81,940 € +1,39 %   20/09/2018 10:20
Médias    >    Communiqués    >    Information trimestrielle au 31 mars 2008 (13/05/2008)

Communiqués

Information trimestrielle au 31 mars 2008

13 mai 2008 - Finances

- Activité soutenue au 1er trimestre 2008 :
Progression du chiffre d’affaires de 7,5% en données comparables à 7,2 milliards d’euros (+17,2% à structure réelle)

- Maintien à haut niveau du carnet de commandes :
22,5 milliards d’euros au 31 mars 2008, en hausse de près de 5% depuis le 31 décembre 2007

Chiffre d’affaires consolidé au 31 mars 2008
Le chiffre d’affaires consolidé de VINCI s’est élevé à 7,2 milliards d’euros au 1er trimestre 2008 (contre 6,1 milliards d’euros au 1er trimestre 2007), ce qui traduit une hausse de 7,5% en données comparables.

La progression du chiffre d’affaires ressort à +17,2% en données réelles, tenant compte des acquisitions effectuées au cours de l’année 2007, et notamment celles de Solétanche Bachy et d’Entrepose Contracting finalisées au 2ème  semestre 2007.

En France, le chiffre d’affaires augmente de 7,7% à structure comparable (+11% à structure réelle) pour atteindre 4,7 milliards d’euros (contre 4,2 milliards d’euros au 1er trimestre 2007). En dépit de conditions climatiques défavorables en mars 2008, l'évolution de l’activité sur le trimestre est restée nettement positive sur l’ensemble du trimestre tant dans les concessions que dans les métiers du contracting.

A l’international, la forte progression du chiffre d’affaires (+31%), qui atteint 2,5 milliards d’euros, est imputable en large part à la croissance externe, les effets de change (dépréciations du dollar US et de la livre sterling principalement) pesant négativement pour plus de 3%. A périmètre et changes constants, le chiffre d’affaires réalisé hors de France est en hausse de 7%.


Analyse par pôle

VINCI Concessions : 1 070 millions d’euros (+ 9,1%)
Les 3 réseaux autoroutiers concédés de VINCI affichent des performances globalement satisfaisantes au 1er trimestre 2008. Elles reflètent de bonnes statistiques de trafic, particulièrement pour les véhicules légers, mais aussi des effets calendaires ponctuels favorables (année bissextile et positionnement du week-end de Pâques en mars 2008).

Le chiffre d’affaires trimestriel d’ASF s’établit à 497 millions d’euros en hausse de 8,4%. Les recettes de péage ressortent à 486 millions d’euros en progression de 8,5%. Le trafic s’est accru de 4,3% à réseau stable (véhicules légers : +5,1% ; poids lourds : +1,1%) et de 4,5% à réseau évolutif.

Le chiffre d’affaires d’Escota progresse de 5,6% à 134 millions d’euros, dont 132 millions d’euros de recettes de péage en hausse de 5,4%. Le trafic augmente globalement de +2,2% sur ce réseau malgré un tassement du trafic poids lourds.

Le chiffre d’affaires de Cofiroute s’élève à 233 millions d’euros, en hausse de 8,8%. Les recettes de péage s’établissent à 229 millions d’euros en augmentation de 9,6%, dont 7,5% sont dues à la croissance du trafic. Celle-ci intègre à hauteur de 2,6%  le trafic supplémentaire induit notamment par le bouclage de l’A85 suite à l’ouverture en décembre 2007 de la section St Romain-Druye (63km).

Le chiffre d’affaires de VINCI Park augmente de près de 10% à 149 millions d’euros. La croissance est surtout réalisée à l’international où elle bénéficie des derniers développements effectués en Amérique du Nord et en Europe orientale et d’une croissance organique bien orientée (proche de 5% à changes constants).
Le chiffre d’affaires des autres filiales concessionnaires d’infrastructures, à 58 millions d’euros, est en augmentation de près de 30% à structure comparable (+25% à structure réelle) grâce à la forte croissance des activités aéroportuaires, du Stade de France et du Pont de Rion-Antirion en Grèce.

