73,520 € -1,32 %   14/12/2018 17:35
Médias    >    Communiqués    >    Information trimestrielle au 30 septembre 2010 (09/11/2010)

Communiqués

Information trimestrielle au 30 septembre 2010

9 novembre 2010 - Finances

- Hausse de 15% du chiffre d’affaires au 3e trimestre 2010 (+3,8% à structure comparable) 
    - Impact positif des acquisitions récentes (Cegelec, Faceo, Tarmac)
    - Bonne tenue des concessions : +3,1% à structure comparable
    - Retour à la croissance dans le contracting : +4,2% à structure comparable

- En cumul, progression du chiffre d’affaires consolidé au 30 septembre 2010 de près de 7% à 25,2 milliards d’euros
- Bonne dynamique commerciale : carnet de commandes au 30 septembre 2010 en hausse de 18% depuis le 1er janvier à 28,3 milliards d’euros (+7% hors croissance externe)
- Endettement financier au 30 septembre 2010 en ligne avec les prévisions: 14,9 milliards d’euros
- Objectifs annuels 2010 confortés

Bonne performance d’ensemble

Au 3e trimestre 2010, le chiffre d’affaires consolidé de VINCI s’établit à 9,7 milliards d’euros, en hausse de 15,2% par rapport au 3e trimestre 2009.

Outre un effet de change favorable, il intègre l’impact positif des dernières acquisitions, principalement Cegelec et Faceo dans le pôle Energies et Tarmac chez Eurovia, représentant une contribution additionnelle totale au chiffre d‘affaires sur le trimestre de 0,8 milliard d’euros.

A structure comparable, la progression du chiffre d’affaires ressort à +3,8% sur le trimestre, traduisant la bonne tenue des concessions (+3,1%) et le retour de la croissance dans le contracting (+4,2%).

Après un 1er trimestre 2010 marqué par l’impact défavorable des intempéries sur l’activité des métiers du contracting, l’amélioration de la tendance amorcée au 2e trimestre, s’est confirmée. Elle porte tant sur la France (+3,5%) que sur l’international (+5,0%).

En cumul depuis le début de l’exercice, le chiffre d’affaires consolidé de VINCI s’élève à 25,2 milliards d’euros (1), en progression de 6,9% par rapport à la même période de 2009. Il bénéficie des effets positifs de la croissance externe (+6,2%) et du change (+1,2%), l’activité étant quasiment stable (-0,5%) à structure comparable.

En France, le chiffre d’affaires des 9 premiers mois s’établit à 15,2 milliards d’euros, en hausse de 4,3% par rapport à la même période de 2009 (-1,0% à structure comparable).

A l’international, le chiffre d’affaires est en hausse de 11,2% à 10 milliards d’euros (+0,2% à périmètre et change constants). La part du chiffre d’affaires réalisée hors de France est proche de 40% (46% dans le contracting).

Dans les concessions, la croissance (+4,5%) traduit la bonne performance de VINCI Autoroutes.

Dans le contracting, la hausse du chiffre d’affaires (+6,9%) est tirée par la croissance externe. Le recul à structure comparable (- 1,8%) est cependant moindre qu’anticipé.

Les prises de commandes des 9 premiers mois ressortent à plus de 22 milliards d’euros en hausse de 9%. Hors croissance externe, la hausse des commandes est de 2%, traduisant les succès commerciaux remportés tant en France qu’à l’international, notamment dans les zones émergentes d’Asie-Pacifique et d’Afrique.

Le carnet de commandes au 30 septembre 2010 s’établit à 28,3 milliards d’euros en hausse de près de 18% depuis le début de l’année. Il représente plus de 11 mois d’activité moyenne. Hors intégration de Cegelec et de Faceo, l’augmentation du carnet depuis le début de l’année est d’environ 7%. Le carnet n’inclut pas à ce stade les derniers contrats d’infrastructure en concession remportés par le groupe : ligne LGV Sud-Europe Atlantique, Aéroport de Notre Dame des Landes, Olympic Stadium de Nice.

Ces bonnes performances confortent les objectifs 2010 du Groupe, précédemment annoncés, et renforcent sa visibilité sur 2011.

