81,680 € +1,06 %   20/09/2018 10:38
Médias    >    Communiqués    >    Chiffre d'affaires consolidé du 1er trimestre 2007 (02/05/2007)

Communiqués

Chiffre d'affaires consolidé du 1er trimestre 2007

2 mai 2007 - Finances

- Chiffre d’affaires trimestriel de 6,1 milliards d’euros : +16,7%
- Forte croissance de l’activité dans tous les métiers tant en France (+16,3%) qu’à l’international (+17,7%)
- Haut niveau du carnet de commandes en progression de 8% sur le trimestre (+10% sur 12 mois)
- Prévisions d’activité pour 2007 revues en hausse

Le chiffre d’affaires consolidé de VINCI s’est élevé à 6,1 milliards d’euros au 1er trimestre 2007, en augmentation pro-forma de 16,7%1 par rapport au 1er trimestre 2006.

(L’augmentation du chiffre d’affaires s’établit à +26,3% en données réelles prenant en compte ASF et Escota à compter seulement de leur prise de contrôle par VINCI le 10 mars 2006).

Cette excellente performance est essentiellement imputable à la croissance organique des métiers du Groupe2 . Elle confirme la bonne tendance constatée à la fin de l’exercice précédent et concerne tant la France que l’international.

En France, le chiffre d’affaires est en hausse de 16,3%1 à 4,2 milliards d’euros. VINCI Construction (+19%) et Eurovia (+21%) affichent des taux de croissance particulièrement élevés. VINCI Energies (+11%) et VINCI Concessions (+10%), de leur côté, réalisent des performances également très satisfaisantes.

A l’international, le chiffre d’affaires, en augmentation de 17,7%, atteint 1,9 milliard d’euros, soit 31,3% du chiffre d’affaires total. Cette évolution traduit notamment le très haut niveau d’activité des implantations hors de France de VINCI Construction.

 

Analyse par pôle

VINCI Concessions : 981 millions d’euros (+8,6%1)
Les 3 r éseaux d’autoroutes de VINCI ont enregistré une nette progression de leur chiffre d’affaires grâce à un excellent trafic qui a bénéficié de l’effet favorable des retours des vacances de Noël au mois de janvier, et des premiers départs des vacances scolaires de printemps en mars.

ASF et ESCOTA ont réalisé un chiffre d’affaires global de 584 millions d’euros au 1er trimestre 2007. Les recettes de péage, en hausse de +9%, se sont élevées à 573 millions d’euros, dont 448 millions d’euros pour ASF (+9,8%) et 125 millions d’euros pour ESCOTA (+7,8%).
Le trafic des deux sociétés est en progression globale de +5,4% (+5,3% à réseau stable). Il s’est accru de 5,5% sur le réseau ASF et de 4,4% sur le réseau ESCOTA. Le trimestre a été marqué par la finalisation des discussions avec la Direction Générale des Routes relatives à la mise au point des contrats d’entreprises d’ASF et d’ESCOTA pour 2007-2011. Ils définissent, en particulier, les plans d’investissement à réaliser durant cette période ainsi que les règles tarifaires applicables.

Le chiffre d’affaires de Cofiroute s’élève à 214 millions d’euros, en hausse de 10,9% par rapport au 1er trimestre 2006. Les recettes de péage (209 millions d’euros) augmentent de près de 12% dont 7,3% sont imputables à la croissance du trafic à réseau stable. Par ailleurs, les extensions du réseau (ouverture en décembre 2005 d’un tronçon de 58 km sur l’autoroute A28 entre Le Mans et Tours et mise en service du contournement nord de Langeais sur l’A85 en janvier 2007) ont eu un effet positif de +1% sur le trafic. A réseau évolutif, celui-ci progresse ainsi de 8,3%. Conséquence de l’acquisition en mars dernier de la participation du groupe Eiffage, le taux de détention de VINCI dans Cofiroute a été porté à 82,4%.

Le chiffre d’affaires de VINCI Park augmente de 6,1% à 136 millions d’euros. En France, l’activité, en progression de 4,6%, bénéficie de la bonne fréquentation des parcs. A l’international, le développement s’est accéléré, notamment en Allemagne et en Espagne.

Les autres concessions d’infrastructures enregistrent une hausse de chiffre d’affaires à structure constante de près de 20% grâce notamment aux très bonnes performances des aéroports du Cambodge et du Stade de France. En données réelles, le chiffre d’affaires diminue de 4% suite aux désinvestissements intervenus en 2006 (cession d’Autopista Del Bosque au Chili et réduction de la participation dans le Pont de la Confédération au Canada).

