83,020 € +0,65 %   22/06/2018 13:18
Médias    >    Communiqués    >    Information trimestrielle au 31 mars 2013 (25/04/2013)

Communiqués

Information trimestrielle au 31 mars 2013

25 avril 2013 - Finances

- Chiffre d’affaires en progression : 8,4 milliards d’euros (+3,4 % à structure réelle ; +1,1 % à structure comparable)
- Prises de commandes en hausse : 9,1 milliards d’euros (+5,5 % par rapport au 1er trimestre 2012)
- Carnet de commandes au 31 mars 2013 offrant une bonne visibilité : 33,1 milliards d’euros (+5,8 % depuis le 31 décembre 2012, +1,5 % sur 12 mois)
- Endettement financier net en diminution : 12,8 milliards d’euros (-0,3 milliard sur 12 mois)

Chiffre d’affaires consolidé

  1er trimestre Variation 2013/12
En millions d’euros 2013 2012 Réelle Comparable
Concessions 1 177 1 171 +0,5 % +1,0 %
   VINCI Autoroutes 944 931 +1,4 % +1,4 %
   VINCI Concessions 233 241 (3,0 %) (0,8 %)
Contracting 7 231 6 874 +5,2 % +2,4 %
   VINCI Energies 2 113 2 018 +4,7 % (0,9 %)
   Eurovia 1 342 1 387 (3,2 %) (6,2 %)
   VINCI Construction 3 775 3 469 +8,8 % +7,9 %
   VINCI Immobilier 185 202 (8,3 %) (8,3 %)
   Eliminations et retraitements (171) (100)    
Total* 8 423 8 147 +3,4 % +1,1 %
dont :
   France
5 343 5 360 (0,3 %) (0,8 %)
   International 3 080 2 787 +10,5 % +4,6 %
      Europe hors France 1 868 1 774 +5,3 %  
      International hors Europe 1 212 1 013 +19,6 %
Prises de commandes (en mds€) 9,1 8,6 +5,5 %  
Carnet de commandes (en mds€) 33,1 32,6 +1,5 %  
Endettement financier net (en mds€) (12,8) (13,1) 0,3  

* Hors travaux de construction des filiales concessionnaires sous-traités à l’extérieur du Groupe

 

Synthèse du 1er trimestre 2013

Le chiffre d’affaires consolidé de VINCI s’établit à 8 423 millions d’euros(1) au 1er trimestre 2013, en hausse de 3,4 % par rapport au 1er trimestre 2012. Cette évolution inclut l’impact des variations de périmètre pour +2,5 %, une croissance organique de +1,1 % et un impact de change de -0,2 %. Elle traduit une bonne résilience d’ensemble des activités du Groupe en dépit de conditions météorologiques défavorables.

Le chiffre d’affaires des Concessions s’établit à 1 177 millions d’euros (+0,5 %). Le chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes, dont le trafic au 1er trimestre 2013 a bien résisté, progresse de 1,4 %, à 944 millions d’euros. Celui de VINCI Concessions s’établit à 233 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires du Contracting est en hausse de 5,2 %, à 7 231 millions d’euros, dont VINCI Energies : 2 113 millions d’euros (+4,7 %), Eurovia : 1 342 millions d’euros (-3,2 %) et VINCI Construction : 3 775 millions d’euros (+8,8 %).

En France, malgré de mauvaises conditions climatiques, le chiffre d’affaires reste quasiment stable à 5,3 milliards d’euros (-0,3 % à structure réelle ; -0,8 % à structure comparable).

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 3,1 milliards d’euros, en hausse de 10,5 % (+4,6 % à structure comparable). Le chiffre d’affaires réalisé en Europe (hors France) est de 1,9 milliard d’euros, en progression de 5,3 %. Le chiffre d’affaires réalisé hors d’Europe est en forte hausse, à 1,2 milliard d’euros (+19,6 %).

Les prises de commandes enregistrées au 1er trimestre 2013 s’élèvent à 9,1 milliards d’euros, en hausse de 5,5 % par rapport au 1er trimestre 2012.