 

VINCI Energies : 1 067 millions d’euros (+12,6%)

En France, le chiffre d’affaires de VINCI Energies ressort à 753 millions d'euros. Il enregistre une progression de 6,2% à structure réelle (+4% à structure comparable), traduisant une croissance organique dynamique dans le secteur des infrastructures électriques et celui de la communication.

A l’international, le chiffre d’affaires est en hausse de plus de 30% à 314 millions d’euros sous l’effet principal de la croissance externe. Celui-ci inclut l’impact de la consolidation sur le trimestre de la société suisse Etavis acquise en juin 2007. A structure comparable,  l’activité progresse de près de 3% sur la période.
Le carnet de commandes de VINCI Energies au 31 mars 2008 s’établit à 2,6 milliards d’euros en accroissement de 18% depuis le 31 décembre 2007 (+21% comparé au 31 mars 2007). Il représente près de 7 mois d’activité moyenne du pôle.

 

Eurovia : 1 487 millions d’euros (+ 9,7%)


En France, le chiffre d’affaires d’Eurovia est en progression de près de 8% à structure réelle à 988 millions d'euros (+5,3% à structure comparable). L'activité s’est maintenue à un niveau satisfaisant dans la plupart des régions, malgré des conditions climatiques médiocres en mars 2008.

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 499 millions d'euros en hausse de 13,8% à structure réelle et de 16,9% à périmètre et taux de changes constants. A l’exception de l’Espagne, où la situation du marché immobilier pèse sur les activités de travaux, l’ensemble des implantations enregistrent des hausses de chiffre d’affaires.
Il faut rappeler pour ce pôle, compte tenu des facteurs saisonniers, que les tendances observées sur la première partie de l’année ne sont pas extrapolables à l’ensemble de l’exercice.

Le carnet de commandes d’Eurovia au 31 mars 2008 est proche de 5,2 milliards d’euros. En dépit de l’impact des élections municipales en France, il continue de progresser (+3% depuis le 31 décembre 2007 ; +6,4% par rapport au 31 mars 2007) et représente près de 8 mois d'activité moyenne du pôle.

 

VINCI Construction : 3 508 millions d’euros (+ 26%)

En France, le chiffre d’affaires trimestriel de VINCI Construction s'établit à 1,9 milliards d'euros, en augmentation de 18% (+11,6% à structure comparable). L’activité est restée soutenue dans l’ensemble des régions, le Groupe bénéficiant d’un fort ancrage local sur les différents segments du marché.

A l’international, le chiffre d'affaires s’accroît de près de 37% à 1,6 milliards d’euros, grâce principalement à la consolidation des activités de Solétanche Bachy et d’Entrepose Contracting. A périmètre et changes constants, le chiffre d’affaires progresse de près de 5%.

Le carnet de commandes de VINCI Construction à fin mars 2008 atteint 14,8 milliards d’euros. Malgré le haut niveau de l’activité, il s’est accru de 3% depuis le 31 décembre 2007 (+19,4% par rapport au 31 mars 2007) et représente près de 12 mois d’activité moyenne du pôle.

Faits marquants de la période

Evolution du périmètre

Concessions
Le 2 janvier 2008, VINCI a annoncé s’être porté acquéreur d’une participation de 3,3 % au capital d’Aéroports de Paris. VINCI a précisé qu’il n'entend pas accroître le niveau de sa participation hors du cadre d’une éventuelle évolution de la position actionnariale de l’Etat.

De son côté, VINCI Park a poursuivi sa stratégie de développement en Amérique du Nord en acquérant les sociétés Ideal Parking et Master Park au Canada, et aux Etats-Unis, de la société Sunset Parking en Californie, ainsi qu’un ensemble de baux commerciaux au Texas et au Nouveau Mexique. Au total, ces opérations représentent 72 400 places de parking supplémentaires en gestion et un chiffre d’affaires additionnel en année pleine de l’ordre de 27 millions d’euros.