Le trimestre a, par ailleurs, été marqué, en France, par la finalisation du contrat de délégation de service public de la liaison ferroviaire Lyon Part Dieu-Aéroport de Saint Exupéry, conjointement avec les autres divisions du Groupe, et, à l’étranger, par la désignation comme « concessionnaire pressenti» du groupement auquel participe VINCI Concessions, pour la réalisation et l’exploitation d’une autoroute de 365 km reliant Athènes et le Péloponnèse. Cette opération, d’une durée de 30 ans, portera à près de 600 km le réseau autoroutier géré en Grèce au travers de concessions auxquelles participe VINCI, après le succès remporté en 2006 sur l’autoroute reliant Athènes à Thessalonique (230 km).

VINCI Energies : 948 millions d’euros (+11,3%)

En France, l’activité s’est accrue de 11,3% à 709 millions d’euros dans un contexte de marché qui reste très bien orienté dans le secteur tertiaire. Par ailleurs, la réalisation de commandes importantes dans l’industrie des biocarburants ainsi que le dynamisme du marché des infrastructures électriques contribuent à la bonne évolution du chiffre d’affaires.

A l’international, le chiffre d’affaires s’élève à 239 millions d’euros en hausse de 11,4%. L’activité a été particulièrement soutenue en Allemagne qui continue à bénéficier d’une conjoncture porteuse dans le secteur industriel. Par ailleurs, elle intègre l’apport des acquisitions récentes effectuées en Belgique, aux Pays-Bas et en République tchèque.

Le carnet de commandes de VINCI Energies au 31 mars 2007 s’établit à 2,1 milliards d’euros, en accroissement de 22% sur le trimestre et de près de 27% sur 12 mois. Il représente 6,8 mois d’activité du pôle. Le premier trimestre a été marqué, au plan commercial, par l’obtention d’un  important contrat de partenariat avec la ville de Rouen pour la gestion de l’éclairage public et de la circulation pour une durée de 20 ans.

Eurovia : 1 356 millions d’euros (+16,5%)

En France, le chiffre d’affaires est en croissance de 21,5% à 918 millions d’euros. Il a bénéficié des excellentes conditions climatiques  rencontrées sur la période.

A l’international, le chiffre d’affaires est en hausse de 7,2% à 438 millions d’euros. De fortes progressions d’activité ont été enregistrées en Allemagne et en République tchèque, dont  les exploitations avaient été perturbées au début de 2006 par d’importantes intempéries. Elles ont permis de compenser l’effet d’un léger repli d’activité au Royaume-Uni.

Le carnet de commandes d’Eurovia s’élève à 4,9 milliards d’euros au 31 mars 2007, en accroissement de 5,5% sur le trimestre. Il représente près de 8 mois d’activité du pôle.

VINCI Construction : 2 784 millions d’euros (+21,6%)

En France, le chiffre d’affaires de VINCI Construction progresse de 19% à 1 595 millions d’euros. Cette excellente performance, traduisant notamment une activité toujours très forte dans le bâtiment, s’inscrit dans la continuité de la tendance observée fin 2006. Le regroupement de Sogea Construction et de GTM Construction au sein de VINCI Construction France permet au nouvel ensemble de disposer des meilleurs atouts pour continuer à se développer sur un marché national très porteur. Un premiers succès significatif dans le domaine des PPP (partenariats public-privé) a été concrétisé au cours du trimestre avec la signature du contrat pour la rénovation de l’Institut National des Sports-INSEP.

A l’international, le chiffre d’affaires de VINCI Construction atteint 1 189 millions d’euros, soit une hausse supérieure à 25% (+20% à périmètre constant). L’activité reste très soutenue dans toutes les zones géographiques et plus particulièrement en Europe centrale et orientale, chez Freyssinet, et dans le dragage, chez Deme, filiale de CFE.

Le carnet de commandes de VINCI Construction au 31 mars 2007 représente, à 12,4 milliards d’euros, plus de 13 mois d’activité du pôle. Il est en accroissement de 7% sur le trimestre et de 13% sur 12 mois. Le trimestre a été marqué par l’acquisition de Solétanche, leader mondial des fondations spéciales. Cette opération, actuellement en cours d’examen par les autorités de la concurrence, devrait être finalisée au cours du second semestre. Solétanche, qui emploie 4 000 personnes et intervient dans une centaine de pays, apportera à VINCI Construction un chiffre d’affaires additionnel supérieur à 1 milliard d’euros en année pleine sur des marchés en forte croissance.

 

Perspectives 2007

Au 31 mars 2007, le carnet de commandes du Groupe s’établit à plus de 19 milliards d’euros. En hausse de 8,3% sur le trimestre et de plus de 10% sur 12 mois, il représente 10,6 mois d’activité moyenne des métiers concernés (construction, routes, services à l’énergie).