Le carnet de commandes à fin mars 2013 s’établit à 33,1 milliards d’euros, proche de son plus haut niveau historique atteint en 2012. Il progresse de 1,5 % sur 12 mois et de 5,8 % par rapport au 31 décembre 2012. En France, le carnet de commandes s’élève à 18,0 milliards d’euros, en hausse de 4,7 % par rapport au 31 décembre 2012. Hors de France, il est de 15,1 milliards d’euros (+7,0 %), dont 9,8 milliards d’euros en Europe (+5,0 %) et 5,3 milliards d’euros hors d’Europe (+11,1 %).

L’endettement financier net consolidé au 31 mars 2013 ressort à 12,8 milliards d’euros, en diminution de 290 millions d’euros par rapport au 31 mars 2012.


Perspectives 2013

Le Groupe table, pour l’ensemble de l’année 2013, sur une légère progression du chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes. Celle-ci prend en compte une contraction du trafic sur le réseau interurbain de l’ordre de 1 % (incluant l’impact de l’ouverture de la section Balbigny-Lyon de l’A89), la poursuite de la montée en régime du Duplex A86 ainsi que les effets tarifaires.

Dans le Contracting, grâce au bon niveau des prises de commandes enregistrées au 1er trimestre 2013, le carnet de commandes affiche, au 31 mars 2013, un niveau supérieur à ce qu’il était au 31 décembre 2012. En conséquence, même si un ralentissement des prises de commandes sur le reste de l’année semble possible, notamment en France, la visibilité sur le niveau d’activité reste bonne.

Dans ce contexte, VINCI table a minima sur une stabilité de son chiffre d’affaires consolidé en 2013, avant prise en compte de l’intégration d’ANA et d’éventuelles nouvelles acquisitions.


Analyse par pôle

CONCESSIONS : 1 177 millions d’euros (+0,5 % à structure réelle, +1,0 % à structure comparable)

VINCI Autoroutes : 944 millions d’euros (+1,4 % à structure réelle et comparable)

Les recettes de péage du 1er trimestre 2013 des réseaux gérés par VINCI Autoroutes (ASF, Cofiroute, Escota, Arcour), s’élèvent à 922 millions d’euros, en hausse de 1,3 % par rapport au 1er trimestre 2012. Le trafic affiche une baisse limitée de 0,3 % (véhicules légers : +0,4 % ; poids lourds : -3,7 %), plus que compensée par les impacts du Duplex A86 (+0,1 %) et les effets tarifaires (+1,6 %). L’impact de l’ouverture de la section Balbigny-Lyon de l’A89 en janvier 2013 sur le trafic est estimé à +0,3 % (véhicules légers : +0,4 %, poids lourds : +0,1 %).

Des effets calendaires ont impacté l’ évolution du trafic au 1er trimestre 2013 : positionnement favorable du premier jour du week-end de Pâques sur le mois de mars en 2013 (alors qu’il était entièrement positionné sur le mois d’avril en 2012), et perte d'une journée de trafic par rapport à 2012 qui était une année bissextile. Hors l’impact de ces effets, le trafic total au 1er trimestre 2013 serait resté stable.

VINCI Concessions : 233 millions d’euros (-3,0 % à structure réelle, -0,8 % à structure comparable)

Le chiffre d’affaires de VINCI Park s’établit à 148 millions d’euros, en baisse de 3,6 % par rapport à la même période de 2012. A structure réelle, le chiffre d’affaires est en recul de 4,1 % en France, notamment sous l’effet d’une baisse de la fréquentation horaire ainsi que de la fermeture du parking de la place Vendôme à Paris suite à un incendie en mars 2012. Il est en recul de 2,3 % à l'international.

Le chiffre d’affaires de VINCI Airports affiche une progression significative (12,4 %) par rapport au 1er trimestre 2012, à 55 millions d’euros, principalement du fait du dynamisme du trafic passagers dans les aéroports du Cambodge et de Nantes Atlantique en France.


