 2021.

Au 30 juin 2017, le capital du Groupe était composé de 593 millions d’actions. L’auto-détention représentait à cette date 6,5% du capital.

 

II. Performances opérationnelles : bonne dynamique des concessions et amélioration du contracting

Après un recul de 0,8 % enregistré au 1er trimestre 2017, marqué par des effets calendaires défavorables, le trafic de VINCI Autoroutes a progressé de 4,5 % au 2e trimestre 2017. Le trafic des véhicules légers (+4,9 %) a bénéficié du report du week-end de Pâques au mois d’avril et, par rapport à 2016, de deux week-ends prolongés supplémentaires au mois de mai. Le trafic des poids lourds poursuit sa reprise (+2,4 %) en dépit de 3 jours ouvrés de moins qu’au deuxième trimestre 2016. Sur l’ensemble du semestre, le trafic des réseaux de VINCI Autoroutes progresse de 2,2 % (véhicules légers : +1,9 % ; poids lourds : +3,7 %).

Le trafic passagers gérés de VINCI Airports poursuit sa forte dynamique de croissance avec une hausse de 14,1 % au 2e trimestre 2017 et de 12,8 % sur l’ensemble du semestre, avec des performances très élevées au Portugal (+19,9 %) et au Cambodge (+23,2 %). Sur les plateformes françaises, le trafic reste soutenu, notamment à Lyon (+8,2 %) et à Nantes (+12,6 %). Il est également en hausse en République dominicaine (+7,1 %), dans les aéroports du Kansai au Japon (+7,6 %) et à Santiago du Chili (+9,9%).

Dans le contracting, les prises de commandes sont en hausse. Sur l’ensemble du semestre, elles s’élèvent à 18,5 milliards d’euros, en croissance de plus de 9 % par rapport au 1er semestre 2016, tant en France (+10 %), qu’à l’international (+7 %). Tous les pôles de métiers affichent des progressions : VINCI Energies +12 %, Eurovia +10 %, et VINCI Construction +7 %.

Le carnet de commandes au 30 juin 2017 s’établit à 30,7 milliards d’euros, en progression de 5 % sur 12 mois. Il progresse de 8 % en France et de 2 % à l’international.

VINCI Immobilier affiche au 1er semestre 2017 une croissance forte des réservations (+30 % à près de 3 100 lots) ainsi que des actes notariés. Le chiffre d’affaires progresse à la fois sur le segment résidentiel et en immobilier d’entreprise.

 

III. Autres faits marquants

Nouveaux développements chez VINCI Concessions

- Attribution et signature de la concession de l’aéroport de Salvador (Brésil) à VINCI Airports. Au terme d’une procédure d’appel d’offres initiée par l’ANAC (Agência Nacional de Aviação Civil), VINCI Airports a remporté la concession de l’aéroport Deputado Luis Eduardo Magalhaes pour une durée de 30 ans. Cet aéroport a accueilli plus de 7,5 millions de passagers en 2016.

- Désignation comme concessionnaire pressenti pour une durée de 42 ans du consortium VINCI Airports-ORIX-Kansai Airports pour l’aéroport de Kobe au Japon.

- Mise en service de deux nouvelles sections autoroutières en Grèce, Corinthe-Patras (120 km) et Maliakos-Kleidi (240 km), dont la construction a été réalisée par des groupements d’entreprises auxquels participait VINCI Construction. Ces autoroutes seront exploitées jusqu’en 2038 par Olympia Odos et Aegean Motorway, sociétés concessionnaires dont VINCI Concessions est actionnaire à hauteur de respectivement 30 % et 14 %.

- Finalisation par VINCI Highways du financement de l’autoroute A7-2 en Allemagne, un contrat de partenariat public privé (A-Modell) avec l’Etat fédéral allemand, d’un montant de 441 millions d’euros et d’une durée de 30 ans. Le groupement attributaire, dont VINCI Concessions est mandataire, assurera l’exploitation d’un tronçon de 60 km de l’autoroute. Les travaux d’élargissement d’une section de 29 km seront exécutés par un consortium conduit par Eurovia.