En mars, VINCI et FORTIS ont signé un protocole d'accord en vue de rapprocher leurs activités respectives de gestion de parcs de stationnement, actuellement conduites au travers de VINCI Park, filiale de VINCI Concessions, et d’Interparking, filiale de FORTIS Real Estate. Les deux groupes se partageraient le capital d’un nouvel ensemble, qui serait détenu majoritairement par VINCI et dans lequel FORTIS conserverait une participation significative. L’entité ainsi constituée gérerait 1 800 parcs représentant 1,3 million de places, répartis dans 16 pays.

Contracting
Les principales opérations réalisées, affectant le périmètre, ont été les suivantes :

VINCI Energies a acquis en janvier 80% de la société tchèque Elektrotrans spécialisée dans les infrastructures électriques.

Eurovia a conclu fin décembre un accord de partenariat avec Signature (Groupe Plastic Omnium) qui se traduit par la constitution d’un nouvel ensemble leader en Europe dans le domaine de la signalisation routière (horizontale et verticale), avec un chiffre d’affaires total de l’ordre de 240 millions d’euros.

Acceptant l’offre de reprise qui lui avait été faite par son ancien dirigeant, VINCI lui a cédé sa participation dans la société hongroise Hidepïto, spécialisée dans la construction d’ouvrages d’art. VINCI reste présent en Hongrie dans ses autres domaines d’expertise, et notamment dans les grands projets et le génie civil spécialisé.

 

Prises d’affaires significatives obtenues depuis le début de l’exercice :
Concessions/Partenariats Public-Privé
- Un groupement auquel participent plusieurs entreprises du groupe VINCI a été désigné attributaire pressenti du « Ring d’Anvers ». Ce projet porte, dans le cadre d’un contrat de partenariat public-privé d’une durée de 39 ans, sur la conception, le financement, la construction et la maintenance d’une série d’ouvrages permettant d’assurer le contournement au nord ouest de la ville d’Anvers : pont à 2 niveaux, tunnel immergé et échangeurs, représentant un linéaire de 30km.

- Le groupement formé de VINCI Concessions et de partenaires grec et chypriote a été déclaré attributaire pressenti d’un contrat en PPP d’une durée de 30 ans pour réaliser et  exploiter une autoroute de 31 km entre Paphos et Polis à l’ouest de Chypre. Le projet porte sur un montant total de 470 millions d’euros (dont 40% pour la part du groupe).

- VINCI Concessions (avec une part de 58,5%) et EIFFAGE ont remporté la concession d’une durée de 46 ans, du Tunnel Prado Sud à Marseille. L’ouvrage, d’environ 1500 m, prolongera le tunnel Prado Carénage  et devrait être mis en service au printemps 2013. Le montant total de l’investissement s’élève à près de 200 millions d’euros.

- En avril 2008, un groupement incluant plusieurs filiales de VINCI a obtenu un contrat comprenant la réalisation d’un tunnel routier immergé à Amsterdam, la rénovation d’un tunnel existant (« Coentunnel ») et leur maintenance dans le cadre d’un PPP d’une durée de 30 ans. La valeur du projet dépasse les 500 millions d’euros (dont près de 40% pour la part du groupe).

- Cofiroute a ouvert, le 24 avril 2008, le contournement de la ville d’Angers par le nord. Cette section boucle avec 4 mois d’avance par rapport aux prévisions la liaison autoroutière Paris-Nantes par l’A11.

Le même jour, Cofiroute a annoncé le report à juin 2009 de la mise en service du premier tronçon du tunnel est de l’A86 reliant Rueil-Malmaison à l’autoroute A13. Le concessionnaire, dont l’objectif est d’offrir aux utilisateurs un niveau de qualité et de sécurité, réalise actuellement les tests prévus des équipements du tunnel.