CONTRACTING : 7 231 millions d’euros
(+5,2 % à structure réelle ; +2,4 % à structure comparable)

VINCI Energies : 2 113 millions d’euros (+4,7 % à structure réelle ; -0,9 % à structure comparable)

En France, le chiffre d’affaires ressort à 1 283 millions d'euros, en baisse de 2,1 % à structure réelle (-2,7 % à structure comparable), avec des évolutions différentes selon les domaines d’activité : le chiffre d’affaires est en hausse dans les infrastructures et les télécommunications, en quasi-stabilité dans l’industrie et en diminution dans le tertiaire, principalement dans le facilities management, du fait d’une plus grande sélectivité dans le renouvellement des contrats.

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 831 millions d’euros, en hausse de 17,2 % à structure réelle, (+1,9 % à structure comparable) principalement du fait de la consolidation de la nouvelle filiale allemande GA Gruppe (ex-EVT) intégrée en septembre 2012. La Belgique, le Brésil, l’Indonésie, les Pays-Bas et la Suède continuent d’afficher des performances robustes. A structure comparable, l’activité a progressé en Allemagne, est demeurée stable en Suisse et reste orientée à la baisse en Espagne.

Le carnet de commandes de VINCI Energies au 31 mars 2013 est de 7,1 milliards d’euros, en hausse de 5,3 % depuis le début de l’année et de 1,1 % sur 12 mois. Il représente plus de 9 mois d’activité moyenne du pôle.

Eurovia : 1 342 millions d’euros (-3,2 % à structure réelle ; -6,2 % à structure comparable)

Il convient de rappeler que la forte saisonnalité de l’activité d’Eurovia rend la performance réalisée au 1er trimestre peu significative et non extrapolable sur le reste de l’année.

En France, le chiffre d’affaires du 1er trimestre ressort à 897 millions d’euros, en recul de -7,6 % à structure réelle (-8,2 % à structure comparable) principalement du fait de mauvaises conditions météorologiques en janvier et en mars 2013.

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 445 millions d'euros, en hausse de 7,1 % à structure réelle (-1,8 % à structure comparable). L'évolution à structure réelle traduit l'impact des acquisitions de 2012 (Carmacks au Canada et NAPC en Inde). A structure comparable, la situation est contrastée avec un recul de l'activité en Pologne, en Espagne, en Allemagne et en République Tchèque, compensé en partie par de bonnes performances au Canada, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

Le carnet de commandes d’Eurovia au 31 mars 2013 s’établit à 6,7 milliards d’euros et marque une progression de 5,4 % depuis le début de l’année et de 7,2 % sur 12 mois. Il représente plus de 9 mois d'activité moyenne du pôle.

VINCI Construction : 3 775 millions d’euros (+8,8 % à structure réelle ; +7,9 % à structure comparable)

En France, le chiffre d’affaires s’établit à 2 045 millions d’euros, en hausse de 9,0 % à structure réelle (+8,2 % à structure comparable). Cette bonne performance intègre l’effet de la montée à plein régime des travaux de la LGV Tours-Bordeaux.

A l’international, le chiffre d’affaires progresse de 8,7 % à 1 731 millions d’euros (+7,4 % à structure comparable). L’activité a été en forte croissance chez Sogea-Satom (filiales africaines), Soletanche Freyssinet et VINCI Construction Grands Projets, en légère progression chez VINCI Construction UK et stable chez Entrepose Contracting. En revanche, en Europe centrale, l’activité est en repli.

Le carnet de commandes de VINCI Construction ressort à 19,2 milliards d’euros au 31 mars 2013, en hausse de 6,1 % depuis le début de l’année. Il est stable sur 12 mois en dépit de l’avancement du chantier de la LGV Tours-Bordeaux et représente près de 15 mois d’activité moyenne.

VINCI Immobilier : 185 millions d’euros (-8,3 % à structure réelle et comparable)

La baisse du chiffre d’affaires de VINCI Immobilier traduit essentiellement une baisse de l’activité non-résidentielle, qui avait bénéficié de la vente d’un projet hôtelier significatif au 1er trimestre 2012.