- Renforcement de VINCI Airports dans le « retail » aéroportuaire avec l’acquisition de 51% de Lojas Francas Portugal (LFP) auprès de TAG GER, filiale de la compagnie aérienne portugaise TAP. LFP exploite 31 boutiques, réparties sur 7 des 10 aéroports portugais gérés par VINCI Airports dont celui de Lisbonne. Le solde du capital de LFP reste détenu par Dufry Group, leader mondial du « retail » aéroportuaire.

- Mise en service le 2 juillet, en avance d’un mois par rapport au planning d’origine, de la Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique reliant Tours à Bordeaux soit 302 km. Le temps de parcours entre Paris et Bordeaux est ainsi ramené à 2h04.

Succès commerciaux

Au cours du 1er semestre 2017, plusieurs contrats significatifs sont entrés dans le carnet de commandes :

- Le groupement Comol5 réalisera la première partie de la Route de Rijnland au Pays-Bas. Ce groupement, comprend VINCI Construction Grands Projets ainsi que les entreprises TBI Mobilis, Croonwolter&dros et DIMCO (DEME Infra Marine Contractors) du groupe CFE, chaque entreprise ayant une part de 25 %. Le montant total du contrat s’élève à 492 millions d’euros.

- VINCI Construction associé à Spie Batignolles a été retenu pour la réalisation du tronçon T3C de la ligne 15 sud du Grand Paris Express entre Issy-les-Moulineaux et Villejuif. Le montant total du contrat s’élève à 926 millions d’euros.

- Un groupement d’entreprises comprenant Soletanche-Bachy, filiale de VINCI Construction et piloté par Bouygues a été sélectionné pour réaliser des travaux de génie civil du tronçon T2A de la ligne 15 sud du Grand Paris Express entre Villejuif et Créteil. Le montant total du contrat s’élève à 807 millions d’euros.

- ETF (Eurovia) et Mobility (VINCI Energies) se sont vus confier par SNCF Réseau dans le cadre d’un consortium, le contrat de modernisation de 180 km de caténaires sur la ligne C du RER entre Paris et Bretigny. Le montant total du contrat auquel participent également TSO Caténaires et Setec Ferroviaire, s’élève à 277 millions d’euros.

- Un consortium piloté par Eurovia a été notifié d’un contrat de 356 millions d’euros pour la construction d’une nouvelle portion de 8 km de l’autoroute D1 en Slovaquie.

- VINCI Construction France a été chargé, par Ivanhoé Cambridge, filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), de réaliser les tours Duo dans le 13e arrondissement de Paris. Ces tours, de 180 et 122 mètres de hauteur, accueilleront en 2021, 90 000 m2 de bureaux ainsi qu’un hôtel et des commerces.

- VINCI Construction UK a été attributaire d’un contrat de 111 millions d’euros pour la conception et la construction de 1 462 logements étudiants pour l’université de Hull au Royaume-Uni.

- Eurovia a été choisi par Highways England pour réaliser les travaux d’entretien et d’amélioration de 1 695 km d’axes routiers et autoroutiers du sud-ouest de l’Angleterre. Le contrat de 15 ans représente un montant de plus de 270 millions d’euros (225 millions de livres).

- VINCI Immobilier, au côté d’ANF Immobilier et Foncière des Régions, a lancé à Bordeaux Euratlantique, près de la nouvelle gare TGV, le projet Quai 8.2. Ce programme d’une surface totale de 43 000 m² comprendra des bureaux, des commerces, deux hôtels et une résidence étudiants.

Depuis le 30 juin, de nouveaux contrats, non encore intégrés au carnet de commande ont été annoncés :

- Un groupement d’entreprises comprenant Solétanche-Bachy, filiale de VINCI Construction et piloté par Bouygues a été sélectionné pour réaliser les travaux de génie civil du tronçon T3A de la ligne 15 sud du Grand Paris Express entre Boulogne et Issy les Moulineaux. Le montant du contrat est de 513 millions d’euros.

- Le groupement piloté par VINCI Construction, mandataire, associé à Spie Batignolles, a remporté le contrat de construction de la gare de Noisy-Champs sur la ligne 15 Sud du projet Grand Paris Express (lot T2D). Le montant du contrat est de 156 millions d’euros.