Contracting
- Un groupement mené par Warbud, filiale polonaise de VINCI, a signé le contrat de modernisation et d’extension de la station d’épuration de Czajka, au nord de Varsovie. Ce marché en conception-construction, d’un montant d’environ 500 millions d’euros dont 50% pour la quote-part du Groupe, fera de cet équipement la plus grande station d’épuration de Pologne avec une capacité de 435 000 m3/j soit 2,1 millions équivalents habitants.

- VINCI Construction Grands Projets et Entrepose Contracting, filiales de VINCI, ont été désignées, dans le cadre d’un groupement, pour réaliser un terminal gazier sur le port de Rotterdam aux Pays-Bas. D’une valeur globale de 800 millions d’euros, dont environ 30% pour la quote-part du Groupe, le contrat inclut la construction de trois réservoirs de stockage de gaz naturel liquéfié d’une capacité unitaire de 180 000 m3.

 

Eléments financiers
Dans un contexte de fortes tensions sur le marché du crédit, se traduisant par une augmentation des « spread » de crédit et par la raréfaction de la liquidité, le Groupe est parvenu à mener à bien, dans de bonnes conditions, la mise en place de deux nouveaux financements à long terme :

- ASF a obtenu, en janvier 2008, une ligne de crédit de 250 millions d’euros auprès de la Banque Européenne d'Investissement (BEI). Destinée à financer les investissements en cours de réalisation sur les réseaux ASF et Escota, ce crédit, utilisable d'ici fin 2009, devra être remboursée au plus tard en 2028.

- ARCOUR, société concessionnaire de l’autoroute A19 entre Artenay et Courtenay en cours de construction, a conclu, en mars 2008, un contrat de financement d'un montant de 625 millions d'euros avec la BEI et un groupe de 5 banques. Le financement consenti par la BEI revêt la forme d’un prêt amortissable de 200 millions d’euros d’une maturité de 37 ans, assorti d’une période de différé d’amortissement de 10 ans. Celui consenti par les banques est un prêt de 425 millions d’euros, d’une maturité de 10 ans, remboursable à l’échéance.

Ces deux opérations contribuent à allonger la maturité moyenne de la dette du Groupe et à renforcer sa liquidité tout en diversifiant ses sources de financement.
Face au risque de volatilité des taux, VINCI a maintenu sa politique de couverture prudente visant à limiter son exposition aux variations de taux d’intérêt. A fin mars 2008, la part de l’endettement net à taux fixe ou à taux variable protégé est proche de 100% du total.

Dans le cadre de son programme de rachat d’actions, VINCI a acquis 3 millions de titres depuis le début de l’exercice (non compris les opérations réalisées dans le cadre du contrat de liquidité). A fin avril 2008, le nombre d’actions auto-détenues s’élevait ainsi à 20,8 millions d’actions, soit 4,25% du capital. 16,2 millions d’actions sont affectées au financement de la croissance externe, le solde étant destiné à couvrir les instruments donnant accès au capital dans le cadre de l’intéressement du personnel aux performances du Groupe.

 

Perspectives
Le carnet de commandes à fin mars 2008, qui représente 22,5 milliards d’euros, se maintient à un niveau élevé. Malgré la forte activité enregistrée au 1er trimestre, il progresse de 4,6% depuis le 31 décembre 2007 (+16% sur 12 mois tenant compte de l’intégration des acquisitions réalisées en 2007) et représente environ 10 mois d’activité moyenne des métiers concernés (construction, routes, énergies).

Le rythme des prises de commandes est resté globalement soutenu au 1er  trimestre 2008 en dépit d’un contexte général des affaires plus difficile. Cette situation démontre la solidité du modèle concessionnaire-constructeur de VINCI et le bon positionnement des entreprises du Groupe sur des marchés présentant des perspectives de croissance sur le long terme positives. Celles-ci vont, de surcroît, bénéficier des opportunités résultant des nouveaux enjeux en matière de protection de l’environnement.