La forte augmentation du chiffre d’affaires au premier trimestre 2007 et le maintien à un très haut niveau du carnet de commandes permettent d’envisager une révision à la hausse des objectifs de croissance de l’activité du groupe VINCI en 2007.

 

Assemblée générale

L’assemblée générale mixte des actionnaires de VINCI se tiendra le jeudi 10 mai 2007, à 11 heures, à l’Olympia (28 boulevard des Capucines, 75 009 Paris).

 

(1) Les données du 1er trimestre 2006 ont été retraitées sur des bases pro forma et intègrent en trimestre plein le chiffre d’affaires d’ASF et d’ESCOTA. Ces données excluent par ailleurs, conformément aux dispositions de l’IFRS 5 relatives aux « activités abandonnées ou cédées », le chiffre d’affaires des services aéroportuaires, cédés par le Groupe en octobre 2006.
(2) Les effets de change et de périmètre n’impactent la variation du chiffre d’affaires au premier trimestre 2007 qu’à hauteur de +1,7%.

 

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDE AU 31 MARS 2007
(en millions d'euros)

  31 mars 2006
Réel1
31 mars 2006
Pro forma2
31 mars 2007 Variation 2007/2006
Structure
réelle
Pro forma2
VINCI Concessions 504,6 902,6 980,5 94,3% 8,6%
VINCI Energies 851,5 851,5 947,8 11,3% 11,3%
Eurovia 1 164,3 1 164,3 1 356,0 16,5% 16,5%
VINCI Construction 2 290,0 2 290,0 2 783,8 21,6% 21,6%
VINCI Immobilier 96,2 96,2 134,6 40,0% 40,0%
Éliminations (72,2) (72,2) (95,9)    
Total 4 834,3 5 232,4 6 106,9 26,3% 16,7%
DONT FRANCE
VINCI Concessions 441,6 839,6 920,1 108,4% 9,6%
VINCI Energies 637,3 637,3 709,3 11,3% 11,3%
Eurovia 755,3 755,3 917,6 21,5% 21,5%
VINCI Construction 1 340,3 1 340,3 1 595,0 19,0% 19,0%
VINCI Immobilier 96,2 96,2 134,6 40,0% 40,0%
Éliminations (62,1) (62,1) (82,9)    
Total 3 208,5 3 606,6 4 193,6 30,7% 16,3%
DONT INTERNATIONAL
VINCI Concessions 63,0 63,0 60,4 (4,1%) (4,1%)
VINCI Energies 214,2 214,2 238,6 11,4% 11,4%
Eurovia 409,0 409,0 438,4 7,2% 7,2%
VINCI Construction 949,7 949,7 1 188,8 25,2% 25,2%
VINCI Immobilier          
Éliminations (10,1) (10,1) (12,9)    
Total 1 625,8 1 625,8 1 913,3 17,7% 17,7%

(1) Données réelles : en 2006, consolidation d’ASF et d’ESCOTA à compter de la date de leur prise de contrôle par VINCI soit le 10 mars 2006. Ces données excluent par ailleurs, conformément aux dispositions de l’IFRS 5 relatives aux « activités abandonnées ou cédées », le chiffre d’affaires des services aéroportuaires, cédés par le Groupe en octobre 2006.
(2) Pro forma : incluant en 2006, le chiffre d’affaires d’ASF et ESCOTA à 100% depuis le 1er janvier.

 

Trafic des concessions autoroutières au 31 mars 2007
(en millions de km parcourus)

  Réseau 31 mars 2006 31 mars 2007 Variation
ASF
Véhicule légers Stable 4 087,8 4 329,9 5,9%
Evolutif 4 104,5 4 352,4 6,0%
Poids lourds Stable 1 083,9 1 126,8 4,0%
Evolutif 1 087,2 1 132,0 4,1%
Total km parcourus Stable 5 171,7 5 456,7 5,5%
Evolutif 5 191,7 5 484,4 5,6%
ESCOTA
Véhicule légers Stable 1 213,9 1 266,5 4,3%
Poids lourds Stable 157,5 165,7 5,3%
Total km parcourus Stable 1 371,4 1 432,2 4,4%
Cofiroute
Véhicule légers Stable 1 470,2 1 576,5 7,2%
Evolutif 1 496,3 1 618,1 8,1%
Poids lourds Stable 370,2 398,8 7,7%
Evolutif 376,0 409,1 8,8%
Total km parcourus Stable 1 840,4 1 975,3 7,3%
Evolutif 1 872,3 2 027,2 8,3%

 

 

À propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions et du contracting, employant près de 195 000 collaborateurs dans une centaine de pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale et va au-delà de ses résultats économiques, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.