Performance environnementale

Stratégie climat

Les métiers et activités de VINCI sont directement liés aux défis de la croissance verte. Ses entreprises s’efforcent de limiter l’impact environnemental de leurs activités. Elles développent des offres qui contribuent à réduire les quantités de matériaux mis en œuvre lors des travaux et les consommations énergétiques des ouvrages, et à préserver la biodiversité.

Nous nous engageons à réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 30% à l'horizon 2020, à accompagner nos clients dans la recherche d'une meilleure efficacité énergétique et à les inciter à adopter un comportement éco-responsable.

Lutte contre les changements climatiques

Depuis 2007, VINCI a initié une démarche proactive de réduction et de maîtrise des émissions de gaz à effet de serre et veille à anticiper, à suivre et à respecter la législation dans les pays les plus avancés sur ce sujet. VINCI compte sept installations soumises au Plan national d’allocation des quotas (PNAQ III) du mécanisme européen d’échange de quotas et répond au Carbon Reduction Commitment (CRC) au Royaume-Uni. Ces nouvelles réglementations créent des opportunités pour VINCI, dont les sociétés proposent désormais des solutions «climat» permettant à leurs clients de réduire leurs propres émissions de gaz à effet de serre.

Émissions de gaz à effet de serre (GES)

Le dispositif de reporting environnemental du Groupe fait l’objet chaque année d’un rapport des commissaires aux comptes. VINCI quantifie depuis 2007 ses émissions de gaz à effet de serre selon la norme ISO 14064, fruit du travail de 175 experts internationaux issus de 45 pays. L’inventaire est ainsi divisé en trois périmètres dits « scopes » :

- Le scope 1 intègre les émissions résultant de l’utilisation des combustibles fossiles sur les sites fixes, les chantiers et par la flotte de véhicules, ainsi que les émissions non énergétiques.
- Le scope 2 intègre les émissions résultant de l’achat d’énergie, principalement électricité, sur les sites fixes et les chantiers. La réduction des émissions de CO2 des ouvrages de VINCI s’intègre dans une démarche d’éco-conception.
- Le scope 3 prend en compte les émissions liées à l’usage des infrastructures en concession notamment automobiles et aéroportuaires. Cette démarche prend en compte les phases de construction, d’utilisation et de fin de vie afin de comparer, dès le stade de la conception, les variantes techniques permettant de réduire les émissions.

Adaptation au changement climatique

VINCI prend en compte le Plan national d’adaptation au changement climatique et adopte une vision prospective sur les changements climatiques. Le Groupe anticipe l’adaptation nécessaire des villes et du cadre bâti, en particulier dans les projets faisant l’objet d’une démarche d’éco-conception où les ouvrages sont étudiés sur l’ensemble de leur cycle de vie. VINCI se positionne comme acteur central pour créer ou renforcer les structures face aux événements climatiques majeurs, assurer leur durabilité et innover pour réaliser ces projets.

Quelques résultats de nos actions (à fin 2015)

- VINCI a confirmé pour la neuvième année consécutive, sa place de leader en France en stratégie climat.
- 32 filiales de VINCI appliquent l’article 75 de la loi Grenelle II (fichier PDF 3,07 Mo) , visant la réalisation d’un bilan de gaz à effet de serre et l’élaboration d’un plan d’action pour les réduire.
- En 2015, les voies de télépéage à 30 km/heure ont permis d’économiser 51 574 tonnes de CO2.
- Les places de covoiturage mises à disposition ont permis une économie de plus de 10 000 tonnes de CO2.
OBJECTIF DE PROGRÈS

Dans la perspective de la conférence Paris Climat 2015 (COP21), VINCI a accentué sa présence dans les réflexions et débats sur le changement climatique, ainsi que sur l'économie circulaire et la mobilité durable. Le Groupe poursuit également le développement des partenariats sur ces thèmes avec le monde scientifique et d'autres acteurs industriels.