Autres informations du 1er trimestre 2013

Nouveaux contrats

Trois contrats importants annoncés fin 2012 ont été confirmés et donc entrés en carnet au 1er trimestre 2013, pour un montant cumulé de 470 millions d’euros : le pont de l’Atlantique au Panama, le projet East End Crossing (Ohio River Bridges) aux Etats-Unis et un projet hydraulique en Jamaïque.

Par ailleurs, les projets significatifs suivants ont été remportés par VINCI au cours du trimestre et également inclus dans le carnet de commandes du Groupe au 31 mars 2013 :

- la construction du réacteur Tokamak dans le cadre du projet ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor) près d’Aix-en-Provence, en France
- un bâtiment de bureaux à Saint-Denis, en région parisienne
- un complexe résidentiel dans le 19e arrondissement de Paris
- un complexe de bureaux et de commerces dans le centre de Paris
- la construction de l’usine de traitement de déchets Sittomat à Toulon
- un pont sur le fleuve Wouri au Cameroun
- la construction de bâtiments pour l’Université de Swansea Bay, au Royaume-Uni
- un bâtiment de bureau et de commerces dans le centre de Londres, au Royaume-Uni
- le projet routier Salem Creek Connector en Caroline du Nord, aux Etats-Unis.

Endettement financier net / liquidité

L’endettement financier net consolidé de VINCI au 31 mars 2013 s’établit à 12,8 milliards d’euros, contre 12,5 milliards d’euros au 31 décembre 2012 et 13,1 milliards d’euros au 31 mars 2012. L’augmentation de 260 millions d’euros enregistrée depuis le début de l’exercice 2013 reflète essentiellement la saisonnalité de la trésorerie d’exploitation du Contracting.

L’endettement financier net au 31 mars 2013 se décompose en une dette financière brute de 18,2 milliards d’euros, d’une maturité moyenne de 6,1 ans et une trésorerie nette de 5,4 milliards d’euros investie dans des supports monétaires. Depuis le début de l’exercice 2013, le Groupe a réalisé avec succès plusieurs émissions obligataires publiques et privées pour près de 1,9 milliard d’euros (dont 0,6 milliard d’euros en avril 2013), assorties d’un spread moyen sur l’Euribor 3 mois de l’ordre de 90 points de base :

- VINCI a réalisé une émission obligataire FRN (Floating Rate Note) de 500 millions d’euros à 3 ans et deux placements privés à taux variables à 2 ans pour un montant total de 450 millions d’euros ;
- ASF a réalisé une émission obligataire à taux fixe de 700 millions d’euros à 10 ans et deux placements privés à taux fixes également, un à 12 ans et l’autre à 15 ans, pour un montant total de 230 millions d’euros.

La liquidité du Groupe se maintient à un très haut niveau, à 11,8 milliards d'euros au 31 mars 2013, comprenant outre la trésorerie nette gérée, 6,4 milliards d’euros de lignes de crédit bancaires confirmées non utilisées à échéances 2016 et 2017.

Au cours du 1er trimestre 2013, VINCI a émis 2,3 millions d’actions nouvelles dans le cadre des plans d’épargne Groupe et des programmes d’options, et a racheté sur le marché 1,3 millions d’actions. L’autodétention au 31 mars 2013 porte sur 42,4 millions d’actions soit 7,3 % du capital de VINCI.

**********

Agenda

22 mai 2013 : paiement du solde du dividende de 1,22 euro par action, en numéraire ou en actions nouvelles au prix de 32,51 euros par action (détachement du coupon : 23 avril 2013 ; période d’option pour le paiement en actions nouvelles : du 23 avril au 13 mai 2013).

30 juillet 2013 : publication après Bourse des comptes semestriels 2013.

 

(1) En intégrant, conformément à l’interprétation IFRIC 12 des normes comptables IFRS, les travaux de construction confiés par les filiales concessionnaires du Groupe à des entreprises extérieures, le chiffre d’affaires de VINCI s’est élevé à 8 496 millions d’euros au 31 mars 2013, en hausse de 2,6 % par rapport au premier trimestre 2012 (+0,4 % à structure comparable).

