Accueil - Mobile
88,190 € +1,24 %   07/12/2021 17:35
Accueil > Médias > Actualités    >    Le port de la Cotinière, chantier de haute précision au gré des marées (28/10/2021)

Actualités

Image d'illustration

Le port de la Cotinière, chantier de haute précision au gré des marées

28 Octobre 2021 - Projets en cours - France

Le port de pêche de La Cotinière, situé sur l’île d’Oléron en Charente-Maritime, a été agrandi et réhabilité par plusieurs filiales de VINCI, au terme d'un chantier de trois ans. Ce dernier a permis de créer un troisième bassin portuaire, un quai de débarquement ainsi qu’un terre-plein de 40 000 m2 accueillant une criée deux fois plus grande et ouverte au public . Un projet mené dans le respect de l’environnement, au gré des marées et des courants, qui reflète tout le savoir-faire en milieu maritime des équipes VINCI.

Le port de la Cotinière, situé au sein de la commune de Saint-Pierre-d’Oléron sur l’île du même nom, est l’un des ports de pêche artisanale les plus importants de Charente-Maritime. À lui seul il concentre près des deux tiers des poissons pêchés dans le département. Rénovée en 1987, l’infrastructure portuaire s’est toutefois révélée trop petite pour accompagner la croissance de la production locale. Par ailleurs, l’accès au bassin d’échouage et au quai de débarquement ne pouvant se faire qu’à marée haute, la sécurité des pêcheurs, qui ne pouvaient s’y abriter en cas de changement brusque de météo, n’était pas assurée. Quant à l’infrastructure de vente (le bâtiment où se déroule "la criée"), elle était sous-dimensionnée pour les 6 000 tonnes de poissons qui y transitaient tous les ans.

Le Conseil départemental de Charente-Maritime a donc lancé en 2013 une consultation pour un partenariat public-privé, comprenant la conception, la construction, le financement, le gros entretien et le renouvellement du port de pêche. Le partenariat public-privé a été signé en 2016 avec un groupement composé de plusieurs filiales de VINCI Construction*, ainsi qu’un groupement de maîtrise d’œuvre constitué d’Artelia, mandataire, et de l’agence d’architecture BPG + Associés, auxquels se sont jointes deux entreprises de VINCI Energies** pour l’équipement du bâtiment.

Image d'illustration

Les nouveaux éléments du port de La Cotinière

Des travaux de terrassement en zone protégée

Deux ans plus tard, le temps de réaliser les études pré-opérationnelles, c’est un chantier mené au rythme des marées qui commence, dans un espace protégé. C’est là le défi principal : créer un nouveau bassin portuaire de 4,3 ha, à l’aide de seules pelleteuses équipées d’outils d’attaque au sol, comme des brises-roches, et non pas d’explosifs. "Face à l’interdiction de recourir au minage, nous avons procédé par fracturation et extraction mécanique du matériau", explique Antoine Blandin, chef de service travaux chez VINCI Construction Terrassement.
250 000 m3 ont ainsi été excavés sous 1 à 5 m d’eau selon les marées pendant la phase de terrassement. Pour en faire un port accessible par tous les temps, et plus seulement à marée haute, il a fallu également creuser un nouveau chenal.

Image d'illustration

Création d’un bassin en phase de terrassement

Des plongeurs pour effectuer un travail millimétré

La pièce maîtresse du projet, c’est le nouveau quai de débarquement optimisé pour les bateaux de pêche.
Ce nouveau quai de 250 m de long et 11 m de haut est composé de près de 500 éléments en béton préfabriqué assemblés. Dans une eau particulièrement trouble, des plongeurs sont intervenus pour le mettre en place. Leurs missions : assurer la mise à niveau et la propreté du fond, ainsi que le bon positionnement des cadres métalliques servant à couler les fondations du quai sous l’eau, avec du béton. "La responsabilité des plongeurs est énorme, car les éléments en béton doivent être empilés avec des joints de 10 mm d’épaisseur, en respectant une tolérance de plus ou moins 3 mm sur les 11 m de hauteur du quai", témoigne Nicolas Marsaud, directeur travaux chez VINCI Construction Maritime et Fluvial.

Une nouvelle criée adaptée à un environnement marin

En plus de l’infrastructure portuaire, le projet de modernisation du port de la Cotinière comprend la réalisation de la nouvelle criée, un bâtiment de 11 000 m2. Sur deux étages, il permet de transformer, conditionner, stocker, vendre, et exporter le poisson. Si cette criée répond aux exigences d’un bâtiment industriel classique, les équipes l’ont complétée par des matériaux et solutions adaptés à l’environnement de bord de mer : protection anticorrosion des équipements techniques, enrobages renforcés, inox de qualité marine, etc.
Beaucoup moins classique, le bâti de l’ouvrage, pensé pour accueillir le public : une promenade accessible par un escalier monumental le recouvre sur toute sa longueur.

Un atout qui permettra ainsi de faire de La Cotinière, à son ouverture au public en mars 2022, un port industriel et touristique majeur.

Image d'illustration

Des équipes sur le chantier du port de La Cotiniere

* GTM Bâtiment Aquitaine (VINCI Construction France), mandataire, VINCI Construction Terrassement et VINCI Construction Maritime et Fluviale
** Cegelec et Thomas Froid

Abonnez-vous aux :
- communiqués VINCI

par e-mail par RSS

- aux actualités VINCI

par e-mail par RSS

Contacts médias

Stéphanie Malek
Tél. : +33 1 47 16 35 00
media.relations@vinci.com