Analyse par pôle

CONCESSIONS : 3 928 millions d’euros (+4,5% à structure réelle ; +3,8% à structure comparable)

VINCI Autoroutes (ASF, Escota, Cofiroute, Arcour) : le chiffre d'affaires au 30 septembre 2010 s’élève à 3 295 millions d’euros en hausse de 4,3%. Le trafic à réseau stable a progressé de 2,1% (véhicules légers : +2,0% ; poids lourds : +3,0%). Il s’y ajoute l’impact positif des nouvelles sections (+0,5%) - autoroute A19 et 1ère section du Duplex A86, ouvertes mi 2009- et les effets tarifaires. Au global, les recettes de péage des 9 premiers mois sont en croissance de 4,4%.

Au 3e trimestre 2010, malgré une base de comparaison moins favorable qu’au 1er semestre, le trafic à réseau stable a augmenté de 2,0% (véhicules légers : +1,8% ; poids lourds : +3,4%) ; le chiffre d’affaires progresse, quant à lui, de 3,2% sur la période.

VINCI Park : le chiffre d’affaires progresse de 4,8% à 480 millions d’euros (+2,6% à structure comparable). En France, on observe une bonne résistance de l’activité (+1,1%). A l'international, les développements en Amérique du Nord continuent de tirer la croissance (+12%).

 

CONTRACTING : 21 218 millions d’euros (+6,9% à structure réelle ; -1,8% à structure comparable)

Suite à l’acquisition du groupe Cegelec et à l’intégration de FACEO, VINCI a décidé de regrouper l’essentiel de ses activités de facility management au sein d’une nouvelle division : VINCI Facilities, placée sous l’autorité du pôle Energies. Ces activités étaient auparavant réparties entre VINCI Construction et VINCI Energies. Pour pouvoir effectuer les comparaisons d’un exercice sur l’autre, les données 2009 ont été retraitées conformément à la nouvelle organisation.

Energies : 4 836 millions d’euros (+35,7% à structure réelle ; -1,3% à structure comparable)

En France, l’activité du 3e trimestre 2010 progresse de 2,8% à périmètre constant (hors Cegelec et Faceo). Sur les 9 premiers mois, le chiffre d’affaires s’établit à 3 029 millions d'euros (dont Cegelec : 688 millions d’euros ; Faceo : 52 millions d’euros) en hausse de 33% à structure réelle. Il est globalement stable (+0,4%) à périmètre constant. Les métiers liés aux infrastructures (production et transport d’énergie) et aux télécommunications, avec le démarrage du contrat GSM-Rail pour RFF, affichent de bonnes progressions. En revanche, la baisse d’activité dans les secteurs de l’industrie et de l’immobilier tertiaire se poursuit, mais de manière moins prononcée que lors des trimestres précédents. De leur côté, les activités de facility management restent stables sur la période.

A l’international, après la baisse enregistrée au 1er semestre (-7,4%), l’activité se stabilise au 3e trimestre (+1,6% à périmètre et change constants). Le chiffre d’affaires au 30 septembre 2010 ressort ainsi à 1 807 millions d’euros, en hausse de 40% à structure réelle (dont Cegelec : 532 millions d’euros ; Faceo : 22 millions d’euros) mais en baisse de 4,2% à structure comparable. L’activité recule en Allemagne alors que les autres pays d'Europe continentale, et notamment la Suisse, enregistrent des niveaux de croissance satisfaisants.

Le carnet de commandes du pôle Energies au 30 septembre 2010 ressort à 6,3 milliards d’euros (dont Cegelec : 1,8 milliard d’euros ; Faceo : 0,7 milliard d’euros). Le carnet s’accroît ainsi de 107% depuis le début de l’année et de 93% sur 12 mois (respectivement +25% et +17% hors Cegelec et Faceo). Il représente plus de 9 mois d’activité moyenne du pôle.

Eurovia : 5 956 millions d’euros (+2,1% à structure réelle ; -0,2% à structure comparable)

En France, le retard causé en début d’année par les intempéries a été rattrapé grâce à la bonne performance réalisée au 3e trimestre (+5,8% à structure comparable). Le chiffre d’affaires cumulé au 30 septembre 2010 ressort ainsi à 3 470 millions d’euros en progression de 1,5% à structure réelle et comparable.

A l’international, le niveau d’activité du 3e trimestre 2010, à périmètre et change constants, est proche de celui du 3e trimestre 2009 grâce aux travaux de la R1 en Slovaquie. Au global, le chiffre d’affaires des 9 premiers mois de 2010 s’élève à 2 487 millions d'euros en hausse de 2,8% à structure réelle (-2,4% à périmètre et change constants).