Compte tenu du haut niveau de son carnet de commandes et de la qualité de son portefeuille de concessions, le Groupe dispose d’une bonne visibilité sur ses perspectives pour 2008 et maintient l’objectif d’une progression globale de chiffre d’affaires de l’ordre de 10% pour l’exercice.

 

Agenda
- Assemblée générale des actionnaires : le 15 mai 2008 à l’Olympia.
- Chiffre d’affaires du 1er semestre 2008 : le 31 juillet 2008 après bourse.

 

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDE AU 31 MARS 2008
(en millions d'euros)

  31 mars 2007 31 mars 2008 Variation 2008/2007
Réel Comparable
VINCI Concessions 980,5 1 069,8 +9,1% +8,4%
  VINCI Energies 947,8 1 067,2 +12,6% +3,6%
  Eurovia 1 356,0 1 487,0 +9,7% +8,9%
  VINCI Construction 2 783,8 3 508,5 +26,0% +8,4%
S/T Contracting 5 087,6 6 062,6 +19,2% +7,6%
 
Elimination et divers 38,8 26,2    
 
TOTAL 6 106,9 7 158,6 +17,2% +7,5%
 
dont France
VINCI Concessions 920,1 996,3 +8,3% +8,3%
  VINCI Energies 709,3 753,1 +6,2% +4,1%
  Eurovia 917,6 988,0 +7,7% +5,3%
  VINCI Construction 1 595,0 1 882,7 +18,0% +11,6%
S/T Contracting 3 221,8 3 623,8 +12,5% +8,2%
Elimination et divers 51,7 36,7  
Total France 4 193,6 4 656,8 +11,0% +7,7%
         
dont International        
VINCI Concessions 60,4 73,5 +21,7% +9,5%
  VINCI Energies 238,6 314,1 +31,6% +2,6%
  Eurovia 438,4 499,0 +13,8% +16,9%
  VINCI Construction 1 188,8 1 625,7 +36,7% +4,8%
S/T Contracting 1 865,8 2 438,8 +30,7% +6,8%
Elimination et divers (12,9) (10,5)    
Total International 1 913,3 2 501,8 +30,8% +7,0%

 

Trafic des concessions autoroutières au 31 mars 2008
(en millions de km parcourus)

 Réseau 31 mars 2007 31 mars 2008 Variation
ASF
Véhicule légers Stable 4 352 4 575 +5,1%
Evolutif 4 352 4 583 +5,3%
Poids lourds Stable 1 132 1 145 +1,1%
Evolutif 1 132 1 146 +1,3%
Total km parcourus Stable 5 484 5 720 +4,3%
Evolutif 5 484 5 729 +4,5%
ESCOTA
Véhicule légers Stable 1 266 1 302 +2,8%
Poids lourds Stable 166 162 (2,3%)
Total km parcourus

Stable

1 432 1 463 +2,2%
Cofiroute
Véhicule légers Stable 1 610 1 696 +5,4%
Evolutif 1 619 1 748 +8,0%
Poids lourds Stable 408 421 +3,2%
Evolutif 409 432 +5,5%
Total km parcourus Stable 2 018 2 117 +4,9%
Evolutif 2 028

2 180

+7,5%
Total Autoroutes France
Véhicule légers Stable 7 229 7 572 +4,7%
Evolutif 7 238 7 632 +5,4%
Poids lourds Stable 1 706 1 727 +1,3%
Evolutif 1 707 1 740 +1,9%
Total km parcourus Stable 8 935 9 300 +4,1%
Evolutif 8 945

9 372

+4,8% (*)

(*) Dont effets calendaires (année bissextile, week-end de Pâques en mars 2008) : +2,7%

 

À propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions et du contracting, employant près de 195 000 collaborateurs dans une centaine de pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale et va au-delà de ses résultats économiques, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.