ANNEXES

Chiffre d’affaires* consolidé du 1er trimestre - Répartition France / International par pôle

  1er trimestre Variation 2013/12
En millions d’euros20132012RéelComparable
FRANCE    
Concessions1 1001 092 + 0,7 % + 0,6 %
   VINCI Autoroutes940928 + 1,4 % + 1,4 %
   VINCI Concessions160164(3,0 %)(3,6 %)
Contracting4 2254 158 + 1,6 % + 1,0 %
   VINCI Energies1 2831 310(2,1 %)(2,7 %)
   Eurovia897972(7,6 %)(8,2 %)
   VINCI Construction2 0451 877 + 9,0 % + 8,2 %
VINCI Immobilier185202(8,3 %)(8,3 %)
Eliminations et retraitements(167)(92)  
Total France5 3435 360(0,3 %)(0,8 %)
INTERNATIONAL    
Concessions7880(2,5 %) + 6,4 %
Contracting3 0062 716 + 10,7 % + 4,4 %
   VINCI Energies830708+17,2 %+1,9 %
   Eurovia445415 + 7,1 % (1,8 %)
   VINCI Construction1 7311 592 + 8,7 % + 7,4 %
Eliminations et retraitements(4)(8)  
Total international3 0802 787 + 10,5 % + 4,6 %

* Hors chiffre d’affaires travaux des filiales concessionnaires sous-traités à l’extérieur du Groupe (interprétation IFRIC 12 des normes comptables IFRS)

 

Carnet de commandes

  Au 31 mars Variation Au Variation 
En milliards d’euros2013 2012 mars 13/mars 12 31 déc. 2012 mars 13/déc.12
VINCI Energies7,1 7,0 +1 % 6,8 +5 %
Eurovia6,7 6,3 +7 % 6,4 +5 %
VINCI Construction19,2 19,3 (0 %) 18,1 +6 %
Total Contracting33,1 32,6 +2 % 31,3 +6 %
Dont :         
France18,0 19,1 (6 %) 17,2 +5 %
France hors LGV Tours-Bordeaux14,9 15,1 (2 %) 13,7 +8 %
Europe hors France9,8 9,0 +9 % 9,4 +5 %
International hors Europe5,3 4,5 +17 % 4,7 +11 %
Total Contracting hors LGV Tours-Bordeaux30,0 28,6 +5 % 27,8 +8 %

 

Evolution du chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes au 1er trimestre 2013

  VINCI Autoroutes Dont :
 ASFEscotaCofiroute
Véhicules légers+0,4 %+1,0 %(1,6 %)+0,1 %
Poids lourds(3,7 %)(3,2 %)(5,5 %)(4,3 %)
Trafic total – réseau interurbain(0,3 %)+0,2 %(2,0 %)(0,7 %)
Duplex A86+0,1 %--+0,4 %
Autres effets+1,6 %+1,6 %+1,1 %+1,5 %
Recettes de péage (en m€)922519144250
Variation 2013/12+1,3 %+1,8 %(0,9 %)+1,2 %
Chiffre d’affaires (en m€)944533147255
Variation 2013/12+1,4 %+2,0 %(0,7 %)+1,1 %

 

Trafic total des concessions autoroutières (Réseau interurbain)

  1er trimestre
En millions de km parcourus20132012Variation
VINCI Autoroutes9 1679 197(0,3 %)
   Véhicules légers7 6677 639+0,4 %
   Poids lourds1 5001 558(3,7 %)
dont :   
ASF5 5915 578+0,2 %
   Véhicules légers4 6014 555+1,0 %
   Poids lourds9901 023(3,2 %)
Escota1 4151 444(2,0 %)
   Véhicules légers1 2721 293(1,6 %)
   Poids lourds143152(5,5 %)
Cofiroute 2 1102 124(0,7 %)
   Véhicules légers1 7501 748+0,1 %
   Poids lourds360376(4,3 %)

 

À propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions et du contracting, employant près de 195 000 collaborateurs dans une centaine de pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale et va au-delà de ses résultats économiques, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.