Le carnet de commandes d’Eurovia au 30 septembre 2010 s’établit à 5,8 milliards d’euros, en recul d’environ 2% depuis le début de l’année (-7% sur 12 mois) dans un climat concurrentiel toujours tendu, notamment en France. Il représente près de 9 mois d'activité moyenne du pôle.

Construction : 10  426 millions d’euros (-0,2% à structure réelle ; -2,9% à structure comparable)

En France, après le recul sensible enregistré au 1er semestre (-12,7%), l’activité s’est redressée au 3e trimestre, progressant de 2,2% à structure comparable sur la période. A fin septembre, le chiffre d’affaires s’établit à 4 948 millions d’euros en baisse de 7,9%. Le secteur du bâtiment non-résidentiel privé est en recul, ainsi que celui des travaux publics et du génie civil. En revanche, le secteur du bâtiment public continue de bien résister grâce aux succès obtenus dans les domaines de la santé, du sport, et du logement social.

A l’international, le chiffre d’affaires cumulé est en hausse à 5 478 millions d’euros (+8,0% à structure réelle, +2,4% à périmètre et change constants). La croissance de l’activité s’est nettement accélérée au 3e trimestre (+16,8% à structure réelle ; +9,6% à structure comparable), Entrepose Contracting (travaux pétroliers et gaziers), Deme (dragage et travaux maritimes), Soletanche-Freyssinet, VINCI Construction Grands Projets et Sogea Satom réalisant des performances particulièrement satisfaisantes. Alors que la situation au Royaume-Uni demeure difficile, les filiales d’Europe centrale affichent une amélioration au 3e trimestre.

Le carnet de commandes au 30 septembre 2010 du pôle Construction s’établit à 16,2 milliards d’euros, en hausse de plus de 7% depuis le début de l’année et de près de 10% sur 12 mois. Il représente 14 mois d’activité moyenne.

 

Faits marquants depuis le 30 juin 2010

Opérations de croissance externe

Le 29 juillet, VINCI a conclu l'acquisition de la société Faceo, acteur majeur en Europe du facility management. Employant 2 500 collaborateurs, Faceo a réalisé en 2009 un chiffre d’affaires de 430 millions d’euros, dont 30% à l’international. Au sein du pôle Energies de VINCI, Faceo a été intégré, à compter du 1er août 2010, dans VINCI Facilities, qui regroupe l'essentiel des activités de facility management du Groupe.

Le 1er septembre, Eurovia a finalisé l’acquisition de 97 carrières du groupe Tarmac en France, en Allemagne et en Europe centrale. Les autorités européennes de la concurrence concernées ont donné leur feu vert à cette transaction, sous réserve de la cession de 6 carrières en France et de 3 carrières en République tchèque.

En septembre, VINCI Park a conclu l’acquisition de la société britannique Meteor Parking. Avec cette acquisition, VINCI Park devient le quatrième acteur de son secteur au Royaume-Uni, gérant environ 120 000 places de stationnement, pour un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 50 millions de livres sterling.

En octobre, Entrepose Contracting a acquis 70% du capital de la société Cofor en France. Spécialisée dans le forage «onshore» (pétrole, gaz, géothermie, eau), ainsi que dans le sondage et le carottage en grande profondeur, Cofor emploie 100 collaborateurs et a réalisé en 2009 un chiffre d’affaires de 24 millions d’euros.

 

Prises d’affaires significatives obtenues sur la période écoulée

Concessions

En juillet, VINCI Concessions, en partenariat avec ETPO (Entreprise de Travaux Publics de l’Ouest) et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nantes-Saint Nazaire, a été désigné concessionnaire pressenti pour la reprise de l’exploitation des aéroports de Nantes Atlantique et de Saint-Nazaire Montoir à partir du 1er janvier 2011, ainsi que pour la conception, le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance du futur aéroport du Grand Ouest Notre Dame des Landes pour une durée de 55 ans.

En octobre, le groupement Nice Eco Stadium conduit par VINCI Concessions, en association avec la Caisse des Dépôts et SEIEF, a été désigné titulaire pressenti du contrat de partenariat d’une durée de 30 ans pour la conception, le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance du futur Olympic Nice Stadium. Ce stade d’une capacité de 35 000 places accueillera également le Musée National du Sport. La conception et la construction de l’ouvrage seront réalisées par un groupement composé de filiales de VINCI et de sociétés niçoises. L’exploitation du stade sera assurée par Nice Eco Stadium et l’entretien et la maintenance seront confiées à VINCI Facilities. Enfin, VINCI Immobilier aura la charge de développer et de commercialiser un programme immobilier intégré au projet de près de 29 000 m2 SHON.