Politique financière

Plusieurs opérations de financement ont été menées avec succès depuis le début de l’exercice 2017 :

- Deux émissions obligataires par ASF :
    - La première, en janvier, de 1 milliard d’euros à 10 ans, assortie d’un coupon de 1,25 % l’an ;
    - La seconde, en avril, de 500 millions d’euros à 9 ans ; assortie d’un coupon de 1,125 % l’an.

- Une émission obligataire par Aerodom, en janvier, d’un montant de 317 millions de dollars US amortissable sur 12 ans dans le cadre d’un placement 144A, complétée par un emprunt bancaire de 216 millions de dollars US à 7 ans.

- Une émission d’obligations convertibles synthétiques VINCI, en février, remboursables en numéraire sans effet dilutif pour un montant de 450 millions de dollars US d’une maturité de 5 ans et portant un coupon de 0,375 %. Au mois de mai, un placement de 125 millions de dollars US est venu compléter cette émission.

Au total, 4,9 milliards d’euros de dettes auront ainsi été levés au cours des quinze derniers mois, avec une maturité moyenne de 9 années et à un taux moyen de l’ordre de 1 %.

 

IV. Perspectives 2017 : confirmation de la progression du chiffre d’affaires et des résultats

Les bonnes performances enregistrées au 1er semestre confortent les prévisions faites précédemment par VINCI pour l’ensemble de l’exercice, qui tablent sur une progression de son chiffre d’affaires, de son résultat opérationnel et de son résultat net.

Dans le contracting, 2017 sera l’année du retour à la croissance en France. A l’international, l’activité reste contrastée en raison de la situation déprimée persistante des prix du pétrole et des matières premières.

Le chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes progressera, mais dans une moindre mesure qu’en 2016 en raison de la base de comparaison élevée.

Le chiffre d’affaires de VINCI Airports devrait croître quant à lui de plus de 25 % en intégrant l’impact en année pleine des acquisitions réalisées en 2016 (Aerodom et Aéroports de Lyon).

 

V. Acompte sur dividende

Un acompte sur dividende au titre de l’exercice 2017 de 0,69 euro par action, en hausse de 9,5 %, sera versé en numéraire le 9 novembre 2017 (date de détachement du coupon : 7 novembre 2017).

 

*********

 

Agenda
28 juillet 2017Résultats du 1er semestre 2017
- Conférence de presse : 08h30
- Réunion analystes : 11h00
24 octobre 2017Information trimestrielle au 30 septembre 2017
 7 novembre 2017 Détachement du coupon de l’acompte sur dividende 2017
 9 novembre 2017 Paiement de l’acompte sur dividende 2017
14 novembre 2017Journée investisseurs VINCI Concessions

 

**********

 

Ce communiqué de presse est disponible en français et en anglais sur le site Internet de VINCI : www.vinci.com.

La présentation des résultats semestriels 2017 et le rapport financier semestriel au 30 juin 2017 seront disponibles avant la conférence de presse sur le site Internet de VINCI : www.vinci.com.

 

1 Hors travaux de construction des filiales concessionnaires sous-traités à l’extérieur du Groupe.
2 Hors variations non courantes de la fiscalité différée. Le résultat net part du Groupe de l’exercice 2016 y compris les variations non courantes de la fiscalité différée s’établit à 2 505 millions d’euros, soit 4,48 euros par action.
3 Après prise en compte des instruments dilutifs.
4 Données à 100 % sans considération des pourcentages de détention.
5 Capacité d’autofinancement avant impôt et coût de l’endettement financier net (CAFICE).
6 Structure comparable = à périmètre et change constants : effet périmètre neutralisé en retraitant les données 2017 des sociétés entrantes en 2017 et les données 2016 des sociétés sorties du périmètre de consolidation en 2016 et 2017, ainsi qu’en intégrant les sociétés entrantes en 2016 en année pleine. Effet change neutralisé en appliquant les taux de change 2017 au chiffre d’affaires 2016 en devises.
7 Après prise en compte des instruments dilutifs.

 

ANNEXES : voir le communiqué en PDF

 

À propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions et de la construction, employant plus de 183 000 collaborateurs dans une centaine de pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale et va au-delà de ses résultats économiques, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.