Accueil - Mobile
98,620 € +0,56 %   09/12/2022 17:35
Accueil > Médias > Actualités > Réduire l’empreinte numérique des bureaux : le cas de l’archipel, nouveau siège de VINCI (04/10/2022)

Réduire l’empreinte numérique des bureaux : le cas de l’archipel, nouveau siège de VINCI

Image d'illustration

4 Octobre 2022 - Développement durable - France

74 % des salariés* souhaitent que leur entreprise réduise son impact numérique pour préserver l’environnement. Éco-conception des systèmes d’information, équipements à faible consommation, bâtiments intelligents, bonnes pratiques… Pour son nouveau siège, VINCI a fait des choix structurants pour réduire durablement l’empreinte numérique de ses bureaux.

Éco-conception des systèmes d’information

Travailler à la réduction de son empreinte numérique, c’est considérer l’ensemble du cycle de vie de ses installations et équipements, et ce, dès la phase de conception.
Il s’agit de prendre en compte tout à la fois la qualité des équipements, l’architecture du réseau dans lesquels ils s’intègrent, mais aussi l’utilisation qui en sera faite.
C’est dans cette logique qu’ont été conçus les systèmes d’information de l’archipel, nouveau siège de VINCI, qui compte près de 4 000 postes de travail et 500 salles de réunion, dans un bâtiment de 74 000 m2.

Quelques exemples de choix technologiques, simples en apparence, mais qui, déployés à une telle échelle, prennent tout leur sens.

Traditionnellement logés dans un local technique type data center, les commutateurs – boîtiers permettant aux équipements informatiques de se connecter au réseau de l’entreprise – ont ici été directement intégrés dans les faux planchers. Le résultat ? Ces switch sont ainsi situés à proximité directe des postes de travail et la quantité de câbles nécessaires à leur raccordement est drastiquement diminuée – en l’occurrence, à l’archipel, cela représente une économie de 250 km de câbles !
Cette installation permet surtout d’économiser plus de 430 m2 d’espaces, qu’il aurait fallu sécuriser, ventiler, refroidir. Soit au total, l’équivalent de 50 tonnes d’émissions carbone évitées chaque année.

L’écoconception du système d’information de l’archipel par rapport à une infrastructure SI classique :
- 250 km de câbles évités,
- 430 m2 d’espaces sécurisés et ventilés économisés,
- 50 tonnes d’émissions carbone évitées.

Image d'illustration

Postes de travail économes et bonnes pratiques numériques

Une architecture résiliente et modulable

Motivé par un objectif d’expérience utilisateur simplifiée et homogène au sein de ses bâtiments, VINCI a également fait le choix de l’uniformité. Tous les collaborateurs travaillant à l’archipel (ou à distance), bénéficient des mêmes fonctionnalités d’accès à leur espace numérique de travail, avec le même niveau d’expérience, de navigation et de sécurité.
Ce principe du « zero trust network », qui fonde une architecture de réseau plus modulable et plus souple en termes d’intervention et de maintenance, est aussi gage de résilience.

Vers des équipements plus durables

L’un des leviers les plus significatifs pour réduire l’empreinte écologique du numérique dans les entreprises est sans doute de prolonger, au maximum, la durée de vie de chacun de ses équipements. En effet, plus de la moitié des émissions carbone du matériel informatique (ordinateur, smartphone, écran…) sont générées à l’étape de la fabrication.

L'impératif écologique occupe une part toujours croissante dans la conception des équipements et pousse les fabricants à innover pour garantir une durabilité et une efficience maximale.
Pour VINCI, l’objectif se lit sur deux niveaux : limiter au maximum les remplacements et donc le rachat de matériel neuf – très consommateur de ressources primaires et émetteur en carbone – et s’astreindre à choisir des équipements plus durables lorsque l’achat est inévitable.

Image d'illustration

À l’archipel, comme dans de nombreux sièges modernes, chaque salle de conférence, de réunion, chaque espace de travail est équipé de détecteurs de présence qui activent ou désactivent les moniteurs et l’accès aux fonctionnalités techniques de la pièce – lumière, température, gestion de l’ensoleillement. Des fonctionnalités qui optimisent le confort de l’utilisateur au quotidien, concourent à la réduction de la facture énergétique des bâtiments, et répondent à l'objectif de VINCI de diminuer de 40 % ses émissions directes d’ici à 2030.

Adopter des bonnes pratiques numériques au quotidien

Autre clé de voûte de la limitation de l’impact numérique des espaces tertiaires : une utilisation raisonnée et sobre des équipements par les collaborateurs. Et cela passe majoritairement par de la formation et de la sensibilisation.
Éteindre ses équipements ou, à défaut, utiliser le mode veille, fermer les applications inutilisées, enregistrer ses favoris plutôt que de créer de nouvelles requêtes, avoir recours aux outils collaboratifs pour partager ses documents plutôt que d’envoyer des pièces jointes… S’il paraît facile d’agir rapidement pour réduire sa consommation numérique, il faut encore ancrer les nouvelles pratiques pour qu’elles deviennent reflexes.

« Avoir conscience de l’impact de chacune de ses actions et pouvoir le mesurer, c’est une des clés pour réduire efficacement son empreinte numérique individuelle », affirme Samir Hatim, directeur des systèmes d’information du groupe VINCI. « C’est précisément le rôle de l’application GreeT, que nous avons développée. Elle permet au collaborateur de visualiser ses consommations numériques, de mesurer leur impact sur le plan carbone et de les accompagner dans l’adoption de pratiques plus vertueuses. En tant que DSI, nous avons certes un rôle à jouer sur la qualité de l’équipement que nous fournissons, mais nous sommes aussi attendus sur l’accompagnement mis en œuvre pour assurer une prise en main et un usage les plus responsables possibles », conclut-il.

Image d'illustration

Pour son siège vitrine comme pour l’ensemble de ses bureaux, VINCI continue d’investir dans des solutions qui aident à limiter l’empreinte numérique des bâtiments.
Le Groupe soutient notamment la start-up Utelogy dont la technologie permet de recueillir de la donnée sur les outils et équipements numériques de bureaux, d’en optimiser la consommation et de tendre vers une plus grande sobriété.

* Étude Harris Interactive, juin 2021

Abonnez-vous aux actualités VINCI
S'abonner

Contacts médias

Stéphanie Malek
Tél. : +33 1 57 98 66 28
media.relations@vinci.com