VINCI Concessions a, par ailleurs, mis en service deux nouvelles concessions :
- en août, la liaison ferroviaire Rhônexpress de 22 km reliant le centre de Lyon à l'aéroport de Lyon-Saint Exupéry (contrat signé en janvier 2007)
- et, en septembre, la section autoroutière de 45 km, concédée pour une durée de 30 ans, de l'A-Modell A4 en Thuringe, dont le contrat avait été signé en octobre 2007.

 

Contracting

En juillet, Cegelec a obtenu, dans le cadre d’un consortium mené par General Electric (GE Energy), le contrat pour la réalisation du génie civil et des équipements auxiliaires électriques et mécaniques d’une centrale thermique livrée « clés en main » à l’Office national de l’Electricité (ONE) à Kenitra, au Maroc. D’un montant total de plus de 200 millions d’euros dont 96 millions pour Cegelec, l’ouvrage est destiné à répondre, à l’horizon 2012, à la demande croissante en énergie du pays.

En septembre, QDVC, filiale de Qatari Diar (51 %) et de VINCI Construction Grands Projets (49 %), a remporté un contrat pour la conception et la construction d’un parking souterrain d’environ 2 000 places et d’un parc paysager devant l’hôtel Sheraton dans le centre ville de Doha, au Qatar. Ce nouveau contrat, d’un montant total de 264 millions et d’une durée de 34 mois, s’inscrit dans le cadre du partenariat entre Qatari Diar et VINCI.

En octobre, Freyssinet, filiale de VINCI Construction, a remporté le contrat d’étude, de fabrication et de pose des haubans du pont de Russky Island près de Vladivostok en Russie. D'une longueur totale de 1 872 mètres, cet ouvrage comportera la plus longue portée haubanée au monde soit 1 104 mètres.

Depuis le 30 juin 2010, le groupe DEME(2), spécialisé dans le dragage et le génie hydraulique et environnemental, a obtenu plusieurs succès commerciaux significatifs en Europe et en Afrique : en Russie, un contrat de 105 millions d’euros, pour le remblayage (emprunt de sable, transport et refoulement à terre) du site du futur village des Jeux Olympiques d’hiver 2014 à Sotchi ; deux contrats en Allemagne totalisant 454 millions d’euros (quote-part DEME : 263 millions d’euros) pour la construction et l’installation de 2 parcs éoliens offshore (120 unités) ; en Angola, un contrat de 155 millions d’euros (quote-part DEME : 50%), portant sur des travaux de dragage d’élargissement et d’approfondissement d’un chenal de 4,5 km dans le port GNL de Soyo.

 

Eléments financiers

L’endettement financier net du Groupe, entièrement logé dans les sociétés du pôle concessions, s’établit à 14,9 milliards d’euros au 30 septembre 2010, contre 14,6 milliards d’euros au 30 septembre 2009 et 13,7 milliards d’euros au 31 décembre 2009. L’augmentation de l’endettement de 1,2 milliard d’euros depuis le 31 décembre 2009 est due principalement aux acquisitions réalisées durant la période et à la variation saisonnière de la trésorerie d’exploitation du contracting. De plus, il s’y ajoute le paiement de la quasi-totalité du solde du dividende de l’exercice précédent en numéraire et non en actions, contrairement à 2009.

Hors financements de projets, dont l’augmentation traduit la montée en régime des travaux relatifs aux nouveaux contrats de PPP, l’endettement financier net s’établit à 13,2 milliards d'euros au 30 septembre 2010 contre 13,5 milliards d'euros au 30 septembre 2009 et 12,5 milliards d'euros au 31 décembre 2009.

En septembre, profitant de conditions de marché particulièrement favorables, ASF a placé une émission obligataire de 150 millions d’euros à 10 ans au taux de 4,125%.

La liquidité du Groupe reste très importante à près de 12 milliards d'euros au 30 septembre 2010. Elle se répartit entre plus de 5 milliards d’euros de trésorerie nette et près de 7 milliards d’euros de lignes de crédit bancaire à moyen terme confirmées non utilisées, dont les maturités s’échelonnent entre fin 2011 et fin 2013.

La notation de crédit « investment grade » attribuée à VINCI, ASF et Cofiroute (S&P : BBB+ ; Moody’s : Baa1) a été confirmée avec perspective stable par les agences de notation en septembre dernier.

 

Perspectives 2010

Rappel : en septembre dernier, à l’occasion de la publication de ses résultats semestriels, VINCI avait annoncé les objectifs suivants :
- Augmentation du chiffre d’affaires consolidé proche de 5%, prenant en compte l'impact positif des opérations de croissance externe réalisées (notamment Cegelec et Faceo), une hausse des recettes des filiales autoroutières de l’ordre de 4% et une baisse limitée à structure comparable des activités de contracting.
- Maintien du taux d’EBITDA/CA des concessions autoroutières par rapport à 2009
- Maintien de la marge globale ROPA/CA des activités de contracting par rapport à 2009
- Stabilisation en fin d’année de l’endettement financier net par rapport au niveau atteint fin juin 2010.
Les bonnes performances réalisées à fin septembre confortent les objectifs détaillés ci-dessus.

 

*********

Le chiffre d’affaires consolidé de l’année 2010 sera publié le 27 janvier 2011 après bourse.

Les comptes de l’exercice 2010 seront publiés le 1er mars 2011 après bourse.

*********

 

(1) Le chiffre d’affaires total de VINCI, intégrant, conformément à l’interprétation IFRIC 12, les travaux de construction confiés par ses filiales concessionnaires à des entreprises extérieures au Groupe, s’élève à 25,7 milliards d’euros au 30 septembre 2010, en hausse de 7,1% par rapport aux 9 premiers mois de 2009.
(2) Le groupe DEME est une filiale à 50% du groupe belge coté CFE, lui-même détenu à hauteur de 47% par VINCI Construction.

ANNEXES

Rappel : suite à l’acquisition du groupe Cegelec et à l’intégration de FACEO, VINCI a décidé de regrouper l’essentiel de ses activités de facility management au sein d’une nouvelle division : VINCI Facilities, placée sous l’autorité du pôle Energies. Ces activités étaient auparavant réparties entre VINCI Construction et VINCI Energies. Pour pouvoir effectuer les comparaisons d’un exercice sur l’autre, les données 2009 ont été retraitées conformément à la nouvelle organisation.


Chiffre d’affaires consolidé au 30 septembre 2010

(En millions d'euros)

 Cumul au 30 septembreVariation 2010/2009
20092010RéelleComparable
  VINCI Autoroutes3 158,63 294,54,3%4,3%
  VINCI Park & autres concessions 601,1633,45,4%1,5%
S/T Concessions 3 759,73 927,94,5%3,8%
  Energies3 563,04 835,835,7%(1,3%)
  Eurovia5 836,15 956,22,1%(0,2%)
  Construction 10 442,510 426,0(0,2%)(2,9%)
S/T Contracting19 841,621 218,16,9%(1,8%)
VINCI Immobilier354,9362,12,0%2,0%
Eliminations et divers(378,1)(296,2)  
Total hors CA ‘Construction’
des filiales concessionnaires (IFRIC 12)
23 578,125 211,86,9%(0,5%)
CA ‘Construction’
des filiales concessionnaires
688,2879,727,8%27,8%
Eliminations internes(276,7)(404,4)  
CA ‘Construction’ externe
des filiales concessionnaires
411,5475,315,5%15,5%
TOTAL*23 989,625 687,27,1%(0,3%)
 
Répartition géographique
(En millions d'euros)
 Cumul au 30 septembreVariation 2010/2009
20092010RéelleComparable
France
Concessions3 519,73 669,54,3%3,9%
  Energies2 274,43 028,833,2%0,4%
  Eurovia3 416,73 469,61,5%1,5%
  Construction5 371,54 948,3(7,9%)(8,2%)
Contracting11 062,611 446,73,5%(3,4%)
Eliminations et divers10,9101,3  
Total14 593,215 217,54,3%(1,0%)
CA Construction externe
des concessionnaires
336,8433,928,8%28,8%
Total France *14 930,015 651,44,8%(0,4%)
 
International
Concessions240,1258,47,6%2,9%
  Energies1 288,61 807,040,2%(4,2%)
  Eurovia2 419,32 486,62,8%(2,4%)
  Construction5 071,05 477,78,0%2,4%
Contracting8 779,09 771,311,3%0,1%
Eliminations et divers(34,1)(35,5)  
Total8 984,99 994,311,2%0,2%
CA Construction externe
des concessionnaires
74,641,4(44,5%)(44,5%)
Total International*9 059,610 035,810,8%(0,2%)

* Chiffre d’affaires intégrant, conformément à l’application de l’IFRIC 12, le chiffre d’affaires ‘Construction’ externe des filiales concessionnaires (prestations de travaux réalisés pour les filiales concessionnaires par des entreprises extérieures au groupe VINCI)

Chiffre d’affaires consolidé du 3e trimestre
(En millions d'euros)

 3ème trimestreVariation 2010/2009
20092010RéelleComparable
  VINCI Autoroutes1 281,11 322,53,2%3,2%
  VINCI Park & autres concessions 182,0206,813,6%2,3%
S/T VINCI Concessions 1 463,11 529,34,5%3,1%
  Energies1 193,41 962,464,4%2,4%
  Eurovia2 371,92 515,86,1%2,7%
  Construction 3 375,63 699,89,6%5,9%
S/T Contracting6 941,08 178,017,8%4,2%
VINCI Immobilier132,3126,8(4,2%)(4,2%)
Eliminations internes(113,0)(127,4)  
Total hors CA ‘Construction’
des filiales concessionnaires (IFRIC 12)
8 423,59 706,815,2%3,8%
dont France5 158,35 748,411,4%3,0%
dont International3 265,23 958,421,2%5,0%

 

Carnet de commandes des pôles du Contracting (Energies, Eurovia, Construction)
(En milliards d’euros)

 30 septembre 200931 déc. 200930 septembre 2010Δ versus
30 septembre 09
Δ versus
31 déc. 09
Energies *3,23,06,3**+93%+107%
Eurovia6,25,95,8(7%)(2%)
Construction * 14,715,116,2+10%+7%
Total24,224,028,3+17%+18%
dont France11,010,913,6+24%+25%
dont International13,213,114,711%12%

* Cf. remarque préliminaire sur le regroupement des activités de facilities management au sein du pôle Energies
** Au 30 septembre 2010, le carnet de commandes de Cegelec s’élève à 1,8 milliard d’euros, celui de Faceo à près de 0,7 milliard d’euros.

 

 

Evolution du chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes sur les 9 premiers mois de 2010

 ASFEscotaCofirouteArcourVINCI Autoroutes
  Véhicules légers 2,0%1,7% 2,2% -2,0%
  Poids lourds 2,5%5,5% 3,2%-3,0%
Trafic à réseau stable2,0%2,1% 2,3% -2,1%
Nouvelles sections-- 0,6%* -0,5%**
Autres effets1,7%2,1%1,3%-1,8%
Recettes de péage (en m€)

1 850

482 870263 227
Variation 2010 / 2009

3,7%

4,2% 4,2%-4,4%
 
Chiffres d'affaires (en m€)

1 894

489 885 273 295
Variation 2010 / 2009

3,7%

4,2% 3,8%-4,3%

(*) Duplex A86
(**) Duplex A86 et Arcour A19

 

Trafic total des concessions autoroutières – Réseau évolutif (hors Duplex A86)
(En millions de km parcourus)

 
3ème trimestre
Cumul au 30 septembre
 20092010Variation20092010Variation
 
Véhicules légers 8 4048 5441,7% 18 97519 3482,0%
Poids lourds 959993 3,5%2 9653 0392,5%
ASF9 3639 537 1,9% 21 94022 3872,0%
 
Véhicules légers 1 8431 8791,9% 4 3684 7171,7%
Poids lourds 1441525,6%4404655,5%
ESCOTA

1 987

2 031 2,2% 5 0785 1822,1%
 
Véhicules légers 3 0803 1442,1% 7 2207 3782,2%
Poids lourds 3603682,3%1 1111 1463,2%
Cofiroute (réseau interurbain)

3 44à

3 512 2,1% 8 3318 5252,3%
 
Véhicules légers 677714,6% 75172NC
Poids lourds 7825,7%824NC
Arcour

74

86 15,6% 83196NC
 
Véhicules légers 13 39413 6441,9% 30 908316162,3%
Poids lourds 1 4701 5223,5%4 5244 6733,3%
Total VINCI Autoroutes

14865

15 166

2,0% 35 43236 2892,4%

 

 

À propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions et du contracting, employant près de 195 000 collaborateurs dans une centaine de pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale et va au-delà de ses résultats économiques, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.